Ancelotti - Zidane, un duo en dix dates

Ils se sont affrontés, entraînés ou assistés. Ils ont gagné ensemble ou l’un contre l’autre. Carlo Ancelotti et Zinedine Zidane ont une longue relation au plus haut niveau du football mondial depuis 20 ans. Une relation à retrouver en 10 images.

____________________________________________________

5 janvier 1997 : la première

Débuts difficiles pour Zinedine face à Carlo : opposé à Lilian Thuram, le meneur de jeu de la Juventus se fait expulser à la 66e minute contre le Parme entraîné par Ancelotti, avant de voir son équipe perdre le match (1-0).

18 mai 1997 : la revanche

Quatre mois plus tard, retrouvailles entre la Juve et Parme. Zidane marque contre son camp à la dernière minute, mais c’est insuffisant pour Ancelotti : le match nul (1-1) ne permet pas à son équipe de remonter son retard sur la Juventus, championne avec deux points d’avance sur Parme et ses Français, Reynald Pedros et Lilian Thuram.

14 février 1999 : l’association

Marcello Lippi démissionnaire après une défaite face à… Parme (2-4), il est remplacé par Ancelotti. Le jour de la Saint Valentin, l’entraîneur au sourcil levé coache pour la première fois Zidane dans un match, gagné à Piacenza (0-2).

6 mai 2001 : la séparation

Ce jour-là contre l’AS Roma, la Juventus dit adieu au Scudetto avec son match nul (2-2). Cinq matchs plus tard, malgré autant de victoires, la Juve termine dauphine à deux points de la Roma. En deux saisons et demi, le duo n’aura gagné qu’une maigre coupe Intertoto en 1999.

26 novembre 2002 : la belle

Ancelotti parti au Milan AC et Zidane au Real Madrid en 2001, les deux se retrouvent un an plus tard opposés en Ligue des Champions (1-0). Malgré la victoire (3-1) du Real au retour (2e phase de groupes), le Milan de Maldini gagnera la coupe aux grandes oreilles contre la Juventus, qui avait éliminé Madrid en demi-finale.

26 juin 2013 : les retrouvailles

Le jour de l’intronisation d’Ancelotti au Real Madrid, l’Italien présente son nouvel adjoint : « (Zidane) sera un très bon assistant. Il sera sur le banc. Le seul problème, c’est qu’il ne pourra pas jouer (rires) ». Ce qui n’empêchera pas le Real de gagner.

24 mai 2014 : l’adjoint

C’est une image qui a fait le tour du monde : en finale de Ligue des Champions, l’adjoint harangue ses joueurs, menés par l’Atlético. La suite ? Une égalisation dans les arrêts de jeu avant une Decima acquise après prolongations (4-1). Pour l’histoire.

25 juin 2014 : la Castilla

Courtisé par Bordeaux, Ancelotti encourage Zidane à prendre les rênes des jeunes du Real Madrid, en 3e division. Un an plus tard, Ancelotti sera limogé et remplacé par Benitez. Lui-même ne tiendra que six mois avant de laisser place à Zidane, promu depuis la Castilla.

28 mai 2016 : le panthéon

Contre l’Atlético de Madrid (1-1, 5-3 tab), Zidane devient le 8e homme à remporter la Ligue des Champions en tant que joueur et en tant qu’entraîneur. Le 4e n’est autre qu’Ancelotti, avec le Milan en 2003.

11 avril 2017 : le match

Pour la première fois, les inséparables vont s’affronter depuis les bancs de touche. Deux hommes qui ont appris l’un de l’autre et qui ont gagné ensemble. Mais au bout de cette double confrontation, il n’en restera qu’un seul en demi-finale de Ligue des Champions.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages