Zidane attaqué, un revenant refait surface

Au cœur d’une grosse polémique après sa sortie lunaire à l’encontre Zinedine Zidane, Noël Le Graët a présenté ses excuses, évoquant des « propos maladroits. » Une polémique qui dépasse le cadre du football avec l’intervention de plusieurs personnalités importantes. L’ancien Premier ministre Lionel Jospin a notamment tenu à sortir du silence pour défendre l’enfant de la Castellane.

Est-ce la polémique de trop pour Noël Le Graët ? Ses déclarations sur Zinedine Zidane ont en tout cas provoqué un tollé dépassant les barrières du sport, avec l’intervention de plusieurs politiques réclamant le départ du président de la FFF. « J'en n'ai rien à secouer », a réagi Le Graët dimanche sur RMC, interrogé sur l’avenir de Zinedine Zidane après la prolongation de Didier Deschamps, ajoutant qu'il ne l'aurait « même pas pris au téléphone » si celui-ci l’avait contacté pour le poste. L’ancien Premier ministre Lionel Jospin a lui aussi pris la parole pour défendre Zinedine Zidane, qu’il a notamment côtoyé à l’occasion de la Coupe du monde 1998 en France.

Lionel Jospin monte au créneau

« Le 12 juillet 1998, après avoir, comme Premier ministre et en amoureux du foot, accompagné l'équipe de France dans tous ses matchs, j'ai vu nos joueurs, guidés par leur entraîneur, Aimé Jacquet, leur capitaine, Didier Deschamps et leur meneur de jeu, Zinédine Zidane, apporter à notre pays sa première Coupe du monde », confie celui qui a quitté la vie politique en 2002, dans des propos accordés à L’Equipe.

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com