Younès Belhanda : "Galatasaray-Fenerbahçe, c'est Montpellier-Nîmes puissance 1000"

·1 min de lecture

En mars 2021, tu quittes Galatasaray de manière fracassante. Aujourd'hui tu évolues chez le promu d'Adana Demirspor alors que tu étais cité un temps au MHSC. C'était finalement logique de rester en Turquie ?
J'ai toujours eu le souhait de retourner un jour à Montpellier en tant que joueur. Cet été, j'étais libre et je sortais de trois mois sans rien au moment où on discute avec le club. D'ailleurs, à ce moment-là, je me prépare à rentrer en France et à retrouver un style de vie très différent du mien, en Turquie, où il y a un confort qu'on ne retrouve pas ailleurs. Et puis, je me dis que ça va aussi être compliqué pour mes enfants, au niveau des papiers, de l'école... Ici, ils apprennent des langues, l'anglais et le turc, que mes deux grands parlent couramment, en plus du français qu'on parle à la maison. Alors qu'en France... Bon, finalement, ça ne s'est pas fait avec Montpellier, puisque mon arrivée…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles