Wimbledon : Djokovic s’agace des conséquences de la guerre en Ukraine

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En raison du conflit en Ukraine, les joueurs et joueuses russes et biélorusses ne peuvent pas participer à cette édition de Wimbledon. Un choix fait par la direction du tournoi qui est très critiqué au sein du circuit, notamment par Novak Djokovic. Selon le Serbe, ses homologues ne devraient pas être sanctionné alors qu’ils n’ont jamais exprimé leur soutien à propos de l’invasion de la Russie.

Cette édition de Wimbledon est particulière. En effet, la direction du tournoi a décidé d’interdire certains joueurs et joueuses de participer. L’invasion de l’Ukraine par la Russie, un mouvement soutenu par la Biérolorussie, aura effectivement entrainé l’impossibilité pour les tennismans et tenniswomans russes et biélorusses de venir défendre leurs chances sur le gazon du All England. De très gros noms sont alors absents, comme le numéro 1 mondial Daniil Medvedev, Andriy Rublev (numéro 8) ou encore Karen Khachanov (numéro 22). Le circuit WTA compte également d’importantes absences, comme celles d’Aryna Sabalenka (numéro 6) ou Daria Kasatkina (numéro 13). Une situation qui n’était encore jamais arrivée à Wimbledon. Cette décision fait réagir les acteurs de ce sport, et certains n’hésitent pas à pousser un coup de gueule, notamment Novak Djokovic. Bien présent à Londres pour tenter de remporter ce tournoi, le Serbe pense tout de même à ses homologues, qui ne devraient selon lui pas être sanctionné en raison d’un conflit qu’ils n’ont pas soutenu.

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles