Les cibles de l'Olympique de Marseille pour son lifting estival

La saison 2017-2018 sera la première saison pleine du “Champions Project” de Franck McCourt à l’OM. Après cette saison marquée par l’arrivée de Rudi Garcia sur le banc de touche et quelques transferts d’envergure (43,5 millions d’euros dépensés cet hiver avec entre autres les arrivées de Patrice Evra, Dimitri Payet et Morgan Sanson), le club phocéen va passer à la vitesse supérieure lors du mercato d’été. Une enveloppe de près de 100 millions d’euros sera mise à disposition pour bâtir un effectif capable de ramener Marseille vers les hauteurs du classement. Un budget transferts qui pourrait en plus s’étoffer au fil de l’été puisque le club compte dégraisser son effectif et pourrait tirer des sommes intéressantes de la vente de joueurs comme Karim Rekik ou encore Bouna Sarr. En partant de ce principe, le quotidien L’Équipe a dessiné les priorités du recrutement marseillais, avec quelques noms ronflants qui devraient plaire aux supporters.

 

Steve Mandanda (Crystal Palace) – Gardien

Le temps où le gardien international français était le capitaine olympien semble désormais bien loin. Aujourd’hui, il est le n°2 à Crystal Palace derrière le Gallois Wayne Hennessey. Il devrait partir cet été et l’OM flaire le bon coup. (Photo : Reuters)

Christ-Emmanuel Faitout Moussa (Nancy) – Défenseur

Voilà un latéral gauche – né seulement six jours avant la finale de la Coupe du Monde 1998 – qui pourrait compenser le déclin amorcé de Patrice Evra. Le champion d’Europe des U19 est sous contrat jusqu’en 2020 mais pourrait changer d’air si Nancy descend en Ligue 2. (Photo : AFP)

Laurent Koscielny (Arsenal) – Défenseur

C’est LE chantier du club depuis plusieurs années : la défense centrale. Qui de mieux que le patron de la défense d’Arsenal et de l’équipe de France pour remettre les pendules à l’heure? (Photo : Reuters)

Yohan Cabaye (Crystal Palace) – Milieu

Alors qu’il était incontestable chez les Bleus au moment de la Coupe du monde 2014, le milieu formé à Lille n’en finit plus de glisser. Et il n’est pas dit qu’il se contente longtemps de jouer le maintien en Premier League. (Photo : Reuters)

Moussa Sissoko (Tottenham) – Milieu

L’ancien milieu de Toulouse n’a jamais vraiment pu capitaliser sur son Euro 2016 réussi, la faute à un faible temps de jeu à Londres. Se relancer dans une colonie d’internationaux français pourrait être une bonne affaire pour lui. (Photo : Reuters)

Mario Mandzukic (Juventus) – Attaquant

Celui qui avait ouvert le score en finale de la Ligue des Champions 2013 est aujourd’hui victime de la concurrence de Gonzalo Higuain et Paulo Dybala à la Juve. À 30 ans, sa valeur marchande décroît et il serait assurément un gros coup médiatique et sportif. (Photo : Reuters)

Alvaro Morata (Real Madrid) – Attaquant

Lui aussi a marqué en finale de Ligue des Champions (en 2015) et est barré dans son club (par Benzema). À 24 ans, il ne peut pas se contenter de jouer une vingtaine de matchs par saison et pourrait se relancer ailleurs. (Photo : Reuters)

Arkadiusz Milik (Naples) – Attaquant

Auteur d’un bon Euro 2016, le Polonais avait réalisé de bons débuts avec Naples avant de se blesser gravement au genou. L’attaquant de 23 ans est de retour mais cire le banc en raison de la forme monstrueuse de Dries Mertens. Il pourrait être accessible pour 30 à 40 millions d’euros. (Photo : Reuters)

Kévin Gameiro (Atlético Madrid) – Attaquant

À Séville puis à Madrid, l’international français a parfaitement réussi son exil en Espagne. Mais si la tentation d’un retour en France venait à le titiller, Marseille ferait partie des rares équipes ayant les moyens de le rapatrier. (Photo : Reuters)

Michy Batshuayi (Chelsea) – Attaquant

Le Belge avait quitté l’OM pour 40 millions d’euros l’été dernier. Au vu de son faible temps de jeu, un retour sur la Canebière pourrait être une bonne affaire sportive pour lui et financière pour le club. (Photo : Reuters)

Carlos Bacca (AC Milan) – Attaquant

Le Colombien réalise une très bonne saison en Italie et soigne ses statistiques. Mais le club lombard ne joue désormais plus les premiers rôles, distancé par la Juventus, la Roma et Naples. S’il décide de bouger, son âge (30 ans) pourrait influer sur sa cote. (Photo : Reuters)

Javier Hernandez (Bayer Leverkusen) – Attaquant

L’attaquant mexicain est toujours un redoutable finisseur. Et, à 28 ans, il serait accessible financièrement pour Franck McCourt. (Photo : Reuters)

Olivier Giroud (Arsenal) – Attaquant

Toujours aussi efficace en sélection, l’ex-Montpelliérain doit se contenter d’un rôle de doublure en club derrière Alexis Sanchez. Pour rester en vue avant la Coupe du Monde 2018, il pourrait alors décider de rentrer en France. (Photo : Reuters)

Jackson Martinez (Guangzhou Evergrande) – Attaquant

L’ancienne star colombienne est partie arrondir son compte en banque en Chine. Depuis, il a peu joué et fêté ses 30 ans, ce qui signifie qu’il vaut bien moins que les 42 millions d’euros de son transfert en février 2016. (Photo : Reuters)

Edin Dzeko (AS Roma) – Attaquant

Le Bosnien, âgé de 31 ans, correspond à l’enveloppe financière marseillaise. Mais il paraît peu envisageable de l’imaginer partir de Rome pour jouer en Ligue 1 à l’heure actuelle. (Photo : Reuters)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages