Yannick Nyanga, directeur sportif du Racing 92 : « Qu'on arrête avec ces polémiques »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Yannick Nyanga, directeur sportif du Racing 92. (E. Garnier/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Directeur sportif du Racing 92, Yannick Nyanga n'a ni compris ni apprécié les propos de Pierre Venayre, le directeur général de La Rochelle, prêtant des intentions pernicieuses à la délocalisation de la demi-finale de Coupe d'Europe à Lens.

En début de semaine, le directeur général du Stade Rochelais Pierre Venayre déclarait à nos confrères de Sud Ouest : « Bravo au Racing qui a remporté la première bataille en organisant notre demi-finale à Lens, afin d'empêcher un maximum de supporteurs rochelais de faire le déplacement pour soutenir leur équipe. Je leur souhaite maintenant de remporter la deuxième en remplissant le stade Bollaert pour faire l'honneur qu'il se doit à ce grand match de Coupe d'Europe. »

lire aussi

Le Racing 92 bat Sale et retrouve le dernier carré de la Coupe d'Europe

Mieux classé à l'issue de la phase régulière, le Racing avait gagné le droit de recevoir en quart et en demi-finale. Il a donc accueilli Sale dimanche dernier dans son Arena du quartier de La Défense, tout en sachant qu'il devrait délocaliser la demi-finale, la salle de spectacle ayant été réservée depuis des mois par un concert de Sexion d'Assaut. Ce dimanche, à 16 h, le match Racing-La Rochelle se disputera sur le terrain d'un autre Racing, celui de Lens.

« Il y a une histoire de complot qui n'a aucun sens »

« Je trouve que jouer une demi-finale de Coupe d'Europe à Bollaert, qui est l'un des stades les plus mythiques de France, c'est beau, dit Yannick Nyanga, directeur sportif du Racing. Le public lensois est un super public, le public du Nord a toujours répondu présent quand le rugby est venu chez lui et nous, on continue de penser que c'est super d'emmener le rugby dans un territoire qui n'a pas la chance de voir des matches de ce niveau. »

Yannick Nyanga.

« Il n'y a rien qui va dans les déclarations du directeur général de La Rochelle. Il y a de la condescendance vis-à-vis de nos supporters »

« C'est pour ça que je trouve qu'il n'y a rien qui va dans les déclarations du DG de La Rochelle. Il y a de la condescendance vis-à-vis de nos supporters, vis-à-vis de Lens, et il y a une histoire de complot qui n'a aucun sens. Qu'un supporter de La Rochelle soit embêté, je peux le comprendre. Mais un DG, lui, devrait savoir qu'on n'a pas décidé dimanche dernier d'aller à Lens, spécialement pour gêner son club. »

« Il n'y a rien contre les supporters de La Rochelle »

« Tout le monde savait depuis longtemps que l'Arena était réservée par un concert ce week-end là. On n'a mis personne devant le fait accompli. L'EPCR avait communiqué là-dessus avant les quarts de finale. Donc, si Montpellier avait battu La Rochelle, nous serions aussi allés à Lens. Au moment où on a pris cette décision - qui s'anticipe évidemment -, ce n'était pas « notre demi-finale » comme dit Pierre Venayre. Au moment où on a pris cette décision, nous, on n'était pas sûr de nous qualifier. »

« Une demi-finale de Coupe d'Europe, ça reste exceptionnel. Même le Stade Toulousain n'est pas sûr d'y être. On a prospecté depuis longtemps à Auxerre, à Evry, au Mans, à Lens. C'est pour ça que je vois dans ces déclarations de la malhonnêteté intellectuelle. Dans cette délocalisation, il n'y a rien contre les supporters de La Rochelle. Qu'on arrête avec ces polémiques. On vaut tous mieux que cela. Le RC Lens joue le jeu à fond pour ce match. Hier, pour le premier jour d'ouverture de la billetterie, 10 000 places ont été vendues. C'est déjà bien, non ? »

lire aussi

Le calendrier de la phase finale de la Coupe d'Europe

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles