Wimbledon (F) - « Oh non, ça ne va pas recommencer... » Comme à Rome, Karolina Pliskova a eu peur de prendre deux bulles en finale de Wimbledon

·4 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Détendue et souriante malgré la défaite face à Ashleigh Barty en finale de Wimbledon, samedi, Karolina Pliskova est notamment revenue sur son entame de match catastrophique. Elle a reconnu avoir eu peur de vivre le même cauchemar qu'à Rome où Iga Swiatek lui avait infligé un cinglant 6-0, 6-0 en finale. « Vous avez perdu les 14 premiers points de la rencontre. Pouvez-vous nous dire ce que vous ressentiez à ce moment ?
Ce n'était évidemment pas un début de match idéal. Mais il faut reconnaître que tout le mérite en revient à Ashleigh Barty. Peut-être que je suis mal rentrée dans le match, mais elle a fait en sorte que je ne sois jamais à l'aise durant cette finale. Elle a vraiment très bien joué. C'était probablement l'un de ses meilleurs matches contre moi et on s'est jouées quelques fois (Barty mène maintenant 6-2). Elle a toujours eu des hauts et des bas, mais aujourd'hui (samedi), il n'y a eu que des hauts, même quand je suis revenue dans le deuxième set. Alors, oui, il y a eu ce début catastrophique. lire aussi Barty, le sacre d'une patronne C'est pourquoi je suis vraiment fière d'être revenue dans la partie. Je n'étais pas en position de gagner, mais il y avait quand même un set partout. Il faut que j'arrive à jouer un meilleur tennis, même quand je ne suis pas très bien sur le court. Mais, encore une fois, elle a très bien joué. Bien sûr, je n'ai pas une grande expérience des finales en Grand Chelem (deux : US Open 2016) et il y avait de la tension. Mais à la fin, j'ai l'impression que ça allait mieux. Mais au début, j'ai repensé à la finale à Rome (Iga Swiatek l'avait battue 6-0, 6-0 en finale) où je n'avais pas remporté un jeu. Je me suis dit ''Oh non, ce n'est pas possible, ça ne va pas recommencer...'' Mais j'ai trouvé un moyen de revenir dans le match. Je crois que c'est ça le plus important et j'en suis fière. Karolina Pliskova «Ça faisait longtemps que je n'étais pas arrivée en deuxième semaine. Alors j'espère que tout se passera mieux maintenant. On va voir ce qui se passera à l'US Open. Il y a toujours une opportunité.» Malgré la défaite, ce Wimbledon a-t-il renforcé votre confiance dans le fait que vous pouvez aller chercher un Grand Chelem ?
Oui, mais ce n'est pas comme si je n'avais jamais cru en moi. Je crois surtout que ce sont les personnes étrangères à mon équipe qui avaient des doutes. Bien sûr, vous ne pouvez pas toujours bien jouer. Il faut trouver un équilibre. Mais j'ai clairement plus confiance en moi, oui. Et surtout en ce qui concerne le prochain Grand Chelem (l'US Open débute le 30 août). Et ça faisait longtemps que je n'étais pas arrivée en deuxième semaine. Alors j'espère que tout se passera mieux maintenant. On va voir ce qui se passera à l'US Open. Il y a toujours une opportunité. J'y ai déjà disputé une finale, donc ce n'est pas impossible. Je vais tenter le coup et on verra. Karolina Pliskova « Je sais comment perdre, croyez-moi (rires). Je suis très bonne à ça. » Vous avez évoqué la confiance, la fierté... On sent que vous êtes animée par de nombreuses émotions.
Oui, là il est un peu tôt pour tout analyser, mais je suis passée par tous les états durant le match. Et maintenant encore. Mon rêve est toujours de remporter un Grand Chelem et je m'y consacre depuis que je joue au tennis. J'ai déjà atteint certains des buts que je m'étais fixés, mais celui-là est toujours d'actualité. Mais je ne veux pas en faire un drame, d'autant plus que me retrouver en finale ici était assez inattendu. lire aussi Ashleigh Barty : « Un rêve si spécial » Ce n'est pas que je n'aime pas Wimbledon, mais cela n'a jamais été mon endroit favori, je n'y ai jamais bien joué. En tout cas, je ne m'y étais jamais sentie aussi bien que cette année. Je crois que ça va changer ma façon de voir les choses ici. Et puis c'était super de jouer devant du public, on fait du tennis pour ça. À la fin, il faut bien une perdante et il faut l'accepter. Je sais comment perdre, croyez-moi (rires). Je suis très bonne à ça. Mais je vais essayer de revenir plus forte. Bien sûr qu'il y aura d'autres opportunités, plein d'autres. Je ne vais pas m'arrêter là, alors voyons ce qu'il adviendra. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles