Wimbledon (H) - Karen Khachanov s'est qualifié pour les quarts de finale de Wimbledon après un marathon face à Sebastian Korda

·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Karen Khachanov a su repousser ses limites pour s'imposer en 3h49 face à Sebastian Korda (3-6, 6-4, 6-3, 5-7, 10-8), lundi. Le Russe est en quarts de finale de Wimbledon. Un dernier coup droit dans le couloir de Sebastian Korda et Karen Khachanov pouvait enfin se laisser tomber sur le court et hurler son soulagement. Le Russe est en quarts de finale de Wimbledon, mais l'affaire fut tout sauf simple car Sebastian Korda l'a poussé dans ses derniers retranchements. Et c'est probablement le plus solide mentalement, plus que le plus doué tennistiquement parlant, qui s'est imposé au bout de 3h49. lire aussi Le tableau de Wimbledon On retiendra d'ailleurs un cinquième set totalement fou où les serveurs ont été bien à la peine puisqu'il y a eu pas moins de 13 breaks sur les 18 jeux disputés. D'autant plus étonnant que jusque-là, les serveurs avaient fait la loi. Et pour tout dire, ce match a longtemps eu le parfum des matches de gazon d'antan, quand tout se jouait sur quelques points, qu'il fallait savoir encaisser les séries de l'adversaire pour se ruer sur la moindre occasion tel un mort de faim. À ce petit jeu des points importants, Khachanov a d'abord été le meilleur. Malgré la perte du premier set où Korda a joué à la perfection et prouvé une fois de plus à quel point il faudra compter avec lui dans les prochaines années, le Russe a parfaitement réagi. À la moindre balle courte de son adversaire, il rentrait dans le court pour faire jouer la puissance de son coup droit. Parfois trop tendre dans ses approches ou ses volées, Korda était puni et voyait son adversaire revenir à hauteur et passer devant. La belle vision du jeu de Korda Pas de quoi décourager l'Américain le jour de ses 21 ans. Face à un adversaire dont la principale qualité est la puissance, il a usé d'intelligence. Notamment en martyrisant le revers de Khachanov à coups de slices bien bas qui obligeaient le Russe à plier un peu trop ses grandes jambes. Une tactique souvent payante. Quelques fulgurances en revers et une volonté de toujours aller vers l'avant faisaient le reste. Le cinquième set pouvait commencer. 14 breaks dans le cinquième set On l'a dit, il n'a pas été à l'image d'un match où les serveurs ont globalement fait la loi. La lucidité semblait avoir quitté les deux hommes, témoins ces nombreux challenges après avoir interrompu un échange alors que la balle était bien bonne. 13 breaks, donc. Et une première balle de match pour Khachanov à 5-4, magnifiquement sauvée au filet par Korda. Khachanov allait devoir attendre huit jeux pour s'en procurer une nouvelle. Cette fois, c'était la bonne. Il sera opposé à Denis Shapovalov en quarts de finale.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles