Wimbledon : Une épidémie de Covid à Roland-Garros, la folle révélation

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors que Marin Cilic et Matteo Berrettini ont dû déclarer forfait Wimbledon en raison d’un test positif au Covid, Alizé Cornet a lâché de surprenantes révélations à ce sujet. La Française a laissé entendre que le virus a beaucoup circulé lors de la dernière édition de Roland-Garros, sans que cela ne s’ébruite.

Le premier tour de Wimbledon n’est même pas encore terminé et pourtant, deux outsiders pour le titre sont déjà hors-course. Marin Cilic, finaliste à Londres en 2017 et récent demi-finaliste à Roland-Garros, ainsi que Matteo Berretini, finaliste malheureux du Grand Chelem britannique l’année dernière, ont tous deux été testés positifs au Covid-19, et se sont donc vus contraints de déclarer forfait pour le tournoi, avant même de pouvoir disputer leur premier tour. Un énorme coup dur pour ces deux hommes, qui auraient clairement pu venir jouer les trouble-fêtes et contrarier les plans de Novak Djokovic ou Rafael Nadal sur le gazon du Center Court. Un double abandon qui a évidemment fait parler au sein du All England Lawn Tennis and Croquet Club.

«A Roland, il y a eu une épidémie de Covid»

Invitée à donner son avis sur ce sujet après sa victoire au premier tour, Alizé Cornet a fait des révélations fracassantes sur le Covid et les joueurs : « Je ne veux pas sous-estimer l'effet Covid. Le Covid, maintenant, est entré dans les moeurs, il y a les vaccins etc. Si on repart dans des trucs, moi, je n'y vais pas ! À Roland, il y a eu une épidémie de Covid, personne n'en a parlé » a déclaré…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles