Wout van Aert, vainqueur de la 8e étape du Tour : «On aime courir avec un vrai plan»

Wout van Aert sur le podium de la 8e étape du Tour de France. (E. Garnier/L'Équipe)

Après avoir couru à contre-courant en partant dans une échappée non-aboutie lors de la 6e étape à Longwy, le Belge Wout van Aert (Jumbo-Visma) a changé de tactique pour venir s'imposer au sprint à Lausanne.

Est-ce que sur ces quatre dernières années, c'était votre victoire la plus facile sur le Tour ?
« Ce n'est jamais facile de gagner une course et encore moins facile de remporter une étape sur le Tour. Je me suis senti à la limite de mes possibilités dans la dernière montée. J'étais très concentré jusqu'aux 300 derniers mètres car je savais qu'après ça il y avait un replat. Avant cela, c'était dur de rester dans les roues car j'étais aux côtés des vrais grimpeurs.

lire aussi

Tour de France : Wout van Aert remporte la 8e étape à Lausanne, Pogacar conserve le Maillot Jaune

Est-ce que cette étape vous a permis de réaliser qu'il vaut mieux rester dans le peloton pour espérer gagner une étape plutôt que d'aller dans une échappée ?
Si c'est pour faire référence à l'étape de Longwy, il est sûr que j'aurai pu faire autrement. C'est toujours très difficile pour moi de rester dans le peloton et d'attendre. Si l'étape de Longwy s'était terminée par un sprint massif j'aurais pu gagner. Mais je n'ai aucun regret. Je ne veux pas revenir là-dessus. Je suis juste très heureux de ma victoire aujourd'hui (samedi).

« Il y a chez Jumbo-Visma une atmosphère vraiment excellente et on va essayer de gagner d'autres étapes. »

Qu'est-ce que cette victoire signifie pour toute l'équipe Jumbo-Visma ?
C'est juste bon pour le moral de l'équipe. On aime courir avec un vrai plan et se donner à 100 %. Lors des quatre Tour de France que j'ai disputé j'ai été capable de gagner une étape. Ça vient de la confiance et ça donne de la confiance. Il y a chez Jumbo-Visma une atmosphère vraiment excellente et on va essayer de gagner d'autres étapes.

lire aussi

Toute l'actualité du Tour de France

Nathan Van Hooydonck avait comme consigne de rouler en tête du peloton et il a parfaitement respecté les règles. Vous lui devez un peu de cette victoire ?
Je pense que je vais vraiment lui dire merci ce soir et lui tendre une coupe de champagne. Au-delà de ça, j'ai déjà en tête d'offrir un cadeau plus important à l'ensemble de l'équipe. Mais il est clair que Nathan a effectué un travail remarquable aujourd'hui (samedi) et il est grandement impliqué dans ma victoire. Il a roulé en tête du peloton durant toute la journée. Il a confirmé qu'il avait sa place à 100 % sur ce Tour. Il a juste été impressionnant. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles