Wolff "très fier" que la saison 2020 de F1 démarre en Autriche

Fabien Gaillard
motorsport.com

Le est censé accueillir les deux premiers Grands Prix du Championnat du monde 2020 les 5 et 12 juillet, après le report ou l'annulation des dix premières épreuves prévues initialement au calendrier. La piste autrichienne travaille avec la F1, l'État et les autorités locales sur des procédures qui vont permettre à la course de se dérouler, tels que des tests réguliers pour dépister d'éventuels cas de COVID-19 au cours du week-end.

"Je suis assez optimiste sur le fait que nous puissions commencer en Autriche, car ce pays a été l'un des meilleurs pour maintenir les chiffres du virus à un faible niveau", a déclaré Toto Wolff dans une vidéo de . "Et je pense qu'ils vont nous proposer un plan sur la façon de courir. Je connais très bien le circuit, car j'y ai fait des milliers tours en tant que pilote de course et en tant qu'instructeur."

Lire aussi :

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Malgré les doutes, le GP de Singapour discute toujours avec la F1

"J'ai vécu à Spielberg, en tant que pilote junior. C'est un peu comme une deuxième maison. J'aime la Styrie et j'ai beaucoup de bons souvenirs dans cet endroit. Je suis très fier de démarrer la saison là-bas, de savoir que l'Autriche ouvrira la saison, et que ce soit le cas deux week-ends consécutifs pour que nous puissions enfin faire deux courses. J'ai hâte d'y être."

Au sein de Mercedes, un groupe de personnes spécialement réunies travaille pour préparer un retour au travail à temps plein. À l'heure actuelle, l'usine de Brackley est fermée, comme cela est prescrit par la FIA. Wolff s'attend à beaucoup de changements une fois le personnel de retour au travail. "Nous avons une super task force au sein de MGP qui structure la vie après le corona, la distanciation sociale, qui déplace des bureaux et les espaces de travail. Donc ça sera très différent."

"Je pense que ce que nous avons appris est que l'on peut faire beaucoup de choses depuis la maison, les conférences Zoom, Skype ou Webex sont très efficaces, donc je pense qu'il va y avoir du changement dans notre environnement de travail. Ensuite, bien entendu, nous prévoyons les prochaines courses et avec un peu de chance, la saison démarrera bientôt."

À lire aussi