Wimbledon : Incroyable confession de Kyrgios sur ses entraînements

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Qualifié pour la demi-finale de Wimbledon, Nick Kyrgios vient d’atteindre le dernier carré d’un Grand Chelem pour la première fois de sa carrière. Après sa victoire contre Cristian Garin, l’Australien a rappelé qu’il ne souhaitait pas avoir de coach.

Et voilà Nick Kyrgios dans un dernier carré de Grand Chelem ! Tout au long de sa carrière, l’Australien s’est collé lui-même les étiquettes du mauvais garçon et du talent gâché. Finalement, Kyrgios est parvenu à inverser la tendance et a faire mentir les observateurs sur ce Wimbledon. A 27 ans, personne ou presque ne l’attendait à ce stade du tournoi. Mais Nick Kyrgios ne fait rien comme les autres. Proche de l’élimination lors des premiers tours, un crachat sur un spectateur, un match très tendu contre Stefanos Tsitsipas, il aura fallu tous ces événements pour que l’Australien croit en ses chances. Ce vendredi, Nick Kyrgios affrontera Rafael Nadal pour sa première demi-finale de Grand Chelem.

Nick Kyrgios en demi-finale dans un contexte particulier

Pourtant, Kyrgios n’abordait pas son quart de finale contre Cristian Garin dans le meilleur état d’esprit. Juste avant la rencontre, le numéro 40 mondial a appris qu’il devrait se présenter devant le tribunal de Canberra puisqu’il est suspecté d’agression sur son ancienne petite amie. « J'aurais beaucoup à dire. Mais j'ai été informé par mes avocats que je ne pouvais rien dire pour le moment », expliquait Kyrgios après son succès dans des propos relayés par L’Equipe. « Cela ne m'a pas affecté…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles