Yamaha ne regrette pas d'avoir misé sur Viñales et Quartararo

Vincent Lalanne-Sicaud
·3 min de lecture

Dès le mois de janvier 2020, Yamaha connaissait son duo de pilotes pour les saisons 2021 et 2022. , qui sera encore dans l'équipe cette année.

L'Italien a pris la deuxième place du championnat après avoir décroché ses trois premiers succès en MotoGP, pendant que Quartararo payait une fin de saison difficile, que Viñales obtenait des résultats inconstants et que Rossi vivait une inédite série de problèmes. L'équipe officielle a-t-elle eu tort d'écarter si tôt l'option Morbidelli pour miser ur Viñales et Quartararo ? Lin Jarvis assure qu'il n'a aucun regret, le choix du duo pour les deux prochaines saisons ayant été fait à un moment charnière où Yamaha cherchait à verrouiller la présence de ses pilotes les plus en vue et à préparer l'après Rossi.

"Avant toute chose, je dois dire que nous sommes très contents de ce choix", a déclaré le patron de Yamaha Motor Racing. "Nous croyons dans les pilotes que nous avons choisis pour 2021-22. C'est [un choix] compétitif en piste mais aussi en dehors. Il y a six constructeurs et tous comprennent que le pilote est très important si l'on veut atteindre l'objectif de devenir Champions du monde. Nous sommes donc aussi compétitifs en dehors de la piste et tout le monde veut éviter que les pilotes choisis soient pris par la concurrence."

Lire aussi :

Petronas voit Morbidelli "prétendant au titre" en 2021

"[En 2019], nous nous sommes positionnés tôt sur Fabio et Maverick, et dans le même temps Valentino était incertain quant à son propre avenir. C'étaient donc des circonstances très particulières. Les résultats obtenus plus tard par Franky [en 2020] ont été très bons et l'ont placé dans une solide position. Mais n'oubliez pas que Franky pilotera bien une Yamaha [en 2021] et il pilotera une Yamaha en 2022 si nous confirmons notre contrat avec le team SIC afin de le prolonger. C'est toujours difficile. D'une certaine façon, c'est un pari. À un certain moment, il faut faire un choix, et sur la base de toutes les informations dont on dispose, de toutes les attentes que l'on a, on fait ce choix et ensuite on avance avec cela. Je suis content de ces choix."

Rossi va encore contribuer au développement

Fabio Quartararo a fait part de sa volonté de devenir un leader technique de Yamaha et de faire entendre son opinion en rejoignant l'équipe d'usine, mais l'ombre de Valentino Rossi continuera de planer sur Iwata puisque même s'il sera dans le team satellite de la marque, le nonuple Champion du monde conservera le statut de pilote d'usine et sera donc impliqué dans le développement de la M1 au même titre que les titulaires du team factory.

"Ce sera [...] un changement, cela ne fait aucun doute, car en passant à l'autre équipe ce sera différent, mais d'un autre côté… ce ne sera pas différent, car Valentino bénéficiera du soutien total de l'usine l'année prochaine, il pilotera une moto d'usine avec les mêmes spécifications que les pilotes [de l'équipe] officielle", rappelle Jarvis. "Il est vrai que certains développements seront plus menés par l'équipe officielle, mais Valentino représente une part très importante de notre collecte de données."

Lire aussi :

Rossi déplore un développement trop lent sur la Yamaha

Et même si Quartararo souhaite que peu de pilotes participent au développement pour éviter une "confusion", Jarvis pense à l'inverse qu'avoir autant d'informations que possible est un atout : "Il est important d'avoir plus de pilotes en piste, et il ne fait aucun doute que nos ingénieurs regarderont les données de Maverick, Fabio et aussi de Valentino, afin de développer et de continuer à faire progresser la moto officielle. Et nous obtenons aussi des informations intéressantes dans le fait d'avoir Franky. Je pense donc que ça ne sera pas un énorme changement. Ce ne sera en tout cas pas un déficit et ça ne changera pas grand-chose la manière dont nous développons la moto."