Wissam Khalil : "Il faudra beaucoup de temps pour reconstruire Beyrouth"

SO FOOT
·1 min de lecture

Où étiez-vous mardi, vers 18 heures, au moment de l'explosion ?
Je venais de quitter ma maison, qui est située à environ huit kilomètres du port de Beyrouth. Comme il fait très chaud actuellement, je roulais vitres fermées. Il y a eu deux puissantes détonations, la deuxième encore plus forte. La voiture à bougé, c'est dire la puissance de l'explosion. J'ai vu une épaisse fumée, et j'ai essayé de savoir de quoi il s'agissait. Ici, on a l'habitude des attentats donc beaucoup d'habitants ont sans doute cru que c'en était un. Très vite, avec Facebook ou WhatsApp, il y a eu les premières informations qui parlaient d'une explosion au port et c'est ensuite qu'on a parlé du nitrate d'ammonium.

"Il y a de la corruption, de l'ignorance et de l'incompétence. C'est un mélange qui fait très mal, et j'espère que le drame de mardi…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com