Wimbledon : Ce geste de Kyrgios que Djokovic n’est pas près d’oublier

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Arrivé en finale de Wimbledon, Novak Djokovic retrouvera Nick Kyrgios, qu’il n’avait plus affronté depuis 2017. Un match qui aurait pu s’annoncer explosif, puisque les deux n’entretenaient pas de très bonnes relations. Cependant, tout semble s’être apaisé cette année, depuis que le joueur de 27 ans a décidé de défendre publiquement Nole suite à son interdiction de participer à l’Open d’Australie.

Ecarté des courts en raison de sa non-vaccination en début d’année, Novak Djokovic a manqué de nombreux tournois. Présent à Roland-Garros, le Serbe était attendu avec un état d’esprit de conquérant, et était considéré comme le grand favori. Cependant, un irrésistible Rafael Nadal s’est mis en travers de son chemin, et a mis un terme à son aventure lors des quarts de finale. Vainqueur des trois dernières éditions de Wimbledon, Nole pourra bel et bien défendre son titre, puisqu’il affrontera Nick Kyrgios en finale ce dimanche à 15h. Une opposition qui s’annonce mouvementée, au vu de la relation entre ces deux-là.

Djokovic et Kyrgios ne sont pas de grands amis

Spécialiste du clash, Nick Kyrgios n’épargne personne. Novak Djokovic en a déjà fait les frais. En effet, les agissements du numéro 3 mondial lors de la pandémie de Covid n’avaient pas plu à l’Australien, qui n’avait pas hésité à réagir en conférence de presse : « Novak est un grand joueur mais c’est…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles