EN IMAGES - Ces 10 sportifs (et quelques) qu’on attend en 2020

Yahoo Sport

A peine le temps de se remettre des inévitables excès de fin d’année qu’il sera déjà l’heure pour nous amis sportifs d’enfiler le bleu de chauffe. Pour certains plus que d’autres. Petit tour d’horizon non exhaustif - et légèrement teinté de bleu blanc rouge -, de ceux que l’on attend au tournant, au détour des grandes compétitions qui vont jalonner l’année 2020.

Quelque 44 buts, 18 passes décisives et une capacité à se montrer décisif toutes les 61 minutes. Autant dire que pour Kylian Mbappé, l’année 2019 fut un grand cru. Espérons pour l’attaquant prodige du PSG que la tendance sera la même en 2020. Une année qui devrait notamment, sauf accident de parcours, le voir disputer l’Euro avec les Bleus. Reste à savoir si le gamin de Bondy, qui ne bénéficiera plus du même effet de surprise que lors du Mondial russe, saura se montrer aussi renversant que sur les terres de Vladimir Poutine. Alors 2020, année « euroïque » pour Kylian ?
Kylian Mbappé
Quelque 44 buts, 18 passes décisives et une capacité à se montrer décisif toutes les 61 minutes. Autant dire que pour Kylian Mbappé, l’année 2019 fut un grand cru. Espérons pour l’attaquant prodige du PSG que la tendance sera la même en 2020. Une année qui devrait notamment, sauf accident de parcours, le voir disputer l’Euro avec les Bleus. Reste à savoir si le gamin de Bondy, qui ne bénéficiera plus du même effet de surprise que lors du Mondial russe, saura se montrer aussi renversant que sur les terres de Vladimir Poutine. Alors 2020, année « euroïque » pour Kylian ?
Il aura fallu attendre juillet 2019 et le tournoi de Montréal pour voir Teddy Riner, décuple champion du monde de judo de son état, renouer avec les tatamis. Le colosse avait en effet décidé de prendre un peu de recul, dans la foulée de son dixième titre mondial conquis le 11 novembre 2017 à Marrakech. Impossible néanmoins pour le meilleur judoka français de tous les temps de ne pas céder à l’appel des JO 2020, alors que ceux-ci se déroulent au Japon, terre de naissance de la discipline. En ligne de mire : un troisième sacre olympique. De quoi booster la motivation de la légende tricolore.
Teddy Riner
Il aura fallu attendre juillet 2019 et le tournoi de Montréal pour voir Teddy Riner, décuple champion du monde de judo de son état, renouer avec les tatamis. Le colosse avait en effet décidé de prendre un peu de recul, dans la foulée de son dixième titre mondial conquis le 11 novembre 2017 à Marrakech. Impossible néanmoins pour le meilleur judoka français de tous les temps de ne pas céder à l’appel des JO 2020, alors que ceux-ci se déroulent au Japon, terre de naissance de la discipline. En ligne de mire : un troisième sacre olympique. De quoi booster la motivation de la légende tricolore.
Autre mythe en devenir, Lewis Hamilton aura lui aussi rendez-vous avec l’histoire en 2020. Vainqueur de son sixième titre de champion du monde de F1 en 2019, le pilote britannique aura la possibilité d’égaler le légendaire Michael Schumacher, sacré à sept reprises. King Lewis, auteur de 84 victoires durant sa carrière, pourrait même se payer le luxe de battre le record détenu par l’Allemand (91).
Lewis Hamilton
Autre mythe en devenir, Lewis Hamilton aura lui aussi rendez-vous avec l’histoire en 2020. Vainqueur de son sixième titre de champion du monde de F1 en 2019, le pilote britannique aura la possibilité d’égaler le légendaire Michael Schumacher, sacré à sept reprises. King Lewis, auteur de 84 victoires durant sa carrière, pourrait même se payer le luxe de battre le record détenu par l’Allemand (91).
Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce
Difficile de ne pas associer dans une même attente les deux Français qui nous ont tant fait vibrer lors de l’édition 2019 du Tour de France. Comment oublier la formidable épopée de Julian Alaphilippe, porteur du maillot jaune durant 14 étapes - un record depuis Bernard Hinault ? Comment ne pas avoir des frissons en repensant à la victoire de Thibaut Pinot, tout en haut du mythique col du Tourmalet ? Espérons qu’en 2020, le leader de la formation Deceuninck Quick-Step et celui de la FDJ seront de nouveau au rendez-vous de la Grande Boucle (et qu’aucune blessure ne viendra cette fois entraver la montée en puissance du second).
