As du tricot : le top 15 des virtuoses du dribble

Dans sa lettre hebdomadaire, l’Observatoire du football (CIES) a décidé de mettre les dribbleurs à l’honneur, en établissant le classement des meilleurs spécialistes de l’exercice en Europe. L’occasion de passer en revue ces experts en passement de jambe. Au programme : une brochettes de talents, quelques surprises et… des Français ! Comme quoi quand on tâte du crochet dans l’Hexagone, la haute couture n’est jamais loin…

 

15. Marco Verratti

Le Petit Hibou du PSG n’est pas malhabile avec un ballon. Si l’on s’extasie généralement sur la qualité de sa vision du jeu, Marco sait aussi envoyer un double contact quand la nécessité se fait sentir. Avec 86% de dribbles réussis pour 57 tentés depuis le début de la saison, il obtient un indice de 82,1 (obtenu par la division des seconds par les premiers), qui le place à la 15è place du classement.

14. Oscar Trejo

Cette saison, l’attaquant argentin de Toulouse a des difficultés pour régler la mire. Auteur de seulement deux buts en 25 apparitions sous le maillot du Tef’, il rencontre davantage de succès dans les un contre un. Avec 157 dribbles tentés et 57% de réussite dans cet exercice, il se place au 14è rang du classement, avec un indice de 82,5.

13. Ryad Boudebouz

Cette saison, l’international algérien s’épanouit à la Mosson, et fait le régal de la Paillade (et de Loulou Nicollin). Signes de cette renaissance : le milieu de terrain de Montpellier collectionne les statistiques flatteuses (11 buts et 8 passes décisives). Des chiffres auxquels il convient d’ajouter un joli ratio de 55% de dribbles réussis sur 141 tentés. De quoi donner à réfléchir aux recruteurs de France et de Navarre…

12. Manuel Lanzini

Si les supporters de West Ham sont toujours orphelins de Dimitri Payet (qu’ils pendraient tout de même bien à la première lanterne venue), il peuvent toujours se consoler en regardant les passements de jambe de leur milieu argentin Manuel Lanzini. 113 dribbles tentés, 63% de réussite : le natif d’Ituzaingo ne craint pas les un contre un.

11. Wylan Cyprien

Jusqu’à sa rupture des ligaments croisés, en mars dernier, il était tout à la fois la révélation et l’homme à tout (bien) faire du Gym. Preuve de la polyvalence du milieu de terrain formé à Lens, sa capacité d’élimination en fait l’un des meilleurs dribbleurs du Big 5, selon l’Observatoire du football. Avec 87% de réussite dans l’exercice pour 63 dribbles tentés, il obtient un indice de 84,9 et frôle le top 10 continental.

10. Felipe Anderson

En 2015, la Lazio croyait avoir déniché une nouvelle pépite brésilienne en la personne de Felipe Anderson. Auteur d’une saison 2014-2015 pleine, l’ancien pensionnaire de Santos facturait alors 10 buts et 7 passes décisives en Serie A. Depuis, le milieu de terrain peine à confirmer les espoirs placés initialement en lui. Mais s’il est un domaine où il ne déçoit que rarement, c’est quand il décide de tester les reins de ses adversaires. Un exercice qu’il a répété 220 fois cette saison, pour un taux de réussite de 47%, qui lui permet d’intégrer le top 10 des meilleurs dribbleurs du Big 5.

9. Amine Harit

Les supporters nantais le savent, le FCN compte dans ses rangs un jeune attquant doué, mais pas très discipliné. Récemment réintégré dans le vestiaire par Sergio Conceiçao, Harit brille notamment par sa qualité d ‘élimination. Cette saison, le gamin de Pontoise a ainsi tenté 122 dribbles, pour un taux de réussite de 62%. Un joli ratio qui ne devrait pas tarder à éveiller l’intérêt de la concurrence…

8. Alexis Sanchez

Partira, partira pas ? Difficile de savoir de quoi sera fait l’avenir de l’attaquant des Gunners, tant les déclarations des uns et des autres sont contradictoires ces derniers temps. En tout cas une chose est sûre : Arsène Wenger ne souhaite pas le voir partir la saison prochaine. Un rapide coup d’oeil aux statistiques du Chilien suffit à comprendre l’attachement du technicien alsacien. Auteur de 22 buts cette année, Sanchez n’est pas non plus mal à l’aise ballon au pied. Avec 61% de réussite au dribble, pour 140 tentatives, il fait même parti des tous meilleurs spécialistes de l’exercice en Europe.

