COUPE DES CONFÉDÉRATIONS : Tout ce qu'il faut savoir avant l'édition 2017

Du 17 juin au 2 juillet se tiendra, en Russie, la dixième édition de la Coupe des Confédérations. À un an de la Coupe du Monde, cette compétition aux allures de grand tournoi amical d'intersaison réunira, en plus du pays organisateur, les sept vainqueurs des grands tournois continentaux et intercontinentaux des trois dernières années. Petite revue de toutes les choses à savoir sur cette compétition qui sera, en l'absence de tournoi international, l'une de vos seules sources de football avant...

La Coupe des confédérations, qu'est-ce que c'est ?

La Coupe des confédérations est une compétition organisée aujourd'hui par la FIFA et qui se tient l'année précédent la Coupe du Monde, dans le pays qui la recevra. 


Créée en 1992, elle réunit aujourd'hui huit équipes avec, en plus du pays hôte de la Coupe du Monde, les vainqueurs des sept compétitions internationales majeures des différentes confédérations : la Coupe du Monde de la FIFA, la Coupe d'Asie de l'AFC, la Copa América de la CONMEBOL, la Gold Cup de la CONCACAF, la Coupe d'Océanie de l'OFC, l'Euro de l'UEFA et la CAN de la CAF. 


Une liste de participants qui s'est élargie au fil du temps pour donner à cette Coupe des confédérations une allure de "Supercoupe" du football international. 

Quels sont les participants cette année ?

Comme expliqué plus haut, en plus de la Russie, les sept équipes qui participeront cette saisont sont celles qui ont remporté les compétitions européennes organisées entre 2014 et aujourd'hui : l'Allemagne, vainqueur de la Coupe du Monde ; l'Australie, vainqueur de la Coupe d'Asie ; le Chili, vainqueur de la Copa América ; le Mexique, vainqueur de la Gold Cup ; la Nouvelle-Zélande, vainqueur de la Coupe d'OCéanie ; le Portugal, vainqueur de l'Euro ; et le Cameroun, vainqueur de la CAN. 


Les huit équipes sont divisées en deux groupes : Russie, Nouvelle-Zélande, Portugal et Mexique d'un côté ; Cameroun, Chili, Australie et Allemagne de l'autre, les deux premiers de chaque groupe accédant aux demi-finales.

Un peu d'histoire

Les premières traces d'un tel événement remontent à 1985 avec la Coupe intercontinentale des nations ou Trophée Artemio Franchi, match qui opposait le champion d'Amérique du Sud au champion d'Europe. 


La Coupe des Confédérations est elle créée en 1992 par l'Arabie Saoudite, qui décide de réunir trois autres équipes pour un tournoi : l'Argentine, champion d'Amérique du Sud en titre, la Côte d'Ivoire, champion d'Afrique, et les États-Unis, vainqueurs de la Gold Cup. Une première édition remportée par l'Argentine de Redondo, Simeone et Batistuta. 


En 1997, la FIFA s'empare de la compétition afin d'en pérenniser la tenue. Pour la troisième fois d'affilée, c'est l'Arabie Saoudite, fraîchement sacrée championne d'Asie, reçoit. Le tournoi prend alors son format actuel à huit équipes, vainqueurs ou finalistes de compétitions internationales récentes.


Ce n'est qu'en 2005 que la compétition adopte son format tel qu'on le connaît aujourd'hui : organisé un an avant la Coupe du Monde, par le pays hôte et réunissant les vainqueurs des sept compétitions continentales. À ce jour, neuf éditions ont eu lieu, en 1992, 1995, 1997, 1999, 2001, 2003, 2005, 2009 et 2013. 

Palmarès et statistiques

Comme pour la Coupe du Monde, c'est le Brésil qui détient le record de victoires dans les compétitions : présent lors des sept dernières éditions, la sélection auriverde en a remporté quatre, dont les trois dernières. 


Seules quatre autres équipes figurent au palmarès de la compétition : la France, avec deux victoires lors de ses deux seules participations (2001, 2003), l'Argentine (1992), le Danemark (1995) et le Mexique (1999).


Le Brésil détient globalement la plupart des records de cette compétition : plus grand nombre de participations (7), de finales (5), de victoires consécutives (3), plus gros score en finale (6-0 contre l'Australie en 1997), meilleur buteur (Ronaldinho avec 9 buts, à égalité avec Cuauhtémoc Blanco). 

Pourquoi tu dois la regarder cette année ?

Déjà, parce que ce sera l'une de tes seules opportunités de voir du football de qualité cet été en l'absence de compétitions internationales. 


Ensuite, parce que la Coupe des confédérations, même si elle revêt une importance toute relative, servira de répétition générale avant la Coupe du Monde de l'année prochaine. L'occasion de prendre la température au niveau de l'ambiance et des stades. Quatre ont été retenus pour la compétition, dont le Stade Krestovski de Saint-Pétersbourg, construit pour la Coupe du Monde et qui sera inauguré lors de la Coupe des Confédérations.


Ensuite, parce que cette édition pourrait voir un nouveau nom inscrit au palmarès : outre le Mexique, aucune des équipes ayant déjà remporté la compétition n'y participent cette année. Le Brésil et l'Argentine ne se sont pas qualifié avec la Copa América, la France a perdu en finale de l'Euro, et le Danemark ... voilà. 


Entre l'Allemagne, le Portugal, le Chili et même le Cameroun, on pourrait assister à quelques matchs de haute volée pour rafler le trophée, et notamment un très alléchant Allemagne-Chili programmé le 22 juin. 

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages