Yazeed Al-Rajhi remporte la 7e étape du Dakar, pas de changement au général

Yazeed Al-Rahji, lors de la 6e étape. (Frédéric Le Floc'h/ASO)

Le pilote saoudien Yazeed Al-Rajhi (Toyota) s'est facilement imposé samedi, à l'issue de la 7e étape du Dakar 2023. Le Qatarien Nasser al -Attiyah (Toyota) reste leader au classement général. Sébastien Loeb est 5e.

Le Saoudien Yazeed Al-Rajhi s'est finalement imposé samedi à l'issue de la 7e spéciale du Dakar, longue de 333 km, disputée entre canyons et vallées. L'étape du jour s'est ensuite révélée plus cassante, avec des zones roulantes mais caillouteuses et favorables aux crevaisons.

Après un départ prudent, le pilote Toyota a accéléré une fois sur les zones moins escarpées et à travers les dunes proches de l'arrivée pour prendre le meilleur sur le Lituanien Vaidotas Zala (Prodrive) le précédant de 8'53'' à l'arrivée. Al-Rajhi est désormais 16e au général.

Une fois de plus, les Toyota ont marqué de leur empreinte la journée, inscrivant une nouvelle victoire d'étape à leur palmarès, tout en consolidant leur domination groupée au classement général.

lire aussi : Le classement général

Quatre Toyota en tête, Loeb 5eNasser al -Attiyah (Toyota), leader de l'épreuve, a lui roulé en dedans, concédant près de 20 minutes au vainqueur du jour, lui aussi sur Toyota. Qu'importe, puisque le Sud-Africain Henk Lategan, qui le suit au général, ne lui a repris que cinq petites minutes et reste à plus d'une heure (1h01'04'') au général du maître du désert.

On trouve donc toujours quatre Toyota aux quatre premières places du classement général. Seul Sébastien Loeb (Prodrive) s'immisce dans ce Toyota show en étant désormais cinquième avec près de 2 heures de débours. Il devance une cinquième Toyota, pilotée par le Français Romain Dumas.

Mattias Ekström est le grand perdant de l'étape, alors qu'il était en tête de la spéciale à mi-course. Il a dû longuement s'arrêter pour réparer son Audi, bénéficiant même de l'aide de Carlos Sainz (Audi) et son copilote pour espérer pouvoir reprendre la course.

lire aussi : Peterhansel abandonne, Sainz trop loin : la journée noire d'Audi sur le Dakar

Erik Van Loon pris en charge par le service médicalL'étape a aussi été marquée par l'accident du pilote néerlandais Erik Van Loon qui a perdu le contrôle de sa Toyota au km 99 de la spéciale du jour. Le choc a occasionné une courte perte de connaissance, mais Van Loon a ensuite été prise en charge conscient par le service médical de la course. Souffrant de douleurs cervicales, il a été transporté en hélicoptère à l'hôpital pour un bilan médical complet. Erik Van Loon et son copilote Sébastien Delaunay occupaient ce matin la 11e position du classement général.

lire aussi : Toute l'actualité du Dakar 2023