Zakaria Aboukhlal (Toulouse) dans l'attente après sa blessure à la cuisse

Zakaria Aboukhlal (à droite), ici face à Caio Henrique lors de Toulouse-Monaco, est incertain pour la Coupe du monde. (N. Luttiau/L'Équipe)

Touché à la cuisse droite, ce samedi lors de la défaite de Toulouse à Rennes (1-2), Zakaria Aboukhlal passera des examens dès dimanche pour savoir s'il peut rejoindre la sélection marocaine et disputer la Coupe du monde.

En l'espace de quelques jours, Zakaria Aboukhlal est passé de la joie à l'inquiétude. Sélectionné pour participer à la phase finale de la Coupe du monde, avec le Maroc, l'ailier toulousain (22 ans, 13 sélections), pourrait voir son rêve s'envoler. Touché à la cuisse droite juste avant la mi-temps, ce samedi lors de défaite de son équipe à Rennes (1-2), il est rentré aux vestiaires tête basse, réconforté par ses partenaires, avant d'être remplacé à la reprise par Brecht Dejaegere (46e).

lire aussi : Toute l'actu de Toulouse

Après la rencontre, son entraîneur Philippe Montanier n'a pas pu préciser la gravité de sa blessure. « C'est difficile de se prononcer, c'est trop tôt, a confié le technicien. Il faut attendre l'IRM pour voir le grade de sa lésion musculaire. » Aboukhlal passera des examens dès dimanche à Toulouse. En fonction des résultats, il pourra rejoindre ou non sa sélection.

Seul Toulousain sélectionné pour le Mondial, l'ancien joueur de l'AZ Alkmaar recruté cet été par les Violets se sentait bien, selon son coach. Il ne s'est d'ailleurs pas ménagé en première période. « Le meilleur moyen de se préparer, c'est de jouer, a ajouté Montanier. Il n'était pas du tout craintif. » À la sortie du Roazhon Park, le joueur n'affichait aucune gêne apparente en marchant.

lire aussi : Toute l'actu de la Coupe du monde