Zarco : "Ce sont des sensations nouvelles sur la moto"

Emmanuel Touzot

à Silverstone.

Lire aussi :

Qualifs - Viñales en pole devant un incroyable Pol Espargaró !

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"C'est génial parce qu'en EL3, j'avais cette possibilité d'aller en Q2 directement, c'est toujours mieux parce que ça fait sauver un paquet d'énergie, donc j'étais contrarié de la manquer pour vraiment pas grand-chose, mais me reposer le midi m'a permis de faire ce qu'il fallait en qualifications", admet Zarco. "Dans l'après-midi, j'ai fait deux bons tours, l'idéal ça aurait été de ne pas utiliser quatre pneus neufs pour se qualifier, et et il a fallu utiliser mes pneus déjà usés en Q2, et c'est là où la performance est encore plus plaisante."

"On s'en sort vraiment bien, à chaque fois je faisais un tour correct, un 1'33"5 au premier run, et ensuite un 1'33"1 qui me fait gagner plusieurs positions. J'ai trois positions de pénalité après la dernière course mais c'est une bonne journée car ça reste une 11e place et c'est une bonne opportunité. Avec les températures un peu plus faibles prévues en course, je pense que ça peut sauver un peu la situation, au moins pour garder le meilleur feeling possible."

Zarco s'adapte à la KTM "contre son naturel"

Son coéquipier était sous le feu des projecteurs après la séance qualificative, puisqu'il a signé le deuxième temps, la meilleure position d'une KTM sur une grille de départ MotoGP. L'Espagnol a exploité au mieux les progrès de la RC16 et Zarco entrevoit les possibilités avec la moto autrichienne : "Plus je me libère pour piloter cette moto, plus je comprends ce que Pol arrive à faire, mais qui pour moi aura des limites quand il faudra aller chercher la victoire. J'essaie de m'adapter à ça mais c'est dur, c'est aller contre mon naturel. Je suis très content pour lui, c'est une bonne deuxième place, qu'il en profite et qu'il puisse mener la course, ce serait génial pour KTM."

Malgré une aisance moindre que celle d'Espargaró, Zarco a trouvé un feeling avec sa machine qu'il n'avait pas encore réussi à avoir jusqu'ici. Le Français est satisfait de ce qu'il a réussi à tirer de la KTM à Misano sur un tour rapide et espère pouvoir s'appuyer sur ces progrès pour en faire de même lors des prochaines courses, alors que les sept dernières de la saison vont s'enchaîner en dix week-ends.

"Ce ne sont pas des sensations retrouvées, ce sont des sensations nouvelles sur une moto que j'arrive de mieux en mieux à cerner de jour en jour. L'avantage, c'est que les sept courses pour terminer la saison vont quasiment s'enchaîner, et ça ne peut que m'aider parce que je ne toucherai aucune autre moto entre temps, et finalement ça ne peut que m'habituer à piloter cette moto de la meilleure manière possible, et au moins pouvoir atteindre le top 10."

À lire aussi