Julian Alaphilippe et Thibaut Pinot
Difficile de ne pas associer dans une même attente les deux Français qui nous ont tant fait vibrer lors de l’édition 2019 du Tour de France. Comment oublier la formidable épopée de Julian Alaphilippe, porteur du maillot jaune durant 14 étapes - un record depuis Bernard Hinault ? Comment ne pas avoir des frissons en repensant à la victoire de Thibaut Pinot, tout en haut du mythique col du Tourmalet ? Espérons qu’en 2020, le leader de la formation Deceuninck Quick-Step et celui de la FDJ seront de nouveau au rendez-vous de la Grande Boucle (et qu’aucune blessure ne viendra cette fois entraver la montée en puissance du second).
Dans la série « indissociables », ces trois-là se posent là. Alors certes, la jeune génération (Thiem et Medvedev en tête) bouscule (enfin) les trois ténors. Reste qu’après plus de dix ans de domination presque sans partage, c’est encore eux que l’on a envie de voir ferrailler au sommet du tennis mondial. Federer battra-t-il le record de titres remportés en carrière détenu par Jimmy Connors (103 contre 109) ? Décrochera-t-il un 21è sacre en Grand Chelem et une médaille olympique en individuel ? Nadal continuera-t-il à empiler les victoires à Roland Garros et égalera-t-il le Suisse - voire davantage - au tableau du Grand Chelem ? Djokovic se rapprochera-t-il un peu plus encore du tandem ? Cela fait beaucoup de questions… dont on a hâte de connaître les réponses.
Federer, Nadal et Djokovic
Dans la série « indissociables », ces trois-là se posent là. Alors certes, la jeune génération (Thiem et Medvedev en tête) bouscule (enfin) les trois ténors. Reste qu’après plus de dix ans de domination presque sans partage, c’est encore eux que l’on a envie de voir ferrailler au sommet du tennis mondial. Federer battra-t-il le record de titres remportés en carrière détenu par Jimmy Connors (103 contre 109) ? Décrochera-t-il un 21è sacre en Grand Chelem et une médaille olympique en individuel ? Nadal continuera-t-il à empiler les victoires à Roland Garros et égalera-t-il le Suisse - voire davantage - au tableau du Grand Chelem ? Djokovic se rapprochera-t-il un peu plus encore du tandem ? Cela fait beaucoup de questions… dont on a hâte de connaître les réponses.
L’heure de la revanche a bientôt sonné pour les deux poids lourds - dans tous les sens du terme - de la boxe mondiale. Deontay Wilder, qui a conservé son titre WBC en battant le Cubain Luis Ortiz à Las Vegas, le 23 novembre dernier, va de nouveau croiser la route de Tyson Fury. L’Américain et le Britannique avait déjà croisé les gants le 1er décembre 2018 à Los Angeles. La rencontre s’était achevée sur un match nul. Les deux boxeurs devraient se retrouver le 22 février prochain, pour la 11è défense consécutive de son titre de Wilder. Reste à savoir si « The Bronze Bomber » (ou « One Punch Man », au choix) réussira cette fois-ci à coucher le « Gipsy King » pour de bon.
Deontay Wilder et Tyson Fury
L’heure de la revanche a bientôt sonné pour les deux poids lourds - dans tous les sens du terme - de la boxe mondiale. Deontay Wilder, qui a conservé son titre WBC en battant le Cubain Luis Ortiz à Las Vegas, le 23 novembre dernier, va de nouveau croiser la route de Tyson Fury. L’Américain et le Britannique avait déjà croisé les gants le 1er décembre 2018 à Los Angeles. La rencontre s’était achevée sur un match nul. Les deux boxeurs devraient se retrouver le 22 février prochain, pour la 11è défense consécutive de son titre de Wilder. Reste à savoir si « The Bronze Bomber » (ou « One Punch Man », au choix) réussira cette fois-ci à coucher le « Gipsy King » pour de bon.
Son nom ne vous dit probablement rien, mais pour les pratiquants d’escalade, c’est une légende. Adam Ondra est en effet à la discipline ce que Lionel Messi est au football : un extraterrestre. Un mutant du vide qui a domestiqué les parois les plus difficiles du monde dès son plus jeune âge, jusqu’à parvenir en 2017 à dompter « Silence », la première voie cotée 9c de l’histoire. Si le Tchèque, triple champion du monde de la discipline et septuple vainqueur de la Coupe du monde, sera très attendu en 2020, c’est parce que la varappe va faire son entrée aux JO. Gravir l’Olympe : un challenge à côté duquel « le Superbe Acrobate » ne peut décemment pas passer.
Adam Ondra
Son nom ne vous dit probablement rien, mais pour les pratiquants d’escalade, c’est une légende. Adam Ondra est en effet à la discipline ce que Lionel Messi est au football : un extraterrestre. Un mutant du vide qui a domestiqué les parois les plus difficiles du monde dès son plus jeune âge, jusqu’à parvenir en 2017 à dompter « Silence », la première voie cotée 9c de l’histoire. Si le Tchèque, triple champion du monde de la discipline et septuple vainqueur de la Coupe du monde, sera très attendu en 2020, c’est parce que la varappe va faire son entrée aux JO. Gravir l’Olympe : un challenge à côté duquel « le Superbe Acrobate » ne peut décemment pas passer.
La Texane, quadruple championne olympique, a annoncé la couleur : les JO de Tokyo seront sa dernière grande compétition internationale. A 23 ans, celle qui est déjà la gymnaste américaine la plus titrée de l’histoire va donc s’offrir un dernier tour de piste au Pays du Soleil Levant. L’occasion pour nous de la voir effectuer, une dernière fois, un double salto arrière groupé avec triple vrille (une figure qu’elle est la seule femme à maîtriser). Souhaitons-lui de réussir sa dernière pirouette.
Simone Biles
La Texane, quadruple championne olympique, a annoncé la couleur : les JO de Tokyo seront sa dernière grande compétition internationale. A 23 ans, celle qui est déjà la gymnaste américaine la plus titrée de l’histoire va donc s’offrir un dernier tour de piste au Pays du Soleil Levant. L’occasion pour nous de la voir effectuer, une dernière fois, un double salto arrière groupé avec triple vrille (une figure qu’elle est la seule femme à maîtriser). Souhaitons-lui de réussir sa dernière pirouette.
Quadruple champion du monde, triple champion d’Europe, double champion olympique, et plus de 1200 buts inscrits sous le maillot de l’équipe de France. C’est peu dire que le CV de Nikola Karabatic pèse lourd. Malheureusement, les années aussi. A bientôt 36 ans, le demi-centre du PSG a donc décidé de mettre un terme à sa carrière internationale. Mais pas avant de s’être offert un dernier baroud d’honneur aux JO de Tokyo. Un dernier épisode des Experts, ça se laisse forcément regarder.
Nikola Karabatic
Quadruple champion du monde, triple champion d’Europe, double champion olympique, et plus de 1200 buts inscrits sous le maillot de l’équipe de France. C’est peu dire que le CV de Nikola Karabatic pèse lourd. Malheureusement, les années aussi. A bientôt 36 ans, le demi-centre du PSG a donc décidé de mettre un terme à sa carrière internationale. Mais pas avant de s’être offert un dernier baroud d’honneur aux JO de Tokyo. Un dernier épisode des Experts, ça se laisse forcément regarder.
Il y a bientôt quatre ans, le melon de Madère célébrait son premier titre international sur la pelouse d’un Stade de France sonné par le coup de poignard d’Eder. Depuis, CR7 a empilé les Champions League, les Ballon d’or et… quelques années supplémentaires. Ce qui ne devrait pas l’empêcher de participer à son dernier Euro l’été prochain. L’occasion pour les Bleus de régler quelques comptes en phase de poule. Ou de subir un nouveau braquage.
Cristiano Ronaldo
Il y a bientôt quatre ans, le melon de Madère célébrait son premier titre international sur la pelouse d’un Stade de France sonné par le coup de poignard d’Eder. Depuis, CR7 a empilé les Champions League, les Ballon d’or et… quelques années supplémentaires. Ce qui ne devrait pas l’empêcher de participer à son dernier Euro l’été prochain. L’occasion pour les Bleus de régler quelques comptes en phase de poule. Ou de subir un nouveau braquage.

À lire aussi