Yoan Makoundou (Monaco) : « Je ne pouvais pas descendre plus bas »

Yoan Makoundou (Monaco) : « Je ne pouvais pas descendre plus bas »

L'intérieur français de Monaco Yoan Makoundou était aux anges mardi après son premier match en Euroligue (9 points, 6 rebonds), ponctué de nombreuses actions décisives pour la Roca Team contre l'Olympiakos (64-60).

Yoan Makoundou, intérieur de Monaco, après la victoire 64-60 contre l'Olympiakos ce mardi : « C'était compliqué, mais ma famille m'a aidé à rester serein. Je n'attendais pas grand-chose ce soir (mardi). Mais quand je suis entré, je n'avais rien à perdre, je ne pouvais pas descendre plus bas. Autant y aller à fond, montrer que je n'avais pas lâché l'équipe. J'ai croqué dedans.

J'ai retrouvé un plaisir que je n'avais pas connu cette saison. Je voulais aussi montrer que j'étais un joueur à qui on peut faire confiance. Dans le vestiaire, mes coéquipiers m'ont accueilli avec des applaudissements, des petites baffes (il rit). Cela marque-t-il le début d'une nouvelle saison pour moi ? Je ne sais pas, mais c'est sûr que je ne repars pas du même point ce soir. Dans le basket, tout peut aller très vite. Donc j'essaie de rester prêt en permanence. »

Sasa Obradovic, entraîneur de Monaco : « C'est Yoan qui a changé l'atmosphère de la rencontre, avec ses rebonds offensifs. On a commencé à courir, défendre, scorer... La hiérarchie était ce qu'elle était et il est difficile de satisfaire tout le monde. Mais il a eu sa chance, et il l'a exploitée de la meilleure des manières. Il est encore jeune et garde une grosse marge sur la précision dans le spacing, le respect des consignes tactiques, mais il a été incroyable ce soir, lors d'une victoire qui me rend très heureux par la manière et le caractère que l'on a montrés après des jours plus difficiles.

C'était un match qui ressemblait à une confrontation de play-offs, dans l'intensité physique, avec beaucoup de coups tactiques. On a connu des hauts et des bas, on a très mal démarré, notamment. Chacun a contribué, et pour la première fois de la saison, j'ai senti des ondes positives de partout dans l'équipe, notamment des joueurs du banc. C'est aussi cela, cette cohésion, qui te met en position de revenir dans un match comme ça. »

lire aussi : Calendrier et résultats de l'Euroligue