Yahia Fofana (Angers) : « Je viens pour m'imposer »

Après avoir disputé 70 matches avec Le Havre, Yahia Fofana va découvrir la Première Division à Angers. (P. Lahalle/L'Équipe)

En fin de contrat au Havre (Ligue 2), le jeune gardien Yahia Fofana (21 ans), qui s'est engagé pour quatre saisons avec le SCO, arrive à Angers avec le statut de numéro 1.

Arrivé libre du Havre (Ligue 2), le gardien Yahia Fofana (21 ans) s'est engagé pour quatre saisons au SCO. Ce mardi 28 juillet, il a été présenté à la presse, après avoir effectué son tout premier entraînement avec Angers, en compagnie des trois autres portiers du club, Paul Bernardoni (de retour de prêt à Saint-Étienne mais qui n'entre pas dans les plans du staff), Théo Borne et Melvin Zinga.

« Yahia, vous arrivez au SCO pour être numéro 1. Quel projet vous a été vendu ?
(Laurent Boissier, le coordinateur sportif du SCO devance la réponse :
''Yahia vient pour être numéro 1, il a été pris pour ça. Après, le terrain dira les choses, mais oui, il est venu pour ça.'')

Si le directeur sportif le dit, je pense que c'est vrai. J'avais d'autres propositions en Ligue 1 et à l'étranger mais Laurent (Boissier) a été convaincant dès le début. Il m'a dit clairement les choses. Cela a facilité les négociations et j'ai foncé direct. Dans tous les cas, si je viens, c'est pour m'imposer. Après, c'est que le terrain qui me donnera raison.

Votre arrivée à Angers a été annoncée assez tôt (en janvier). Cela a-t-il perturbé votre seconde partie de saison avec Le Havre ?
Non, je ne pense pas que cela m'ait trop dérangé. Je me suis senti plus observé, je me suis mis un peu de pression après ma signature. Mais, au fur et à mesure des matches, j'ai repris ma ligne de conduite et j'ai bien fini la saison.

« J'avais une bonne image d'Angers qui a formé beaucoup de jeunes joueurs »

C'est une autre forme de pression d'intégrer un club de Ligue 1 et d'être attendu en tant que numéro 1 ?
Oui, parce que c'est la Ligue 1, un Championnat que je découvre, donc je pense que je vais avoir de la pression. En plus, le premier match, c'est un derby, contre Nantes. Mais j'aime la pression, j'aime me mettre dans le dur, donc je pense que ça va bien se passer pour moi.

Paul Bernardoni est de retour de prêt. Il sera peut-être amené à partir mais vous êtes amenés à vous entraîner ensemble ces prochains jours. Comment vivez-vous cette situation un peu particulière ?
Je n'avais jamais connu ça au Havre, ça va être une découverte. Après, de ce que j'ai vu de Paul et des échos positifs que j'ai entendus sur lui, je pense que c'est un mec bien. Je pense qu'on va s'entendre, parce que je suis un mec cool, et je pense que lui aussi. Paul est un peu plus grand que moi donc je le respecte, il a joué pas mal de matches en Ligue 1, donc je pense qu'il pourra me conseiller aussi. On va s'aider l'un et l'autre. À la cool (il sourit).

lire aussi

Toute l'actualité du SCO

Quelle image aviez-vous d'Angers ?
J'avais une bonne image de ce club qui a formé beaucoup de jeunes joueurs. Je pense à Rayan Aït-Nouri (le défenseur de Wolverhampton a joué au SCO de 2018 à 2021) avec qui je suis en contact. Il m'a parlé en bien du club. J'ai aussi énormément échangé avec Batista (Mendy) avant de signer. Il m'a dit : ''Viens, ce serait bien pour toi, tu vas progresser, c'est cool.'' Et on m'a dit que la ville était sympa, donc mon choix a été vite fait. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles