XV de France - Dieu que c'est bon !

Supérieurs dans le combat, courageux en défense et auteurs de quelques mouvements superbes, les Bleus ont logiquement pris leur revanche face aux Australiens (33-6). Le revers cinglant de novembre 2010 est oublié. Maintenant, place aux Pumas !

Victorieux de l'Australie en y mettant les formes (33-6), le XV de France a parfaitement lancé sa tournée d'automne, samedi soir au Stade de France. Difficile d'espérer mieux. Performants offensivement, solides défensivement, les Bleus ont mis au pas les Wallabies. Entre l'Australie et la France, le round d'observation n'a duré que dix minutes, le temps que Frédéric Michalak et Mike Harris, d'une pénalité chacun, ne meublent le score. A la douzième, les Français profitaient donc de la première mêlée du match pour marquer au fer rouge leurs adversaires du jour. Mis en difficulté par la puissance du cinq de devant tricolore, la troisième ligne australienne (Hooper-Palu-Dennis) était contrainte de rester scotchée à ses piliers Kepu et Robinson. Derrière un édifice stable, Louis Picamoles décidait alors de s'échapper, accélérait sur cinq mètres et marquait le premier essai de la rencontre (10-3).

Le break ? Ce n'était sans compter la puissance australienne. A peine Beale avait-il donné le coup de pied de renvoi que les Wallabies prenaient possession du camp tricolore et avançaient dans l'axe. Dans cet exercice, Polota-Nau et Sharpe faisaient des merveilles. Courageuse en diable et performante dans la lutte au sol, la défense française parvenait néanmoins à tenir le choc. La ligne des Bleus restait inviolée. Mieux, profitant d'une faute au sol de Michael Hooper au niveau des trente mètres, Michalak redonnait de l'air aux siens (13 à 6). Une poignée de temps plus tard, le surprenant Forestier perçait au cœur de la défense des Wallabies, Picamoles et Szarzewski étaient au relais pour placer Michalak (encore !) dans des conditions idoines. Le drop était imparable. Les Bleus regagnaient les vestiaires avec une avance confortable (16-6).

Deuxième acte maîtrisé

Pour les coéquipiers de Pascal Papé, le meilleur restait pourtant à venir. Peu avant l'heure de jeu, Beale dégageait maladroitement son camp. La balle atterrissait dans les bras de Dulin. L'arrière français trouvait Michalak d'une longue passe, dans l'axe, et le toulonnais, étincelant au "SDF", déchirait le rideau australien avant d'offrir à Fofana le deuxième essai des Bleus (23-6). Moins de dix minutes plus tard, la mêlée tricolore emportait sa rivale sur cinq mètres. Nigel Owens, l'arbitre du match, n'avait d'autre choix que d'accorder un essai de pénalité aux Français (30-6).

En fin de match, Parra profitait d'une nouvelle faute australienne au sol pour rajouter trois points des quarante mètres. A 33-6, la messe était dite. Samedi soir, ces Français qui restaient sur cinq défaites d'affilée face aux Wallabies (dont une rouste mémorable deux ans plus tôt dans ce même stade) ont donc pris une belle revanche face à la grosse bête jaune. Le premier acte de la tournée d'automne est une réussite. Le deuxième s'écrira samedi soir, à Lille, face aux Pumas. Alors, vamos Francia !

Lire aussi
FANTASY LFP - Le Fantasy officiel de la Ligue 1 débarque sur Yahoo Sport - Jouez maintenant

Les plus vus