Yoann Bonato remporte son sixième rallye du Mont-Blanc, Quentin Giordano se rapproche du titre de champion de France

Sixième victoire dans les Hautes-Alpes pour Yoann Bonato et Benjamin Boulloud. (B. Roux/DPPI/FFSA/DR)

Yoann Bonato est devenu le seul recordman de l'épreuve après sa sixième victoire au rallye du Mont-Blanc. Quentin Giordano, deuxième devant Hugo Margaillan et Nicolas Ciamin, conforte son avance en tête du Championnat de France.

D'entrée de jeu, vendredi matin, les choix de pneumatiques se sont avérés décisifs. Face à une météo incertaine, Quentin Giordano (Volkswagen Polo GTi R5) choisissait la sécurité avec des enveloppes pour la pluie. Pari gagnant dans la première spéciale, avec un meilleur temps, mais perdant dans les deux suivantes, où Yoann Bonato (Citroën C3 Rally2), en slicks, répliquait sèchement et prenait les commandes.

Avec 15''5 d'avance, le pilote des 2 Alpes pouvait voir venir, d'autant que Giordano se focalisait avant tout sur son duel avec Nicolas Ciamin (Hyundai i20 N Rally2), son plus sérieux rival pour le titre, lui aussi piégé dans ses choix de pneus, relégué à 28''5 et même devancé par Hugo Margaillan (Citroën C3 Rally2).

Dès lors, Bonato pouvait dérouler, même s'il enfonça le clou dans l'après-midi. Le quadruple champion de France, auteur de cinq meilleurs chronos dans la journée, rentrait à Morzine en fin d'étape avec 19''3 d'avance sur Giordano (deux victoires en spéciales). Margaillan était à 29''7 et Ciamin à 40''0.

130 points pour Giordano, bien parti pour le titre

Samedi, Giordano gardait un rythme soutenu (quatre ES remportées), mais Bonato (deux victoires) conservait 17''2 d'avance pour s'imposer une sixième fois à Morzine. Il devient ainsi seul recordman de l'épreuve devant le regretté Philippe Bugalski. « C'est surtout la victoire de l'équipe, notamment grâce aux choix de pneus, racontait-il à l'arrivée. Cela nous a donné pas mal d'avance pour aujourd'hui (samedi). La météo a très bien fonctionné autour de nous. Et bravo à Quentin qui a pris une bonne option pour le titre ce week-end. »

En effet, Giordano se retrouve avec 130 points, contre 103 à Ciamin qui n'a pas pu remonter sur un Margaillan très performant et, surtout, sans faute. « L'objectif est complètement rempli, avouait Giordano, c'est-à-dire de ne pas perdre de points sur Nicolas. Au final, on fait mieux que ça. Kévin (Parent, son copilote) a fait un boulot exceptionnel, les ouvreurs et l'équipe aussi. Je suis content qu'Hugo (Margaillan) termine sur le podium. »

On note également la belle course de Jérémi Ancian (VW Polo), cinquième devant William Wagner (VW Polo), auteur pourtant du dernier scratch, les deux hommes passant sur le fil un Thibault Habouzit ravi d'avoir pu piloter une DS3 WRC durant deux jours. Nouvelle victoire en deux roues motrices de Cédric Robert (Alpine A110 Rally RGT), moins à l'aise que d'habitude et finalement neuvième à l'arrivée. Il recule d'une place au Championnat : quatrième avec 80 points, devancé d'un point par Bonato.

Il reste trois épreuves d'ici la fin de saison, la prochaine dans trois semaines à Vendôme, le Coeur de France. L'occasion pour Bonato de regretter davantage son début de saison raté et pour Giordano de se rapprocher un peu plus d'un premier titre.

lire aussi

Toute l'actualité auto-moto