Yakuba Ouattara (Monaco) : « Énorme et historique »

·3 min de lecture

L'arrière international de Monaco Yakuba Ouattara, qui dispute la première manche de son quart de finale d'Euroligue contre Olympiakos mercredi (à 20h00 sur L'Equipe live), est ravi de voir un club du Championnat de France retrouver le top 8 européen, vingt-et-un ans après l'Asvel.

« Cela faisait vingt-et-un ans qu'un club du Championnat de France n'avait pas atteint les quarts de finale de l'Euroligue. Qu'est-ce que cela représente pour vous ?
C'est quelque chose d'énorme et d'historique. Je suis fier et impatient d'y être. En tant que compétiteur, tu t'entraînes tous les jours dans cette optique, de jouer ce type de compétition et surtout d'arriver à ce stade où les matches deviennent fous. On parle du meilleur niveau européen, le meilleur niveau hors NBA. Alors je me sens réellement chanceux de faire partie d'une des meilleures équipes d'Europe.

lire aussi

Obradovic et James, les piliers monégasques

Vous voyez vraiment Monaco (qui reste sur treize victoires lors de ses seize derniers matches d'Euroligue) comme l'une des toutes meilleures équipes du continent aujourd'hui ?
Oui. On a prouvé qu'on méritait d'être là où on est aujourd'hui. Ce sont juste des faits (il rit).

Après une telle série, est-on habité, en tant qu'équipe, par le sentiment qu'on ne peut pas perdre ?
Je ne prends pas les choses comme ça. C'est plutôt l'inverse. C'est notre peur de la défaite, nourrie par le fait qu'on était si longtemps dos au mur pour la qualification en play-offs, qui fait qu'on évolue à ce niveau. Le coach (Sasa Obradovic), dans son discours, son attitude, est comme ça. Sa philosophie, c'est de se préparer au pire des scenarii pour mieux réussir à éviter celui-ci. En deuxième partie de saison en Euroligue, on n'avait pas de marge, on n'avait pas le droit de perdre.

Yakuba Ouattara

« Eviter les sautes d'humeur à la Kyrie Irving avec le public d'Olympiakos »

À quoi vous attendez-vous contre l'Olympiakos ?
C'est une équipe très forte à domicile, qui n'y a perdu qu'une fois en Euroligue cette saison (contre l'Étoile Rouge Belgrade 72-76). Cela veut dire beaucoup. Quand tu vois le niveau des équipes dans cette compétition, les Real, Barça, Efes... Le moindre relâchement et tu te fais cueillir. Alors se dire que toutes ces équipes ont échoué dans la salle d'Olympiakos, c'est énorme, ça montre à quel point cette équipe, déjà dangereuse à la base, prend encore une autre dimension chez elle, portée par son public. Il faudra le prendre en compte, le coach nous en a parlé tout au long de la semaine. L'ambiance peut affecter notre capacité à communiquer sur le terrain, à se dire les consignes, entendre les systèmes. Il ne faudra pas chauffer le public plus qu'il ne le sera déjà, éviter les sautes d'humeur à la Kyrie Irving (*) (il éclate de rire).

lire aussi

À la découverte de la forteresse de l'Olympiakos

Qu'a apporté à l'équipe l'arrivée de Sasa Obradovic pour expliquer sa métamorphose en deuxième partie de saison ?
Il a donné des rôles précis à tout le monde. Moi, par exemple, j'ai été désigné comme l'homme des missions défensives. Je dois me charger de ralentir à tout prix le meilleur joueur en face. Peu importe sur qui je défends, je dois mettre de l'impact, donner le rythme d'un point de vue défensif, et derrière j'ai le feu vert pour shooter à 3 points si c'est ouvert. Je m'épanouis là-dedans. C'est comme ça dans les grandes équipes, tu es entouré de forts joueurs, tu es obligé de savoir t'adapter, de trouver dans quel domaine tu peux aider le mieux l'équipe. Cela passe par certains sacrifices individuels. C'est une équipe qui prend du plaisir à être ensemble. On rigole dans le vestiaire, et quand on part à la guerre, on sait qu'on peut compter sur le coéquipier. »

(*) Kyrie Irving (Brooklyn Nets) a été mis à l'amende par la NBA après avoir fait des doigts d'honneur au public de son ancienne équipe de Boston lors du premier match de la série de play-offs entre Nets et Celtics.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles