Yamaha risque une pénalité pour avoir utilisé des moteurs non conformes

Oriol Puigdemont
·1 min de lecture

Motorsport.com a appris que Yamaha risque une sanction en raison d'irrégularités sur les moteurs de plusieurs de ces pilotes. Les moteurs montés sur les M1 lors du premier Grand Prix de la saison, à Jerez, étaient apparemment équipés de soupapes différentes de celles homologuées avant le début de la saison.

L'analyse menée sur les moteurs après la course l'a confirmé, et des discussions sont maintenant en cours au sein de l'Association des constructeurs (MSMA). Yamaha est à la recherche d'arguments pour éviter une sanction qui semble désormais plus que probable, et qui pourrait nuire aux chances de titre de Fabio Quartararo et Maverick Viñales, respectivement deuxième et troisième au championnat.

Yamaha avait demandé aux autres constructeurs d'ouvrir les scellés de certains moteurs, pour remplacer les soupapes, ce qui n'a pas été possible parce que les responsables du constructeur n'ont pas apporté les documents nécessaires, les membres de la MSMA ayant demandé une lettre du fournisseur de soupapes de Yamaha confirmant un défaut de fabrication, qui n'a jamais été fournie.

Lire aussi :

Yamaha retire sa requête pour intervenir sur ses moteurs

La marque aux diapasons a retiré sa demandé et précisé qu'elle pourrait finir la saison en jouant sur le kilométrage de chaque moteur. Les pilotes Yamaha ont tous utilisé leurs cinq moteurs autorisés pour la saison mais le plus en danger est Maverick Viñales, qui a le kilométrage le plus élevé et qui sera contraint à un départ depuis les stands s'il utilise un sixième moteur.