Wimbledon - Goolagong-Cawley salue sa « petite soeur » Ashleigh Barty, titrée à Wimbledon

·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Double vainqueur de Wimbledon en 1971 et 1980, l'Australienne Evonne Goolagong-Cawley a salué la victoire sa compatriote Ashleigh Barty, elle aussi aborigène. Depuis son succès en finale de Wimbledon, Ashleigh Barty a reçu un flot de messages. Mais certains ont une signification plus particulière. Celui d'Evonne Goolagong-Cawley a assurément dû toucher la numéro 1 mondiale. L'ancienne championne de Wimbledon, s'est dite « fière » dimanche du succès de sa compatriote australienne Ashleigh Barty, une « petite soeur » pour l'ex-joueuse d'origine aborigène comme elle. lire aussi Barty : « Pas loin du miracle » « Je suis si fière d'Ash, la manière dont elle se comporte sur mais aussi en dehors des courts », a déclaré Evonne Goolagong-Cawley, qui a gagné sept titres en Grand Chelem, dont deux fois Wimbledon (1971, 1980). Evonne Goolagong-Cawley « Ash est comme une petite soeur pour moi, comme une membre de ma famille » Barty a remporté samedi son premier sacre au All England club, son deuxième tournoi du Grand Chelem après son titre à Roland-Garros en 2019. Elle a évoqué son « amie et mentor » lors de la remise du trophée, où elle portait une robe inspirée de celle de Goolagong en 1971. « Je pense qu'elle a été iconique en montrant la voie pour que les jeunes indigènes croient en leurs rêves », a dit après sa victoire la première joueuse mondiale au classement WTA, qui a des origines aborigènes du côté de son père. « Ash est comme une petite soeur pour moi, comme une membre de ma famille. Je pense que c'est la même chose pour elle », a déclaré Goolagong. lire aussi Barty dans une autre dimension Asleigh Barty a aussi reçu les félicitations publiques de la légende du tennis australien Rod Laver et de la championne olympique aborigène du 400 m Cathy Freeman.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles