Xavier Garbajosa après la défaite du LOU contre La Rochelle : « On a pédalé à côté du vélo »

Xavier Garbajosa est frustré par la performance du LOU ce samedi. (E. Garnier/L'Équipe)

Pour sa première à domicile, le manager lyonnais était très déçu de la défaite (21-23) et de la performance de ses joueurs absents des débats durant plus de 70 minutes face à des Rochelais sûrs de leur force.

Xavier Garbajosa, entraîneur du LOUbattu par La Rochelle (21-23) : « On est absents des débats pendant 70 minutes. Le point de bonus est le minimum qu'on pouvait espérer. On a pédalé à côté du vélo. On a vu la différence avec un champion d'Europe. Pourquoi on est passé à côté ? Je ne sais pas, il y a sûrement plusieurs facteurs : mon discours n'était pas le bon ? La semaine d'entraînement ? La stratégie ? La préparation ? Une chose est sûre, tout le monde doit prendre sa part de responsabilité. Eux ont été efficaces, pragmatiques, présents au rendez-vous et on gagnerait à avoir un peu de leur pragmatisme même si on sait qu'on peut faire de belles choses. »

lire aussi

Le film de Lyon - La Rochelle

Baptiste Couilloud, demi de mêlée du LOU : « On est lucides sur le match. Bien sûr, il y a notre réaction et le retour au score mais on a été absents des débats pendant 70 minutes. On ne peut pas se permettre de regarder pendant tout ce temps. On était heureux d'être à seulement 10-0 à la pause. On était amorphes, je ne sais pas pourquoi et si on ajoute l'indiscipline, ils n'ont pas besoin de ça pour gagner. Il a fallu attendre les dix dernières minutes pour enchaîner trois temps de jeu. »

Ronan O'Gara, entraîneur de La Rochelle

« On n'a pas toujours fait les bons choix en attaque sinon le score aurait été plus lourd »

Ronan O'Gara, entraîneur de La Rochelle : « On a oublié de jouer au rugby pendant cinq minutes mais il faut féliciter les joueurs pour toutes les autres. On est une équipe plus forte et c'est difficile de se faire une place dans les 23. On a mis une grosse densité physique. On n'a pas toujours fait les bons choix en attaque sinon le score aurait été plus lourd. »

Pierre Bourgarit, talonneur de La Rochelle : « On ne va pas faire la fine bouche même si les dernières minutes sont difficiles à cause d'un relâchement, de fautes bébêtes. C'est un match maîtrisé. Quand on met tous les ingrédients dans l'engagement, notre jeu est en place. Tout en restant humble, je ne nous ai pas sentis inquiets. »

Brice Dulin, arrière de La Rochelle : « Les dernières minutes ont été stressantes. Mais on voit que quand tout le monde est au rendez-vous, quand on déroule collectivement, qu'on est lucides et patients, il est difficile de nous renverser. On a été beaucoup plus disciplinés que lors de la première journée et on a donné beaucoup moins à manger aux Lyonnais qu'à Montpellier, ça nous a permis de jouer haut et de les mettre sous pression. »

lire aussi

Programme et résultats du Top 14