7. Mousa Dembélé

Récemment, le milieu international belge de Tottenham a davantage enchaîné les pépins physiques que les crochets extérieurs. Pourtant, le gaucher est loin d’être maladroit dans l’exercice. Il affiche même un des taux de réussite au dribble (87%) qui le place parmi les meilleurs spécialistes du genre.

6. Lionel Messi

Dimanche dernier, en deux slaloms à Bernabeu, la Pulga a une fois de plus prouvé à ceux qui lui promettent déjà un irrémédiable déclin qu’elle en avait encore sous la semelle. En dépit du temps qui passe, le numéro 10 argentin, qui vient de célébrer son 500è but sous le maillot barcelonais, demeure l’un des meilleurs dribbleurs d’Europe. Avec un taux de réussite de 57% pour 176 tentatives, il occupe la sixième place du classement établi par l’Observatoire du football.

5. Wilfried Zaha

Le coéquipier de Mamadou Sakho à Crystal Palace, Wilfried Zaha, est plutôt du genre adroit lorsqu’il s’agit d’enrhumer son vis-à-vis. L’attaquant international ivoirien a ainsi réussi plus de la moitié de ses dribbles (51%) sur les 231 qu’il a tenté cette saison. Bon ok, il n’a marqué qu’à six reprises en trente matchs, mais il n’y a pas que les buts dans la vie…

4. Neymar

Depuis un certain soir du mois de mars, la moitié des supporters parisiens rêvent de le voir suspendu à un croc de boucher. L’autre moitié fantasme secrètement à l’idée de le voir rejoindre le club de la capitale la saison prochaine. Et on les comprend. Surtout lorsqu’on jette un coup d’oeil à ses statistiques en matière de dribbles. Avec 269 tentatives – plus que tout autre joueur en Europe – et un taux de réussite de 53%, l’attaquant brésilien obtient un indice de 95 et se place dans le quatuor de tête du classement. Si en plus on ajoute à cela ses buts et ses passes décisives…

3. Allan Saint-Maximin

Non non, vous ne rêvez pas. Un joueur français occupe bel et bien la troisième place de ce classement. Allan Saint-Maximin, l’attaquant du SC Bastia prêté par Monaco, s’est semble-t-il bien remis de son expérience malheureuse à Hanovre la saison dernière. Auteur de trois buts et deux passes décisives, le natif de Châtenay-Malabry s’est fait une spécialité du cassage de rein cette saison. Résultat : 217 dribbles tentés et 64% de réussite dans l’exercice. Pas de quoi sauver le club corse de la relégation, mais suffisant pour attirer la lumière sur lui avant le naufrage.

2. Eden Hazard

Depuis trois saisons, la Premier League est le jardin d’Eden. Chef d’orchestre de Chelsea, le milieu international belge sait aussi jouer les solistes quand la nécessité se fait sentir. Et autant dire qu’il le fait avec un certain talent, que des statistiques louangeuses viennent évidemment sanctionner. Avec un taux de réussite de 75% pour 169 tentatives, il obtient un indice de 99,7, et la deuxième place du podium.

1. Adama Traoré

Le jeune attaquant espagnol de Middlesbrough n’est pas vraiment connu de ce côté-ci de la Manche. Et, soyons honnêtes, nous ne suivons pas non plus ses performances hebdomadaires avec beaucoup d’attention. Mais peut-être devrions-nous le faire. Car actuellement, le joueur né (et formé) à Barcelone est tout simplement le meilleur dribbleur d’Europe, avec 70% de réussite dans l’exercice pour 194 tentatives. Des statistiques à faire passer Ronaldinho pour Eric Di Meco.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages