« Que les yeux pour pleurer… » Les entreprises souvent démunies face aux cyberattaques

« Que les yeux pour pleurer… » Les entreprises souvent démunies face aux cyberattaques

TEMOIGNAGES - Phishing, faux virement… Une entreprise sur deux aurait déjà été la cible d’une arnaque en ligne

Hôpital de Corbeil-Essonnes, institut national polytechnique de Toulouse, ou même le géant Uber. Pas une semaine ne se passe sans que plusieurs affaires de cyberattaques de grande ampleur ne fassent la une de l’actualité. Mais ce phénomène serait en fait encore plus répandu qu’on ne l’imagine. « Une entreprise sur deux a été la cible d’une attaque en 2020, indique la gendarmerie, qui organisait mercredi à Nantes une table ronde à destination du monde économique. Cela peut toucher tout le monde, de la grosse structure à la petite PME. Il faut libérer la parole, ne pas laisser cette question comme un tabou. »

A la tête de la petite entreprise Plasti pêche, Marie-Agnès Mandin raconte « la honte » que peuvent ressentir certains chefs d’entreprise qui n’ont pourtant « pas une seconde flairé l’arnaque ». Il faut dire que la facture reçue en début d’année par cette dirigeante vendéenne, qui pensait acheter un conteneur d’occasion, semblait parfaitement authentique ! « Après avoir repéré l’annonce sur Le Bon coin, nous avons eu des échanges de mails avec cette entreprise, qui nous a demandé de payer en avance, une pratique classique, raconte-t-elle. Après avoir fait le virement de 1.700 euros sur le RIB fourni, nous n’avons plus eu de nouvelles. Nous n’avions plus que les yeux pour pleurer ! » En a(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Uber piraté par un hacker de 18 ans
Twitter : Les données de 5,4 millions d’utilisateurs actuellement en vente sur le Web
Cryptomonnaies : Plus de 600 millions de dollars volés sur un réseau en ligne par des hackers