XV de France : même lorsqu'elle aligne ses jeunes, cette équipe de France a du caractère

Guillaume Poisson
·1 min de lecture

Ils sont jeunes, mais n'ont été ni flamboyants ni fougueux. Ils ont en revanche montré sérieux, application et abnégation pour aller chercher une victoire au forceps face aux Italiens (36-5) ce samedi. Fabien Galthié avait choisi de faire tourner pour ce troisième match de la Coupe d'automne des nations : 111 sélections seulement au total parmi les 23, dont onze premières capes. Parmi eux, Gabin Villière a marqué un essai, et les autres se sont plutôt montrés à leur avantage malgré une première période poussive. D'autres avaient déjà une ou plusieurs capes à leur actif, tel Jonathan Danty (auteur du premier essai), et ont rappelé combien ils étaient précieux.

Erreurs, patience et déclic

Teddy Thomas était le seul cadre à entamer ce France-Italie, aux côtés d'un Baptiste Serin mi-capitaine, mi-doublure d'Antoine Dupont. Autour d'eux, un océan de bizuths et d'intermittents du maillot bleu. Chacun avait à cœur de faire ses preuves. De marquer des points lors d'un match "à enjeu" puisqu'il pouvait aboutir à une nouvelle finale pour les Bleus face aux rivaux anglais. Les premières minutes de jeu ont été âpres, disputées, loin de la maîtrise à laquelle nous avaient habitué les Bleus sous Galthié. Il y a eu des pertes de balles et...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi