Yannick Granieri explore les lignes du Colorado Provençal en VTT électrique

Yannick Granieri dans le Colorado Provençal pour son film « Cool Story ». (D. R.)

Parmi les meilleurs freeriders au monde, le Français Yannick Granieri est allé explorer les lignes du Colorado Provençal, qu'il dévoile dans son film « Cool Story ».

Connue pour ses cigales et ses odeurs de lavande, la Provence cache aussi de nombreux spots en VTT que fait découvrir Yannick Granieri dans le film « Cool Story », tourné fin avril 2022. Le Français - parmi les meilleurs riders MTB slopestyle et freeride au monde - a exploré les lignes du Colorado Provençal en VTT électrique. Lors d'une balade avec sa compagne Lucile, le Lyonnais de 35 ans en a profité pour s'offrir une parenthèse sportive non loin de la commune de Gargas (Luberon). « C'est un endroit que j'ai découvert il y a quelques années, explique-t-il. Quand j'y suis revenu avec un ami à moi, je me suis dit, pourquoi ne pas faire un film dans ce spot magnifique. »

lire aussi : Retour en 10 images sur la Red Bull Rampage 2022

Un paradis à ciel ouvertDepuis une dizaine d'années, Granieri habite en région provençale et voulait faire partager cet endroit « incroyable » tout en pratiquant le slopestyle. Dans ce court métrage qui dure un peu moins de 3 minutes, il surmonte les nombreuses difficultés du parcours. « Si l'on veut prendre du plaisir dans le Colorado, il faut que cela soit sablonneux, analyse le rider. Un sol sec n'est pas favorable pour rouler correctement car il n'y a pas assez de grip. » Avec des montées courtes mais raides, le VTT électrique reste un avantage pour pouvoir explorer un maximum de courbes tout au long du tracé.

Une semaine de tournageNettoyage du parcours, ajouts de tremplins, le Tricolore a fait des réglages au millimètre. « J'y suis venu une vingtaine de fois pour bien me familiariser avec la piste », dit-il avec le sourire. Au mois d'avril, l'équipe de tournage Philéas Images s'est déplacée dans le Sud de la France pour faire le repérage des lieux en compagnie de Granieri. Au total, il aura fallu cinq jours afin de capter les meilleures séquences du film.

Présent aux quatre coins du monde avec son VTT, le Français a déjà d'autres projets en tête. « J'aimerais faire une nouvelle vidéo avec ma compagne dans la même idée avec ce côté comique en prenant un chemin différent du sien, nous confie le Craponnois. Les Terres Noires à Digne-les-Bains me donnent aussi envie. Une chose est sûre, ça ne sera pas mon dernier film. »