Wimbledon : L’incroyable aveu de Kyrgios sur sa finale contre Djokovic

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Arrivé jusqu’en finale de Wimbledon, Nick Kyrgios n’aura finalement pas remporté son premier tournoi du Grand Chelem, et s’est incliné face à Novak Djokovic. Impressionné par le niveau de son adversaire, l’Australien reste tout de même persuadé que l’issue de ce match aurait été totalement différente, et qu’il aurait été sacré s’il avait dû affronter quelqu’un d’autre que le Serbe.

Absent de l’Open d’Australie et éliminé dès les quarts de finale de Roland-Garros par un Rafael Nadal impérial, Novak Djokovic a finalement remporté son premier titre majeur cette année en s’imposant à Wimbledon. En finale, le Serbe retrouvait un Nick Kyrgios avec qui ses relations se sont améliorées, et n’a pas tremblé, bien que l’Australien avait réussi à lui poser quelques soucis en remportant le premier set. Malgré tout, le numéro 63 mondial a pu constater le gap entre lui et son adversaire, qui se joue surtout sur le plan mental.

« Il faut juste être un animal mental pour gagner un Grand Chelem »

Si Nick Kyrgios a remporté 6 titres dans sa carrière, les plus prestigieux étaient des ATP 500. L’Australien est passé proche d’ajouter une belle ligne sur son CV en remportant Wimbledon, mais il a pu constater les ressources mentales qu’il faut afin de pouvoir passer à l’étape supérieure en s’imposant lors d’un tournoi du Grand Chelem. Une situation qui le pousse à éprouver…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles