Youth League - Le PSG tombe contre Bruges (0-4) mais reste en vie

Le Paris Saint-Germain a été largement battu par Bruges (0-4), pour la 4ème journée de la phase de poules de la Youth League.
Le Paris Saint-Germain a été largement battu par Bruges (0-4), pour la 4ème journée de la phase de poules de la Youth League.

L'équipe U19 du Paris Saint-Germain a été domptée par Bruges au stade municipal Georges-Lefèvre (0-4), ce mercredi, pour le compte de la 4ème journée de la phase de poules de la Youth League. Aelterman a signé un doublé en marquant au début de chaque période pour la formation belge (12e, 54e), qui s'est donnée une avance plus confortable avec des buts signés De Cuyper (62e) et Ochieng (85e).

Une grosse désillusion pour les jeunes Franciliens, qui restent néanmoins encore en vie grâce à la victoire spectaculaire de Galatasaray sur la pelouse du Real Madrid Juvenil (4-2) dans l'autre rencontre de la poule.

Stéphane Roche : "Bruges a mérité ses deux victoires"

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Cette contre-performance a été analysée avec lucidité par Stéphane Roche, l'entraîneur du club de la capitale. "Je pense qu'on avait fait une bonne entame, avec deux premières situations. C'est vrai que sur leurs premières incursions ils parviennent à marquer", a-t-il expliqué en zone mixte.

"Derrière, le match est complètement rééquilibré, et surtout cette équipe a pris le dessus, à travers une dimension collective et des individualités qui ont su maîtriser le match. Nous, on a tenté, essayé, mais on a manqué de justesse en première mi-temps, et sur la deuxième mi-temps on jette un peu toutes nos forces, il y a beaucoup de changements... Et c'est une équipe qui est capable d'être solide, d'avoir un jeu de contre. Elle a mérité ses deux victoires, elle était plus forte sur les deux matches".

Réaliste, le technicien ne souhaite pas mettre cet échec sur le compte des absences et se projette sur la suite. "Ce qui ont joué et ceux qui devaient rentrer devaient faire le résultat... On est toujours déçu par rapport au scénario. On avait vraiment bien démarré. Contre le Real on n'a pas été récompensé du contenu. Et même à Bruges on marque deux buts qui sont refusés à 1-0. Maintenant je n'enlève pas non plus la réalité, et l'objectivité qu'il faut avoir par rapport à la valeur de l'adversaire".

Benjamin Quarez, au stade municipal Georges-Lefèvre.

 

À lire aussi