Wimbledon (F) - Ashleigh Barty expéditive en quarts de Wimbledon face à sa compatriote Ajla Tomljanovic

·2 min de lecture

Dans le duel 100 % australien, Ashleigh Barty n'a fait mardi qu'une bouchée de sa compatriote Ajla Tomljanovic (6-1, 6-3). Elle disputera sa première demi-finale à Wimbledon jeudi, sa troisième en Grand Chelem. Le duel 100 % australien entre Ashleigh Barty et Ajla Tomljanovic n'a pas eu lieu. Car la première citée est en mission. En se qualifiant facilement son quart de finale face à sa compatriote (6-1, 6-3), la numéro 1 mondiale se rapproche de son rêve, celui de gagner Wimbledon, son second Grand Chelem après Roland-Garros 2019. lire aussi Le film du match Barty-Tomljanovic Mais tout n'a pas été parfait encore mardi sur le Centre Court pour la favorite du tournoi. Il faut déjà citer son très faible 25 % de premières balles au service dans la manche initiale. Ce qui ne l'a pas empêché d'aligner six jeux de suite à sa compatriote pour s'offrir le set. Elle a compensé sa relative faiblesse par une très bonne deuxième balle (83 % de points gagnés) et son jeu de métronome. Barty a souvent pris le dessus à l'échange grâce à son coup droit précis et profond, ainsi qu'avec son slice toujours gênant pour ses adversaires. Duel électrique contre Kerber en demi-finales Ajla Tomljanovic a su, dès l'entame du second set, profiter d'un rare moment de flottement de la numéro 1 mondiale pour s'emparer de son service. Encore en délicatesse sur sa mise en jeu, à l'image de ses deux doubles faute dans le premier jeu, Barty s'est remise dans le droit chemin pour recoller aussitôt en gardant son agressivité. Après avoir pris le large, elle a continué à lâcher çà et là des erreurs inhabituelles (14 fautes directes dans ce set), laissant Tomljanovic revenir à 4-3. Sa supériorité lui a toutefois permis de breaker - pour la sixième fois du match - la 75e mondiale et de s'offrir une victoire facile en 1h08'. lire aussi Le tableau simples dames En demi-finales, un duel âpre s'annonce avec la vainqueure du tournoi en 2018, à savoir l'Allemande Angélique Kerber, très convaincante depuis le début de la quinzaine londonienne.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles