Wimbledon (H) - Roger Federer se dit « secoué » après sa défaite à Wimbledon

·3 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Encore sous le coup de son élimination en quarts de finale par Hubert Hurkacz, mercredi, Roger Federer a besoin de temps avant d'envisager la suite de la saison et de sa carrière. Qu'avez-vous ressenti au moment de quitter le court sous cette formidable ovation ?
C'était difficile. Dans les derniers jeux, je sentais que je ne pourrai pas revenir. Ce n'est pas une situation à laquelle je suis vraiment habitué, encore moins à Wimbledon. Mais, oui, le public a été fantastique. J'adore ça, c'est pour ça que je joue. C'est pour ça que je suis encore là. C'était sympa de voir les gradins remplis aujourd'hui. Malheureusement, ils ont eu droit à une défaite en trois sets de ma part. Mais je suis quand même très reconnaissant du soutien du public toutes ces années. Et aujourd'hui, c'était particulier. On sentait qu'ils étaient heureux d'être dehors, de voir du tennis, d'encourager les joueurs à donner le meilleur d'eux-mêmes. Hubert (Hurkacz) a été énorme. Bien sûr, la fin est difficile. lire aussi Roger Federer éliminé par Hubert Hurkacz en quarts de finale de Wimbledon Était-ce la dernière fois que l'on vous voyait à Wimbledon ?
Je ne sais pas. L'an dernier, mon but était vraiment de pouvoir disputer un autre Wimbledon. L'idée était de pouvoir rejouer l'an dernier. Mais cela n'a pas été possible à cause de la pandémie. J'ai pu revenir cette année, ce qui me réjouit. Mais pour tout ce qui concerne l'après Wimbledon, on va prendre le temps de se poser avec mon équipe et d'en parler. Il va me falloir quelques jours. Bien sûr, on va en parler un peu dès ce soir. Mais ça dépendra aussi de comment je me sens dans les prochains jours. On va voir ce qu'on peut faire pour que je sois le plus compétitif possible. Pour l'instant, je suis très heureux d'avoir pu disputer Wimbledon avec un bon niveau après tout ce par quoi je suis passé. Bien sûr, j'ai toujours envie de jouer, mais à mon âge on n'est sûr de rien. Roger Federer « Il y a de la déception. Je suis déçu de ne plus être en lice. Mais il faut vite digérer ça et passer à la suite » Qu'en est-il de votre participation aux Jeux Olympiques ?
J'espère prendre une décision la semaine prochaine car ça va aller vite maintenant. J'ai besoin de quelques jours. Le grand objectif, c'était Wimbledon. Je voulais arriver ici, faire quelque chose de bien et voir où ça pouvait me mener. Maintenant, Wimbledon est fini. Que je perde au premier tour ou que je gagne, ça ne change rien. On va se poser avec mon équipe et prendre une décision pour la suite. Quelle sera la meilleure décision ? Ce match et ce troisième set ne changent rien. Mais c'est vrai que ça secoue un peu. Il y a de la déception. Je suis déçu de ne plus être en lice. Mais il faut vite digérer ça et passer à la suite. Je suis O.K. avec ça, j'ai l'habitude. lire aussi Berrettini file en demies Cette défaite n'est-elle pas aussi le fait d'une usure mentale ? On sait que vous avez fait beaucoup d'efforts pour revenir au niveau après vos opérations et que ça n'a pas été facile.
Oui, il y a de ça. Cela a joué un rôle. Je l'ai vécu face à Félix (Auger-Aliassime, à Halle). Quand tu es mené et que tu ne sais plus quoi faire car tu es plus limité qu'avant. Avec tous les efforts déjà faits... tu essaies, mais ça devient de plus en plus difficile. C'était un peu pareil face à Hurkacz. Honnêtement, ce n'est pas très drôle de quitter le court comme ça. Mais j'ai vécu tellement de choses ici que c'est O.K. Ça fait partie du jeu. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles