Windsurf - Mondiaux - Windsurf : Sarah-Quita Offringa sacrée, Adrien Bosson vice-champion lors des Mondiaux à Marignane

·1 min de lecture

Dans des conditions loin d'être optimales, Sarah-Quita Offringa a remporté son 18e titre mondial lors des Championnats du monde qui se déroulent en ce moment à Marignane. Chez les hommes, Amado Vrieswijk a battu le Français Adrien Bosson en finale. C'était presque une surprise que les freestylers s'élancent ce jeudi, tant le vent était capricieux. Toujours est-il que les premières à monter sur les planches étaient les femmes. Dans un remake de la saison 2019, Sarah-Quita Offringa a une nouvelle fois pris le dessus sur Maaike Huvermann. La Néerlandaise d'origine antillaise ajoute donc un 18e titre mondial à son palmarès, au grand désarroi de sa compatriote qui n'arrive décidément pas à la battre et court toujours après son premier titre mondial. La jeune femme de 23 ans peut néanmoins être satisfaite puisque l'écart final est de moins de dix points. lire aussi Tout savoir sur la finale de la Coupe du monde de windsurf en France, une première Chez les hommes, le Français Adrien Bosson s'est incliné en finale face à Amado Vrieswijk. Sur une mer bien trop calme pour s'exprimer pleinement, le Néerlandais a assuré ses vagues pour scorer un maximum de points. Sans explosivité, la finale laisse donc pantois Bosson qui, après un premier titre de vice-champion du monde en 2018, échoue une nouvelle aux portes du bonheur suprême. Alors que le vent devrait tomber pour les trois derniers jours de compétition, Marignane peut se satisfaire qu'au moins un résultat ait été validé. Car à moins d'un revirement improbable des conditions, la ride pour les catégories slalom et foil risque d'être difficile. voir aussi Julien Lizeroux enflamme La Plagne avec un slalom brûlant

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles