XV de France - 2012: Les retours fracassants en équipe de France

Rugbyrama poursuit son bilan de l’année 2012 et vous propose un tour d’horizon des joueurs qui, rappelés sous le maillot tricolore, ont fait sensation.

Florian Fritz - 28 ans ; 25 sélections

Après deux ans d’absence sous le maillot tricolore, le trois-quarts centre toulousain a effectué son retour avec les Bleus pour le dernier match du tournoi face au pays de Galles. Malgré la défaite française, il fut l’un des joueurs de Saint-André le plus en vue. Ce qui valut à Florian Fritz d’être à nouveau convoqué pour la tournée de juin en Argentine. Son association avec son ancien partenaire au Stade toulousain, Maxime Mermoz, y fit merveille. Au point de disputer la tournée de novembre, triomphale, à nouveau en tant que titulaire indiscutable au centre de l'attaque. A 28 ans, Florian Fritz semble enfin à son apogée avec le XV de France. A sa place...

Frédéric Michalak - 30 ans ; 59 sélections

Revenu grandi de son expérience en Afrique du Sud, le demi de mêlée ou ouvreur a retrouvé l’équipe de France cet été en Argentine, alors qu’il n’avait pas encore disputé le moindre match avec son nouveau club, Toulon. Peu importe, en Amérique du Sud, l’encadrement tricolore a pu apprécier la nouvelle maturité de Michalak et lui confier les clés du camion (avec Maxime Machenaud) en le titularisant à l'ouverture lors du second test des Bleus en lieu et place de François Trinh-Duc. Depuis? La tendance s’est confirmée, avec une tournée d’automne exceptionnelle pour celui qui fait figure de véritable maître à jouer du système Saint-André. En trois rencontres, Trinh-Duc n’aura disputé que six minutes, à l’arrière…Un retour au plus haut niveau, qui valut à la nouvelle coqueluche du RCT de figurer parmi les quatre nominés de l’IRB pour le titre de joueur de l’année 2012.

Yannick Nyanga - 29 ans ; 28 sélections

On se souvient de ses pleurs lors de la Marseillaise avant France-Australie. Submergé par l’émotion, Yannick Nyanga, oublié des Bleus depuis cinq ans, a profité des blessures de Dusautoir et Lauret, pour figurer parmi le XV de départ de Philippe Saint-André en novembre. Sa complémentarité avec le Montpelliérain Fulgence Ouedraogo et son partenaire de club Louis Picamoles a fait des étincelles. Puissant, rapide, instinctif, le flanker toulousain a regagné le respect. Il s’est aussi offert un superbe essai en solitaire contre l’Argentine, comme pour marquer la tournée de son empreinte.

Louis Picamoles - 26 ans ; 31 sélections

Le troisième ligne centre toulousain a impressionné le monde entier cette année! Déjà performant lors du Tournoi des Six Nations, le 1000e international français a surtout confirmé en novembre, alignant trois prestations majuscules. Et a progressé dans un secteur primordial, sa régularité. Désormais capable d’enchaîner les performances de tout premier ordre grâce à une meilleure endurance tout en conservant sa puissance de feu, Picamoles fait partie de l’équipe type mondiale 2012 de la rédaction du Midi Olympique. Pas mal pour un joueur sur lequel Marc Lièvremont ne s’était pas appuyé lors de la demi-finale et la finale de la coupe du Monde 2011…

Lire aussi
FANTASY LFP - Le Fantasy officiel de la Ligue 1 débarque sur Yahoo Sport - Jouez maintenant

Les plus vus