Wimbledon : Djokovic et Nadal vont déjà se croiser

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ayant essayé un nouveau traitement pour soigner son pied gauche après Roland-Garros, Rafael Nadal se rapproche de plus en plus d’une participation à Wimbledon. L’Espagnol a d’ailleurs déjà effectué sa première séance d’entraînement à Londres ce lundi pour poursuivre son rétablissement. De son côté, Novak Djokovic a également commencé sa préparation à Londres à l’approche du Grand Chelem.

Souffrant du syndrome de Müller-Weiss, Rafael Nadal a été contraint de jouer Roland-Garros sous infiltration afin d’avoir son pied gauche endormi. L’Espagnol a d’ailleurs réalisé l’exploit d’être à nouveau sacré champion sur la terre battue de Paris - après une victoire écrasante contre Casper Ruud en finale (6-3, 6-3, 6-0) - avec cette contrainte. Après son titre à l’Open d’Australie, Rafael Nadal est donc en route pour réaliser le Grand Chelem calendaire, chose qui n’est plus arrivé depuis Rod Laver en 1969. Cependant, l’Espagnol n’entend pas jouer Wimbledon dans le même état. Le joueur de 36 ans s’est donc mis à essayer un nouveau traitement après Roland-Garros, ce qui rendait sa participation pour le Grand Chelem de Londres très incertaine. Mais il y a quelques jours, Rafael Nadal avait livré d’excellentes nouvelles sur son état de santé : « J’ai eu deux séances de ce traitement et elles ont été satisfaisantes. Concernant Wimbledon, mon intention est de jouer le tournoi, et cette semaine passée à m’entraîner me fait dire que j’ai de bonnes chances (de jouer à Wimbledon). » Et les choses semblent…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles