EN IMAGES - Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle

Yahoo Sport

Quelque 176 coureurs, pas moins de 3480 kilomètres de route, 480 caravaniers, 12 millions de spectateurs… A compter du 6 juillet, le Tour de France et ses statistiques superlatives vont accompagner les siestes estivales du monde entier. L’occasion pour les téléspectateurs de (re)découvrir les courbes généreuses de notre bel Hexagone, pendant que le gratin de la pédale ferraillera pour décrocher le centième Maillot Jaune de l’histoire de la Grande Boucle. Alors amateurs de sprints échevelés, de cols infranchissables et autres supplices cyclistes, installez-vous confortablement dans votre canapé : pendant trois semaines, Yahoo Sport s’occupe de la visite guidée.


Tout simplement sensationnel. En tête à tous les intermédiaires, Julian Alaphilippe remporte le premier contre-la-montre de sa carrière sur le Tour devant LE spécialiste de l’exercice, le Britannique Geraint Thomas. Alors qu’il disait vouloir lutter pour conserver son Maillot Jaune, en ce jour de centenaire de la création de la précieuse tunique, le leader de la Quick Step a réalisé l’exploit de le conforter.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-13)
Tout simplement sensationnel. En tête à tous les intermédiaires, Julian Alaphilippe remporte le premier contre-la-montre de sa carrière sur le Tour devant LE spécialiste de l’exercice, le Britannique Geraint Thomas. Alors qu’il disait vouloir lutter pour conserver son Maillot Jaune, en ce jour de centenaire de la création de la précieuse tunique, le leader de la Quick Step a réalisé l’exploit de le conforter.
Le favori du Tour (et de l’étape), Geraint Thomas, pointe désormais à 1’26 du Maillot Jaune, Julian Alaphilippe. Pour le moins inattendu.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-13)
Le favori du Tour (et de l’étape), Geraint Thomas, pointe désormais à 1’26 du Maillot Jaune, Julian Alaphilippe. Pour le moins inattendu.
Très beau chrono de Thibaut Pinot, qui a manifestement laissé derrière lui la bordure albigeoise. Le Franc-comtois a achevé son clm à la 4è place, à 13’ du leader provisoire du classement, Thomas De Gendt. Geraint Thomas et Julian Alaphilippe n’étaient toutefois pas encore passés…
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-13)
Très beau chrono de Thibaut Pinot, qui a manifestement laissé derrière lui la bordure albigeoise. Le Franc-comtois a achevé son clm à la 4è place, à 13’ du leader provisoire du classement, Thomas De Gendt. Geraint Thomas et Julian Alaphilippe n’étaient toutefois pas encore passés…
Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce
Après 120 passages et dans l’attente de l’entrée en piste des favoris du Tour, c’était Thomas De Gendt, brillant vainqueur de la 8è étape du Tour, qui occupait la première place provisoire du classement de ce clm individuel, avec un solide temps de référence de 35’36.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-13)
Après 120 passages et dans l’attente de l’entrée en piste des favoris du Tour, c’était Thomas De Gendt, brillant vainqueur de la 8è étape du Tour, qui occupait la première place provisoire du classement de ce clm individuel, avec un solide temps de référence de 35’36.
Pas vraiment à l’aise dans l’exercice, Peter Sagan préférait quant à lui assurer le spectacle en gratifiant le public d’une petite roue arrière du plus bel effet.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-13)
Pas vraiment à l’aise dans l’exercice, Peter Sagan préférait quant à lui assurer le spectacle en gratifiant le public d’une petite roue arrière du plus bel effet.
Le premier coup de théâtre de la journée s’est produit peu après 16h. Wout Van Aert a chuté dans la dernière partie du parcours. Le Belge a pris un virage trop serré et a violemment percuté une barrière de sécurité. Pour le champion de Belgique du clm, pris en charge par le service médical de la course vingt minutes plus tard, le Tour 2019 semble s’être arrêté à Pau…
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-13)
Le premier coup de théâtre de la journée s’est produit peu après 16h. Wout Van Aert a chuté dans la dernière partie du parcours. Le Belge a pris un virage trop serré et a violemment percuté une barrière de sécurité. Pour le champion de Belgique du clm, pris en charge par le service médical de la course vingt minutes plus tard, le Tour 2019 semble s’être arrêté à Pau…
Une statistique tend à accréditer l’idée selon laquelle le clm fait régulièrement figure de juge de paix sur le Tour. Ainsi depuis 2009, le vainqueur du Tour n’a-t-il été devancé dans le premier chrono par un de ses voisins sur le podium final qu'à deux reprises. L'an passé, Geraint Thomas s'était classé derrière Tom Dumoulin et Christopher Froome à Espelette et, en 2010, Andy Schleck avait concédé 23'' à Samuel Sanchez. Lors des autres éditions, le contre-la-montre a toujours été un exercice bénéfique au futur vainqueur par rapport à ses plus proches poursuivants.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-13)
Une statistique tend à accréditer l’idée selon laquelle le clm fait régulièrement figure de juge de paix sur le Tour. Ainsi depuis 2009, le vainqueur du Tour n’a-t-il été devancé dans le premier chrono par un de ses voisins sur le podium final qu'à deux reprises. L'an passé, Geraint Thomas s'était classé derrière Tom Dumoulin et Christopher Froome à Espelette et, en 2010, Andy Schleck avait concédé 23'' à Samuel Sanchez. Lors des autres éditions, le contre-la-montre a toujours été un exercice bénéfique au futur vainqueur par rapport à ses plus proches poursuivants.
Il en est un autre qui joue gros aujourd’hui, c’est bien évidemment Julian Alaphilippe. Il sait qu’il va devoir s’arracher pour conserver sa tunique jaune. Pour le natif de Saint-Amand-Montrond, le contre-la-montre palois est sans aucun doute le chrono de sa vie. « Me faire mal, j'ai l'habitude, et avec ce maillot, demain (vendredi) j'ai une raison supplémentaire de repousser mes limites, a-t-il confié, lucide, à L’Equipe. Ce sera une grosse explication, je suis très impatient, c'est un moment à vivre marquant dans ma carrière. Je ne dis pas que je suis capable de gagner, mais je peux limiter la casse et garder le maillot ». Réponse en fin d’après-midi.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-13)
Il en est un autre qui joue gros aujourd’hui, c’est bien évidemment Julian Alaphilippe. Il sait qu’il va devoir s’arracher pour conserver sa tunique jaune. Pour le natif de Saint-Amand-Montrond, le contre-la-montre palois est sans aucun doute le chrono de sa vie. « Me faire mal, j'ai l'habitude, et avec ce maillot, demain (vendredi) j'ai une raison supplémentaire de repousser mes limites, a-t-il confié, lucide, à L’Equipe. Ce sera une grosse explication, je suis très impatient, c'est un moment à vivre marquant dans ma carrière. Je ne dis pas que je suis capable de gagner, mais je peux limiter la casse et garder le maillot ». Réponse en fin d’après-midi.
Et autant dire qu’outre Geraint Thomas (voir par ailleurs), la concurrence est rude sur ce Tour 2019 en matière de contre-la-montre. Pas moins de 11 champions nationaux de la spécialité vont s'élancer aujourd'hui : Tony Martin (Allemagne), Kasper Asgreen (Danemark), Alex Dowsett (Grande-Bretagne), José Gonçalves (Portugal), Stefan Küng (Suisse), Luke Durbridge (Australie), Wout Van Aert (Belgique), Jonathan Castroviejo (Espagne), Daryl Impey (Afrique du Sud), Rein Taaramäe (Estonie), Alexeï Lutsenko (Kazakhstan).
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-13)
Et autant dire qu’outre Geraint Thomas (voir par ailleurs), la concurrence est rude sur ce Tour 2019 en matière de contre-la-montre. Pas moins de 11 champions nationaux de la spécialité vont s'élancer aujourd'hui : Tony Martin (Allemagne), Kasper Asgreen (Danemark), Alex Dowsett (Grande-Bretagne), José Gonçalves (Portugal), Stefan Küng (Suisse), Luke Durbridge (Australie), Wout Van Aert (Belgique), Jonathan Castroviejo (Espagne), Daryl Impey (Afrique du Sud), Rein Taaramäe (Estonie), Alexeï Lutsenko (Kazakhstan).
A noter l’absence (surprenante) du champion du monde du contre-la-montre. Rohan Dennis, qui avait pourtant fait de cette étape son principal objectif lors de ce Tour, n’a pas pris le départ ce vendredi. Et pour cause : le coureur australien de Bahrain-Merida a jeté l'éponge jeudi au coeur de la 12e étape, sans explication.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-13)
A noter l’absence (surprenante) du champion du monde du contre-la-montre. Rohan Dennis, qui avait pourtant fait de cette étape son principal objectif lors de ce Tour, n’a pas pris le départ ce vendredi. Et pour cause : le coureur australien de Bahrain-Merida a jeté l'éponge jeudi au coeur de la 12e étape, sans explication.
L’heure du « Point Histoire » du jour est venue. Il y a cent ans, jour pour jour, Henri Desgranges, créateur du Tour de France et patron du journal L'Auto, remettait au petit matin, dans un café grenoblois, le premier maillot jaune de l’histoire à Eugène Christophe (2è en partant de la gauche). Pourquoi jaune ? Tout simplement parce que les pages du journal partenaire l’étaient également. Le coureur français ne remporta malheureusement jamais l’épreuve, mais son attachement à la légendaire tunique était tel qu’il se fit enterrer avec. Vous voilà de nouveau armé de savoureuses anecdotes pour affronter les dîners mondains.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-13)
L’heure du « Point Histoire » du jour est venue. Il y a cent ans, jour pour jour, Henri Desgranges, créateur du Tour de France et patron du journal L'Auto, remettait au petit matin, dans un café grenoblois, le premier maillot jaune de l’histoire à Eugène Christophe (2è en partant de la gauche). Pourquoi jaune ? Tout simplement parce que les pages du journal partenaire l’étaient également. Le coureur français ne remporta malheureusement jamais l’épreuve, mais son attachement à la légendaire tunique était tel qu’il se fit enterrer avec. Vous voilà de nouveau armé de savoureuses anecdotes pour affronter les dîners mondains.
Allez, une dernière interro pour la route. Qui est donc ce sémillant cycliste, tout de moustaches vêtu ? Eh bien sachez qu’il s’agit de Maurice Garin, premier vainqueur du Tour de France, en 1903. Maintenant c’est sûr, vous allez épater tout le monde à la cafèt’.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-13)
Allez, une dernière interro pour la route. Qui est donc ce sémillant cycliste, tout de moustaches vêtu ? Eh bien sachez qu’il s’agit de Maurice Garin, premier vainqueur du Tour de France, en 1903. Maintenant c’est sûr, vous allez épater tout le monde à la cafèt’.
Une des clés du contre-la-montre est le « pacing », ou gestion de l’allure dans la langue de Molière. Savoir rester précis dans ses efforts, les adapter au relief du parcours, être à l’écoute de son corps : autant de paramètres que les spécialistes de l’exercice maîtrisent sur le bout des pédales.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-13)
Une des clés du contre-la-montre est le « pacing », ou gestion de l’allure dans la langue de Molière. Savoir rester précis dans ses efforts, les adapter au relief du parcours, être à l’écoute de son corps : autant de paramètres que les spécialistes de l’exercice maîtrisent sur le bout des pédales.
Le profil du parcours du jour - 3 bosses sur 27,2 km avec un dénivelé de 450 m, soit une moyenne de 16,4 m par km légèrement supérieure au dénivelé moyen de l'étape d'hier, 14,8 m/km - devrait en théorie permettre aux grimpeurs de compenser leur handicap sur les grands rouleurs, à condition de bien gérer les montées. Gare au mauvais pacing (si vous avez été un lecteur attentif, vous savez désormais de quoi il s’agit).
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-13)
Le profil du parcours du jour - 3 bosses sur 27,2 km avec un dénivelé de 450 m, soit une moyenne de 16,4 m par km légèrement supérieure au dénivelé moyen de l'étape d'hier, 14,8 m/km - devrait en théorie permettre aux grimpeurs de compenser leur handicap sur les grands rouleurs, à condition de bien gérer les montées. Gare au mauvais pacing (si vous avez été un lecteur attentif, vous savez désormais de quoi il s’agit).
Jeudi, c’est le coureur britannique Simon Yates qui a remporté la première étape de montagne du Tour, devant ses compagnons d’échappée Gregor Mühlberger et Pello Bilbao.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-13)
Jeudi, c’est le coureur britannique Simon Yates qui a remporté la première étape de montagne du Tour, devant ses compagnons d’échappée Gregor Mühlberger et Pello Bilbao.
S’il est bien un coureur dans le peloton qui a longtemps attendu cette 13è étape du Tour, ce vendredi à Pau, c’est bien Geraint Thomas. Le Britannique est en effet un spécialiste du contre-la-montre. Un goût de la lutte contre le temps acquis sur la piste du vélodrome de Cardiff dans ses jeunes années, avant de l’exercer avec succès au sein de l'équipe britannique de poursuite (deux médailles d'or aux JO en 2008 et 2012, et trois titres de champion du monde). Depuis, Thomas s’est adjugé 4 victoires en clm, dont une sur le Tour 2017 à Düsseldorf, où il avait battu un certain Chris Froome. Julian Alaphilippe peut trembler.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-13)
S’il est bien un coureur dans le peloton qui a longtemps attendu cette 13è étape du Tour, ce vendredi à Pau, c’est bien Geraint Thomas. Le Britannique est en effet un spécialiste du contre-la-montre. Un goût de la lutte contre le temps acquis sur la piste du vélodrome de Cardiff dans ses jeunes années, avant de l’exercer avec succès au sein de l'équipe britannique de poursuite (deux médailles d'or aux JO en 2008 et 2012, et trois titres de champion du monde). Depuis, Thomas s’est adjugé 4 victoires en clm, dont une sur le Tour 2017 à Düsseldorf, où il avait battu un certain Chris Froome. Julian Alaphilippe peut trembler.
Au terme d’une échappée menée de main de maître à 30 kilomètres de l’arrivée, c’est finalement Simon Yates (Mitchelton-Scott) qui s’impose à l’issue de cette 12è étape devant ses deux compagnons de fuite, Mühlberger et Bilbao, au terme d’un sprint de 200 mètres.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-12)
Au terme d’une échappée menée de main de maître à 30 kilomètres de l’arrivée, c’est finalement Simon Yates (Mitchelton-Scott) qui s’impose à l’issue de cette 12è étape devant ses deux compagnons de fuite, Mühlberger et Bilbao, au terme d’un sprint de 200 mètres.
A 30 kilomètres de l’arrivée, c’était la team Ineos qui dictait le tempo du peloton, Geraint Thomas en tête. Un peloton qui accusait 7'08 de retard sur un nouveau trio de tête composé de Mühlberger, Bilbao et Yates.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-12)
A 30 kilomètres de l’arrivée, c’était la team Ineos qui dictait le tempo du peloton, Geraint Thomas en tête. Un peloton qui accusait 7'08 de retard sur un nouveau trio de tête composé de Mühlberger, Bilbao et Yates.
Sur le Tour, il y a ceux qui montent des cols escarpés, et ceux qui portent des cols en V.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-12)
Sur le Tour, il y a ceux qui montent des cols escarpés, et ceux qui portent des cols en V.
Les échappés du jour ont profité de la première difficulté du jour, le Col de Peyresourde, pour creuser l’écart avec le peloton. Les fuyards comptaient ainsi près de 6’30 d’avance sur le peloton à son sommet. Une cime croquée sur le fil par le maillot à pois Tim Wellens, au détriment de Lilian Calmejane.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-12)
Les échappés du jour ont profité de la première difficulté du jour, le Col de Peyresourde, pour creuser l’écart avec le peloton. Les fuyards comptaient ainsi près de 6’30 d’avance sur le peloton à son sommet. Une cime croquée sur le fil par le maillot à pois Tim Wellens, au détriment de Lilian Calmejane.
La Grande Boucle n’est vraiment pas une compétition comme les autres. La preuve : elle fait même sortir la Grande Muette de sa légendaire réserve.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-12)
La Grande Boucle n’est vraiment pas une compétition comme les autres. La preuve : elle fait même sortir la Grande Muette de sa légendaire réserve.
Les jours passent, et le peloton se déplume. Aujourd’hui encore, trois abandons sont à déplorer. Le jeune belge de la formation UAE Team, Jasper Philipsen, n'a pas pris le départ de la 12ème étape. Le sprinteur de Dimension Data qui avait chuté hier, Giacomo Nizzolo, a quant à lui jeté l’éponge à 85 kilomètres de l’arrivée, suivi de près par Rohan Dennis (Bahrain-Merida). Les forçats de la route ne sont plus que 167.
106th Tour de France 2019 - Stage 11
Les jours passent, et le peloton se déplume. Aujourd’hui encore, trois abandons sont à déplorer. Le jeune belge de la formation UAE Team, Jasper Philipsen, n'a pas pris le départ de la 12ème étape. Le sprinteur de Dimension Data qui avait chuté hier, Giacomo Nizzolo, a quant à lui jeté l’éponge à 85 kilomètres de l’arrivée, suivi de près par Rohan Dennis (Bahrain-Merida). Les forçats de la route ne sont plus que 167.
Les coureurs ont franchi ce jeudi la barre symbolique des 2000 kilomètres parcourus lors de cette 12è étape. Courage messieurs, plus que 1480 à avaler…
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-12)
Les coureurs ont franchi ce jeudi la barre symbolique des 2000 kilomètres parcourus lors de cette 12è étape. Courage messieurs, plus que 1480 à avaler…
Le revoilà, plus rose que jamais. Lapinou est décidément de toutes les étapes depuis une semaine. Pas sûr toutefois qu'il dégainera ses oreilles la semaine prochaine en pleine canicule.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-12)
Le revoilà, plus rose que jamais. Lapinou est décidément de toutes les étapes depuis une semaine. Pas sûr toutefois qu'il dégainera ses oreilles la semaine prochaine en pleine canicule.
Il aura fallu attendre 45 kilomètres pour voir une première échappée se former. Simon Clarke et Nicolas Roche attaquent, et Ineos verrouille à l'avant du peloton. Une quarantaine de coureurs sortent pour rejoindre le groupe, parmi lesquels Van Avermaet, Sagan, Wellens, ou encore Groenewegen. A 150 kilomètres de l’arrivée, les quarante rouleurs comptaient 3’20 d’avance sur la meute.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-12)
Il aura fallu attendre 45 kilomètres pour voir une première échappée se former. Simon Clarke et Nicolas Roche attaquent, et Ineos verrouille à l'avant du peloton. Une quarantaine de coureurs sortent pour rejoindre le groupe, parmi lesquels Van Avermaet, Sagan, Wellens, ou encore Groenewegen. A 150 kilomètres de l’arrivée, les quarante rouleurs comptaient 3’20 d’avance sur la meute.
Aujourd’hui, Julian Alaphilippe passe son premier gros test. En cas de contreperformance, il pourra toujours se consoler en pensant qu’il revêtu ce jeudi le maillot jaune pour la septième fois. Un privilège qui lui permet d’intégrer le top 20 des Français ayant passé le plus de jours en jaune sur le Tour, à égalité avec Eugène Christophe, Bernard Gauthier, Cyrille Guimard, Pascal Simon et Thierry Marie. Le leader de la Quick Step a encore du chemin à parcourir avant de rejoindre Bernard Hinault (77 jours), mais c’est un bon début.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-12)
Aujourd’hui, Julian Alaphilippe passe son premier gros test. En cas de contreperformance, il pourra toujours se consoler en pensant qu’il revêtu ce jeudi le maillot jaune pour la septième fois. Un privilège qui lui permet d’intégrer le top 20 des Français ayant passé le plus de jours en jaune sur le Tour, à égalité avec Eugène Christophe, Bernard Gauthier, Cyrille Guimard, Pascal Simon et Thierry Marie. Le leader de la Quick Step a encore du chemin à parcourir avant de rejoindre Bernard Hinault (77 jours), mais c’est un bon début.
Au revoir, la plaine ! Bonjour les Pyrénées, et avec elles, leur cortège d’interrogations. Julian Alaphilippe sera-t-il capable de rester en jaune jusqu’au contre-la-montre à Pau, comme il le désire ? Thibaut Pinot va-t-il pouvoir refaire son retard ? La bande à Thomas va-t-elle démolir le suspense à grands coups de pédales ? Premiers éléments de réponse aujourd’hui dans la vallée de l’Adour.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-12)
Au revoir, la plaine ! Bonjour les Pyrénées, et avec elles, leur cortège d’interrogations. Julian Alaphilippe sera-t-il capable de rester en jaune jusqu’au contre-la-montre à Pau, comme il le désire ? Thibaut Pinot va-t-il pouvoir refaire son retard ? La bande à Thomas va-t-elle démolir le suspense à grands coups de pédales ? Premiers éléments de réponse aujourd’hui dans la vallée de l’Adour.
La victoire de Caleb Ewan, mercredi à Toulouse, a accentué la tendance : en dix étapes en ligne, le Tour a sacré un vainqueur d'étape différent. Une densité extrêmement rare sur la Grande Boucle. On n’avait en effet plus vu cela depuis 1996. Cette année-là, 11 vainqueurs d'étape en ligne ont été sacrés en autant de journées, dont trois Français (Frédéric Moncassin, Cyril Saugrain et Luc Leblanc).
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-12)
La victoire de Caleb Ewan, mercredi à Toulouse, a accentué la tendance : en dix étapes en ligne, le Tour a sacré un vainqueur d'étape différent. Une densité extrêmement rare sur la Grande Boucle. On n’avait en effet plus vu cela depuis 1996. Cette année-là, 11 vainqueurs d'étape en ligne ont été sacrés en autant de journées, dont trois Français (Frédéric Moncassin, Cyril Saugrain et Luc Leblanc).
Les favoris l’attendaient depuis longtemps, elle est arrivée. La montagne s’invite au menu du Tour ce jeudi, pour une étape de 209,5km entre Toulouse et Bagnères-de-Bigorre. L’arrivée, qui se dessinera au terme d'une longue descente, sera précédée de deux difficultés majeures : le col de Peyresourde (1re cat., 13,2 km à 7%) et la Hourquette d'Ancizan (1re cat., 9,9 km à 7,5%).
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-12)
Les favoris l’attendaient depuis longtemps, elle est arrivée. La montagne s’invite au menu du Tour ce jeudi, pour une étape de 209,5km entre Toulouse et Bagnères-de-Bigorre. L’arrivée, qui se dessinera au terme d'une longue descente, sera précédée de deux difficultés majeures : le col de Peyresourde (1re cat., 13,2 km à 7%) et la Hourquette d'Ancizan (1re cat., 9,9 km à 7,5%).
Comme prévu, cette étape a permis aux sprinteurs de briller une nouvelle (dernière ?) fois. Pas de mouvement en revanche au sommet du classement général : Julian Alaphilippe reste en jaune devant Geraint Thomas et Egan Bernal. Les choses sérieuses vont commencer jeudi, à l’occasion de la première véritable étape de montagne de ce Tour, 106è du nom.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-11)
Comme prévu, cette étape a permis aux sprinteurs de briller une nouvelle (dernière ?) fois. Pas de mouvement en revanche au sommet du classement général : Julian Alaphilippe reste en jaune devant Geraint Thomas et Egan Bernal. Les choses sérieuses vont commencer jeudi, à l’occasion de la première véritable étape de montagne de ce Tour, 106è du nom.
Pour la 26è arrivée à Toulouse de l’histoire du Tour - la 1ère depuis 2008 -, c’est Caleb Ewan qui s’impose d’un cheveu au sprint devant Dylan Groenewegen, grâce à un ultime coup de rein donné dans les 30 derniers mètres. Le sprinteur australien devient ainsi le 10è vainqueur différent du Tour, cru 2019.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-11)
Pour la 26è arrivée à Toulouse de l’histoire du Tour - la 1ère depuis 2008 -, c’est Caleb Ewan qui s’impose d’un cheveu au sprint devant Dylan Groenewegen, grâce à un ultime coup de rein donné dans les 30 derniers mètres. Le sprinteur australien devient ainsi le 10è vainqueur différent du Tour, cru 2019.
A 27 kilomètres de l’arrivée, une chute collective est survenue au milieu du peloton. Plusieurs coureurs ont été projetés au sol, parmi lesquels Porte, Quintana, Nizzolo et Ciccone. Niki Terpstra, de l’équipe Total Direct Energie, est malheureusement resté au sol. Il devait malheureusement abandonner 8km plus loin.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-11)
A 27 kilomètres de l’arrivée, une chute collective est survenue au milieu du peloton. Plusieurs coureurs ont été projetés au sol, parmi lesquels Porte, Quintana, Nizzolo et Ciccone. Niki Terpstra, de l’équipe Total Direct Energie, est malheureusement resté au sol. Il devait malheureusement abandonner 8km plus loin.
Euh… C’est derrière ton dos que ça se passe camarade. A quoi bon faire le pied de grue durant toute une journée si c’est pour rater le passage des coureurs ?
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-11)
Euh… C’est derrière ton dos que ça se passe camarade. A quoi bon faire le pied de grue durant toute une journée si c’est pour rater le passage des coureurs ?
Mi-course oblige, les premiers bilans et autres statistiques fleurissent sur cette 106è édition du Tour. Ainsi est-il intéressant de constater que depuis les premiers coups de pédales donnés à Bruxelles, toutes les étapes de la Grande Boucle ont connu un vainqueur différent. Dans l’ordre : Teunissen, Alaphilippe, Viviani, Sagan, Teuns, Groenewegen, De Gendt, Impey et Van Aert. On n’avait plus vu pareille diversité depuis 2013.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-11)
Mi-course oblige, les premiers bilans et autres statistiques fleurissent sur cette 106è édition du Tour. Ainsi est-il intéressant de constater que depuis les premiers coups de pédales donnés à Bruxelles, toutes les étapes de la Grande Boucle ont connu un vainqueur différent. Dans l’ordre : Teunissen, Alaphilippe, Viviani, Sagan, Teuns, Groenewegen, De Gendt, Impey et Van Aert. On n’avait plus vu pareille diversité depuis 2013.
A noter qu'au lendemain du premier jour de repos, on compte seulement six abandons. Un chiffre très faible dans l'histoire du Tour. Par conséquent, dix-huit équipes se présentent au complet à ce stade de la compétition. Seules, quatre équipes ont perdu des coureurs : Cofidis (Nicolas Edet et Christophe Laporte) et CCC (Patrick Bevin et Alessandro De Marchi), EF Education First (Tejay Van Garderen) et Katusha-Alpecin (Rick Zabel).
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-11)
A noter qu'au lendemain du premier jour de repos, on compte seulement six abandons. Un chiffre très faible dans l'histoire du Tour. Par conséquent, dix-huit équipes se présentent au complet à ce stade de la compétition. Seules, quatre équipes ont perdu des coureurs : Cofidis (Nicolas Edet et Christophe Laporte) et CCC (Patrick Bevin et Alessandro De Marchi), EF Education First (Tejay Van Garderen) et Katusha-Alpecin (Rick Zabel).
A 100 kilomètres de l’arrivée, le quatuor de fuyards du jour comptait 2’30 d’avance sur le peloton. Trop peu sans doute pour prétendre à une échappée victorieuse.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-11)
A 100 kilomètres de l’arrivée, le quatuor de fuyards du jour comptait 2’30 d’avance sur le peloton. Trop peu sans doute pour prétendre à une échappée victorieuse.
Ambiance gauloise sur la route du Tour aujourd’hui. Moins original que Lapinou ou Whisky Man, mais la tradition du déguisement est respectée. L’honneur du Sud-Ouest est sauf.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-11)
Ambiance gauloise sur la route du Tour aujourd’hui. Moins original que Lapinou ou Whisky Man, mais la tradition du déguisement est respectée. L’honneur du Sud-Ouest est sauf.
Plutôt discret jusqu’ici, le tenant du titre, Geraint Thomas - déjà posté en 2è position du classement général au moment de la première journée de repos l’année dernière - demeure serein à la veille l’arrivée du peloton dans les Pyrénées. « <em>Je me sens bien pour rentrer dans cette nouvelle semaine de course. Il y a cinq grosses journées qui arrivent, mais nous sommes prêts pour ça. Nous préférerions être plus proches d’Alaphilippe, mais nous sommes devant les favoris habituels du Tour. C’est assez difficile de prévoir ce que va pouvoir faire Julian, mais Egan et moi sommes bien placés.</em> » Autant dire qu’on ne tremble pas chez Ineos…
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-11)
Plutôt discret jusqu’ici, le tenant du titre, Geraint Thomas - déjà posté en 2è position du classement général au moment de la première journée de repos l’année dernière - demeure serein à la veille l’arrivée du peloton dans les Pyrénées. « Je me sens bien pour rentrer dans cette nouvelle semaine de course. Il y a cinq grosses journées qui arrivent, mais nous sommes prêts pour ça. Nous préférerions être plus proches d’Alaphilippe, mais nous sommes devant les favoris habituels du Tour. C’est assez difficile de prévoir ce que va pouvoir faire Julian, mais Egan et moi sommes bien placés. » Autant dire qu’on ne tremble pas chez Ineos…
Une petite stat’ (éloquente), en passant : cette année, 70 coureurs étaient classés à plus d'une heure du premier au classement général après neuf étapes. En 2018, ils n’étaient que deux à ce stade de la course. Les cadors roulent vite. Très vite.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-11)
Une petite stat’ (éloquente), en passant : cette année, 70 coureurs étaient classés à plus d'une heure du premier au classement général après neuf étapes. En 2018, ils n’étaient que deux à ce stade de la course. Les cadors roulent vite. Très vite.
Dès le départ, quatre hommes ont lancé les hostilités et ont pris quelques longueurs d’avance. Calmejane (Total-Direct Energie), Perez, Rossetto (Cofidis) et A.De Gendt (Wanty-Gobert) comptaient 3’ d’avance sur la meute après 40 kilomètres de course.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-11)
Dès le départ, quatre hommes ont lancé les hostilités et ont pris quelques longueurs d’avance. Calmejane (Total-Direct Energie), Perez, Rossetto (Cofidis) et A.De Gendt (Wanty-Gobert) comptaient 3’ d’avance sur la meute après 40 kilomètres de course.
Mardi, c’est le coureur belge Tout Van Aert qui s’est adjugé la 10è étape de cette 106è édition de la Grande Boucle. Joli, pour un nouveau venu sur les routes de l’Hexagone.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-11)
Mardi, c’est le coureur belge Tout Van Aert qui s’est adjugé la 10è étape de cette 106è édition de la Grande Boucle. Joli, pour un nouveau venu sur les routes de l’Hexagone.
Ce devait être une simple journée de transition, mais la 10è étape du Tour a porté un coup très dur aux ambitions de Thibaut Pinot, victime mardi d’une bordure qui l’a rejeté à 1’40 du Maillot Jaune, Julian Alaphilippe. A la différence du coureur de Groupama-FDJ, le leader de la Quick Step a en effet su profiter du vent pour conforter sa position de leader du classement général. Le plus dur reste néanmoins à faire : tenir, alors que se profilent les sommets des Pyrénées…
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-11)
Ce devait être une simple journée de transition, mais la 10è étape du Tour a porté un coup très dur aux ambitions de Thibaut Pinot, victime mardi d’une bordure qui l’a rejeté à 1’40 du Maillot Jaune, Julian Alaphilippe. A la différence du coureur de Groupama-FDJ, le leader de la Quick Step a en effet su profiter du vent pour conforter sa position de leader du classement général. Le plus dur reste néanmoins à faire : tenir, alors que se profilent les sommets des Pyrénées…
Après une journée de repos, le peloton reprend sa route en direction des Pyrénées par une visite du Tarn. Soit 167 kilomètres entre Albi et Toulouse au cours desquels les équipiers des sprinteurs devraient être fortement sollicités. Le parcours se conclut en effet par une longue ligne droite de 2200 mètres tout près du coeur de la ville rose, dans le quartier de Compans-Caffarelli.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-11)
Après une journée de repos, le peloton reprend sa route en direction des Pyrénées par une visite du Tarn. Soit 167 kilomètres entre Albi et Toulouse au cours desquels les équipiers des sprinteurs devraient être fortement sollicités. Le parcours se conclut en effet par une longue ligne droite de 2200 mètres tout près du coeur de la ville rose, dans le quartier de Compans-Caffarelli.
Mardi, c’est relâche pour le peloton. Alors avant de se quitter, un petit point classement s’impose. Alaphillipe est toujours en jaune à l’issue de cette 10è étape - il a même creusé l’écart sur certains de ses concurrents les plus sérieux. Il devance désormais Geraint Thomas (à 1’12) et le talentueux colombien de 22 ans, Egan Bernal (1’16). Les 30 derniers kilomètres auront coûté cher à Thibaut Pinot, qui a perdu 1’40 sur les favoris du Tour. Le leader de Groupama-FDJ va devoir enfiler le bleu de chauffe dans les Pyrénées s’il veut recoller aux cadors…
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-10)
Mardi, c’est relâche pour le peloton. Alors avant de se quitter, un petit point classement s’impose. Alaphillipe est toujours en jaune à l’issue de cette 10è étape - il a même creusé l’écart sur certains de ses concurrents les plus sérieux. Il devance désormais Geraint Thomas (à 1’12) et le talentueux colombien de 22 ans, Egan Bernal (1’16). Les 30 derniers kilomètres auront coûté cher à Thibaut Pinot, qui a perdu 1’40 sur les favoris du Tour. Le leader de Groupama-FDJ va devoir enfiler le bleu de chauffe dans les Pyrénées s’il veut recoller aux cadors…
C’est finalement le jeune prodige de Jumbo-Visma, Wout Van Aert, qui arrache la victoire au sprint pour dix petits centimètres, devant Elia Viviani et Caleb Ewan. Une première pour le coureur belge sur le Tour de France.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-10)
C’est finalement le jeune prodige de Jumbo-Visma, Wout Van Aert, qui arrache la victoire au sprint pour dix petits centimètres, devant Elia Viviani et Caleb Ewan. Une première pour le coureur belge sur le Tour de France.
Implacable, le peloton n’a fait qu’une bouchée des échappés à 25 kilomètres de l’arrivée. Les Ineos et les Bora était alors au coude à coude au sein du groupe Maillot Jaune pour tenter d’arracher la victoire d’étape.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-10)
Implacable, le peloton n’a fait qu’une bouchée des échappés à 25 kilomètres de l’arrivée. Les Ineos et les Bora était alors au coude à coude au sein du groupe Maillot Jaune pour tenter d’arracher la victoire d’étape.
Les routes du Tour accueillent régulièrement des créatures insolites et de singuliers super-héros. A l’image de cet homme drapé dans une cape à pois.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-10)
Les routes du Tour accueillent régulièrement des créatures insolites et de singuliers super-héros. A l’image de cet homme drapé dans une cape à pois.
A 50 kilomètres de l’arrivée, les six échappés avaient retrouvé une marge de 2’ d’avance sur le peloton. Difficile d’imaginer néanmoins que les fuyards puissent aller au bout.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-10)
A 50 kilomètres de l’arrivée, les six échappés avaient retrouvé une marge de 2’ d’avance sur le peloton. Difficile d’imaginer néanmoins que les fuyards puissent aller au bout.
Lâché aujourd'hui après avoir fourni d’immenses efforts sur les dernières étapes, Yoann Offredo (Wanty-Gobert) peut se targuer d’être toujours le plus gros baroudeur de ce Tour de France, 106è du nom. Le Français a passé quelque 561,5 km en tête de course dans différentes échappées. Soit 125 de plus que Tim Wellens, son plus sérieux concurrent dans l’exercice. Costaud… Mais épuisé.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-10)
Lâché aujourd'hui après avoir fourni d’immenses efforts sur les dernières étapes, Yoann Offredo (Wanty-Gobert) peut se targuer d’être toujours le plus gros baroudeur de ce Tour de France, 106è du nom. Le Français a passé quelque 561,5 km en tête de course dans différentes échappées. Soit 125 de plus que Tim Wellens, son plus sérieux concurrent dans l’exercice. Costaud… Mais épuisé.
Le « ravito », un incontournable rituel auquel les coureurs s’adonnent plusieurs fois par étape. Et pour cause : les forçats de la route doivent se nourrir toutes les vingt minutes environ s’ils ne veulent pas défaillir sur leur monture.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-10)
Le « ravito », un incontournable rituel auquel les coureurs s’adonnent plusieurs fois par étape. Et pour cause : les forçats de la route doivent se nourrir toutes les vingt minutes environ s’ils ne veulent pas défaillir sur leur monture.
Ah, les joies de la descente… Pas vraiment la position la plus esthétique du cyclisme, mais la recherche de l’aérodynamisme ne s'embarrasse pas avec ce type de considérations.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-10)
Ah, les joies de la descente… Pas vraiment la position la plus esthétique du cyclisme, mais la recherche de l’aérodynamisme ne s'embarrasse pas avec ce type de considérations.
Pour le quatrième jour, Julian Alaphilippe voit la vie en jaune. Le coureur de Deceuninck-Quick Step conserve 23’’ d’avance sur Giulio Ciccone et 53’’ sur Thibaut Pinot. De quoi aborder sereinement l’arrivée dans les Pyrénées.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-10)
Pour le quatrième jour, Julian Alaphilippe voit la vie en jaune. Le coureur de Deceuninck-Quick Step conserve 23’’ d’avance sur Giulio Ciccone et 53’’ sur Thibaut Pinot. De quoi aborder sereinement l’arrivée dans les Pyrénées.
Les fuyards du jour, qui comptent toujours 3’ d’avance sur le peloton sur la Côte d’Espalion, à 123 kilomètres de l’arrivée, sont des multirécidivistes. Les six coureurs ont tous pris part à trois échappées depuis le début du Tour.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-10)
Les fuyards du jour, qui comptent toujours 3’ d’avance sur le peloton sur la Côte d’Espalion, à 123 kilomètres de l’arrivée, sont des multirécidivistes. Les six coureurs ont tous pris part à trois échappées depuis le début du Tour.
Plus surprenant, les chaussettes des coureurs sont également scrutées de près. Non seulement les socquettes des coureurs ne doivent pas dépasser la moitié de la distance entre la malléole et le milieu de la tête du péroné, mais en plus les tissus techniques dernier cri développés par les équipementiers pour gagner en aérodynamisme sont prohibés. Les spécialistes estiment en effet que le gain lié à leur utilisation peut aller jusqu’à une demi seconde au kilomètre. Le diable est dans les détails…
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-10)
Plus surprenant, les chaussettes des coureurs sont également scrutées de près. Non seulement les socquettes des coureurs ne doivent pas dépasser la moitié de la distance entre la malléole et le milieu de la tête du péroné, mais en plus les tissus techniques dernier cri développés par les équipementiers pour gagner en aérodynamisme sont prohibés. Les spécialistes estiment en effet que le gain lié à leur utilisation peut aller jusqu’à une demi seconde au kilomètre. Le diable est dans les détails…
En cyclisme comme dans d’autres disciplines sportives de haut niveau, le matériel fait l’objet d’une stricte réglementation. Ainsi un vélo ne peut-il afficher un poids inférieur à 6,8kg.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-10)
En cyclisme comme dans d’autres disciplines sportives de haut niveau, le matériel fait l’objet d’une stricte réglementation. Ainsi un vélo ne peut-il afficher un poids inférieur à 6,8kg.
Ce lundi, le vent souffle du nord, dans le dos de la course, et renforce les chances de réussite d'une échappée. Avis aux baroudeurs…
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-10)
Ce lundi, le vent souffle du nord, dans le dos de la course, et renforce les chances de réussite d'une échappée. Avis aux baroudeurs…
Dès le km 3, un groupe de dix coureurs s’est sans surprise détaché du peloton. Une échappée finalement consolidée à 200 kilomètres de l’arrivée autour de six hommes. Tony Gallopin (AG2R), Michael Schär (CCC), Natnael Berhane (Cofidis), Anthony Turgis (Total-Direct Energie), Mads Würtz (Katusha) et Odd-Christian Eiking (Wanty-Gobert) comptaient alors près de 2’30 d’avance sur le peloton.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-10)
Dès le km 3, un groupe de dix coureurs s’est sans surprise détaché du peloton. Une échappée finalement consolidée à 200 kilomètres de l’arrivée autour de six hommes. Tony Gallopin (AG2R), Michael Schär (CCC), Natnael Berhane (Cofidis), Anthony Turgis (Total-Direct Energie), Mads Würtz (Katusha) et Odd-Christian Eiking (Wanty-Gobert) comptaient alors près de 2’30 d’avance sur le peloton.
Pas de Français vainqueur pour la fête nationale dimanche, mais un Sud-Africain en guise de bouquet final. C’est en effet le coureur de Mitchelton-Scott, Daril Impey, qui a franchi le premier la ligne d’arrivée à Brioude, au terme de la 9è étape. Pas de quoi bousculer Julian Alaphilippe, toujours leader du général à l’arrivée. Il fallait bien qu’un Français nous fasse rêver un 14 juillet…
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-10)
Pas de Français vainqueur pour la fête nationale dimanche, mais un Sud-Africain en guise de bouquet final. C’est en effet le coureur de Mitchelton-Scott, Daril Impey, qui a franchi le premier la ligne d’arrivée à Brioude, au terme de la 9è étape. Pas de quoi bousculer Julian Alaphilippe, toujours leader du général à l’arrivée. Il fallait bien qu’un Français nous fasse rêver un 14 juillet…
Les coureurs partent ce lundi de Saint-Flour pour une 10è étape longue de 217,5 kilomètres qui doit les mener à Albi. Le peloton doit sillonner à cette occasion les routes du Cantal, de l'Aveyron et du Tarn. Un parcours de transition qui devrait voir les sprinteurs ferrailler pour la victoire finale. Allez, courage les amis, demain c’est relâche !
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-10)
Les coureurs partent ce lundi de Saint-Flour pour une 10è étape longue de 217,5 kilomètres qui doit les mener à Albi. Le peloton doit sillonner à cette occasion les routes du Cantal, de l'Aveyron et du Tarn. Un parcours de transition qui devrait voir les sprinteurs ferrailler pour la victoire finale. Allez, courage les amis, demain c’est relâche !
C’est finalement Daril Impey qui s’impose à l’issue de cette 9è étape. Le coureur sud-africain a répondu à l'attaque à deux cents mètres de Tiesj Benoot pour aller chercher sa première victoire sur le Tour de France.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-9)
C’est finalement Daril Impey qui s’impose à l’issue de cette 9è étape. Le coureur sud-africain a répondu à l'attaque à deux cents mètres de Tiesj Benoot pour aller chercher sa première victoire sur le Tour de France.
Le peloton où figure le Maillot Jaune, Julian Alaphilippe, a quant à lui fini avec 16'24" de retard sur le vainqueur du jour. #journéederépit.
CYCLING-FRA-TDF2019-PACK
Le peloton où figure le Maillot Jaune, Julian Alaphilippe, a quant à lui fini avec 16'24" de retard sur le vainqueur du jour. #journéederépit.
A 30 kilomètres de l’arrivée, Lukas Postlberger décidait de prendre les choses en main. Las, 15 kilomètres plus tard, le coureur autrichien était repris par Soler, Naesen, Tratnik, Impey, Stuyven, Benoot et Roche.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-9)
A 30 kilomètres de l’arrivée, Lukas Postlberger décidait de prendre les choses en main. Las, 15 kilomètres plus tard, le coureur autrichien était repris par Soler, Naesen, Tratnik, Impey, Stuyven, Benoot et Roche.
A 50 kilomètres de l’arrivée, le peloton concédait encore 10'42" aux quinze coureurs de tête, ce qui représentait une distance de 7,3 kilomètres. Un écart très important à ce moment-là de la course. Suffisant pour aller au bout ?
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-9)
A 50 kilomètres de l’arrivée, le peloton concédait encore 10'42" aux quinze coureurs de tête, ce qui représentait une distance de 7,3 kilomètres. Un écart très important à ce moment-là de la course. Suffisant pour aller au bout ?
Tous les véhicules sont bons lorsqu’il s’agit de voir passer le peloton. Après le tractopelle et le tank - oui oui, parfaitement -, place au bateau de plaisance.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-9)
Tous les véhicules sont bons lorsqu’il s’agit de voir passer le peloton. Après le tractopelle et le tank - oui oui, parfaitement -, place au bateau de plaisance.
Le saviez-vous ? Un coureur du Tour consomme en moyenne 7000 à 8000 calories et 6 litres d’eau par jour. Ne nous remerciez pas pour cette nouvelle information cruciale, qui vous permettra à coup sûr d’aimanter l’attention de vos amis lors de votre prochain apéritif estival.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-9)
Le saviez-vous ? Un coureur du Tour consomme en moyenne 7000 à 8000 calories et 6 litres d’eau par jour. Ne nous remerciez pas pour cette nouvelle information cruciale, qui vous permettra à coup sûr d’aimanter l’attention de vos amis lors de votre prochain apéritif estival.
A 80 kilomètres de l’arrivée, l’écart entre les échappés et le peloton s’était stabilisé autour de 10’30’’. Pas de quoi mettre en péril le Maillot Jaune d’Alaphilippe pour autant.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-9)
A 80 kilomètres de l’arrivée, l’écart entre les échappés et le peloton s’était stabilisé autour de 10’30’’. Pas de quoi mettre en péril le Maillot Jaune d’Alaphilippe pour autant.
Pas moins de dix millions de spectateurs attendus : cette année encore, le Tour a fait le plein sur le bas-côté de la route. Pas étonnant que les coureurs finissent par ne même plus pouvoir distinguer le bitume.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-9)
Pas moins de dix millions de spectateurs attendus : cette année encore, le Tour a fait le plein sur le bas-côté de la route. Pas étonnant que les coureurs finissent par ne même plus pouvoir distinguer le bitume.
La première échappée (réussie) du jour s’est produite après 15 kilomètres de course. Un groupe de 15 coureurs s’est séparé du peloton. Ils comptaient plus de 8’ d’avance sur la meute au sortir du Mur d’Aurec-sur-Loire, la première difficulté du jour.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-9)
La première échappée (réussie) du jour s’est produite après 15 kilomètres de course. Un groupe de 15 coureurs s’est séparé du peloton. Ils comptaient plus de 8’ d’avance sur la meute au sortir du Mur d’Aurec-sur-Loire, la première difficulté du jour.
Un Mur d’Aurec-sur-Loire qui a permis à l’équipe Lotto-Soudal de valider son 18è sommet, sur 30 disputés depuis le début du Tour, grâce au coup de pédale de Tiesj Benoot. Thomas de Gendt en a gagné 9, Tim Wellens 8 et Tiesj Benoot un. Une équipe du Plat Pays qui domine le classement de la montagne, un comble.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-9)
Un Mur d’Aurec-sur-Loire qui a permis à l’équipe Lotto-Soudal de valider son 18è sommet, sur 30 disputés depuis le début du Tour, grâce au coup de pédale de Tiesj Benoot. Thomas de Gendt en a gagné 9, Tim Wellens 8 et Tiesj Benoot un. Une équipe du Plat Pays qui domine le classement de la montagne, un comble.
Les coureurs avaient tout juste parcouru une dizaine de kilomètres lorsque le premier coup de théâtre de la journée s’est produit. Alessandro De Marchi (CCC) et Alexis Vuillermoz (Ag2r La Mondiale) ont lourdement chuté. Si le Français s'est rapidement relevé, le coureur italien, échappé samedi, est resté allongé sur le bitume avant d’être pris en charge par le service médical… et contraint à l’abandon.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-9)
Les coureurs avaient tout juste parcouru une dizaine de kilomètres lorsque le premier coup de théâtre de la journée s’est produit. Alessandro De Marchi (CCC) et Alexis Vuillermoz (Ag2r La Mondiale) ont lourdement chuté. Si le Français s'est rapidement relevé, le coureur italien, échappé samedi, est resté allongé sur le bitume avant d’être pris en charge par le service médical… et contraint à l’abandon.
Samedi, c’est le Belge Thomas De Gendt qui a réalisé l’exploit, en s’adjugeant la 8è étape au terme d’un raid de près de 200 kilomètres comme on n’en avait plus vu sur le Tour depuis des années.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-9)
Samedi, c’est le Belge Thomas De Gendt qui a réalisé l’exploit, en s’adjugeant la 8è étape au terme d’un raid de près de 200 kilomètres comme on n’en avait plus vu sur le Tour depuis des années.
Epique, l’arrivée à Saint-Etienne a également fait les affaires de Julian Alaphilippe, auteur d’une courageuse attaque dans les derniers kilomètres de la course. Audace payante : le leader de la Quick Step a retrouvé le Maillot Jaune.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-9)
Epique, l’arrivée à Saint-Etienne a également fait les affaires de Julian Alaphilippe, auteur d’une courageuse attaque dans les derniers kilomètres de la course. Audace payante : le leader de la Quick Step a retrouvé le Maillot Jaune.
Que serait le Tour sans sa mythique caravane ? Une compétition sportive comme une autre, sans saveur… mais sans caries.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-9)
Que serait le Tour sans sa mythique caravane ? Une compétition sportive comme une autre, sans saveur… mais sans caries.
Les coureurs partent ce dimanche de Saint-Etienne pour une étape de 170,5 kilomètres en direction de Brioude. La victoire pourrait se jouer à 15 kilomètres de l’arrivée, avec la présence de la côte de Saint-Just (3,7 km à 7,3 % de moyenne). Une jolie pente précédée de quelques montagnes russes, parmi lesquelles le Mur d'Aurec-sur-Loire (km 36,5 - 1re catégorie), la Côte des Guillaumanches (km 106 - 3e catégorie) et la Côte de Saint-Just-près-Brioude (km 161,5 - 3e catégorie). De quoi provoquer un feu d’artifice d’acide lactique dans les mollets. Rien que de bien normal pour un 14 juillet me direz-vous.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-9)
Les coureurs partent ce dimanche de Saint-Etienne pour une étape de 170,5 kilomètres en direction de Brioude. La victoire pourrait se jouer à 15 kilomètres de l’arrivée, avec la présence de la côte de Saint-Just (3,7 km à 7,3 % de moyenne). Une jolie pente précédée de quelques montagnes russes, parmi lesquelles le Mur d'Aurec-sur-Loire (km 36,5 - 1re catégorie), la Côte des Guillaumanches (km 106 - 3e catégorie) et la Côte de Saint-Just-près-Brioude (km 161,5 - 3e catégorie). De quoi provoquer un feu d’artifice d’acide lactique dans les mollets. Rien que de bien normal pour un 14 juillet me direz-vous.
L’un des fuyards du jour avait manifestement décidé de faire mentir L’Equipe, qui titrait ce matin sur « La fin des baroudeurs sur le Tour de France », au prétexte - justifié - que ceux-ci ne parvenaient plus à s’imposer ces dernières années. Au terme d’une étape époustouflante et d’une échappée insensée de 200km, Thomas De Gendt a résisté à toutes les charges pour finir par franchir la ligne d’arrivée à Saint-Etienne en première position. Le Belge, titanesque, remporte la deuxième étape de sa carrière sur le Tour. Et avec la manière.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-8)
L’un des fuyards du jour avait manifestement décidé de faire mentir L’Equipe, qui titrait ce matin sur « La fin des baroudeurs sur le Tour de France », au prétexte - justifié - que ceux-ci ne parvenaient plus à s’imposer ces dernières années. Au terme d’une étape époustouflante et d’une échappée insensée de 200km, Thomas De Gendt a résisté à toutes les charges pour finir par franchir la ligne d’arrivée à Saint-Etienne en première position. Le Belge, titanesque, remporte la deuxième étape de sa carrière sur le Tour. Et avec la manière.
Le final - exceptionnel - de cette 8è étape a également fait les affaires de Julian Alaphilippe et de Thibaut Pinot. En déposant le peloton à 10 kilomètres de l’arrivée, le duo a fait coup double : le leader de la Quick Step a récupéré le Maillot Jaune (désormais à 23’’ de Ciccone), et celui de Groupama-FDJ s’est confortablement installé sur le podium du général, s’imposant plus que jamais comme un sérieux prétendant à la victoire finale. La deuxième semaine de ce Tour, 106è du nom, promet d’être passionnante…
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-8)
Le final - exceptionnel - de cette 8è étape a également fait les affaires de Julian Alaphilippe et de Thibaut Pinot. En déposant le peloton à 10 kilomètres de l’arrivée, le duo a fait coup double : le leader de la Quick Step a récupéré le Maillot Jaune (désormais à 23’’ de Ciccone), et celui de Groupama-FDJ s’est confortablement installé sur le podium du général, s’imposant plus que jamais comme un sérieux prétendant à la victoire finale. La deuxième semaine de ce Tour, 106è du nom, promet d’être passionnante…
Il n’y a pas que De Marche et De Gendt qui jouent les surhommes : des super-héros d’un genre un peu particulier - mais tout à fait « Tour compatibles » - ont fait leur apparition dans la Côte d’Aveize.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-8)
Il n’y a pas que De Marche et De Gendt qui jouent les surhommes : des super-héros d’un genre un peu particulier - mais tout à fait « Tour compatibles » - ont fait leur apparition dans la Côte d’Aveize.
A 50 kilomètres de l’arrivée, la tête de la course se résumait à un duo De Gendt-De Marchi. Inarrêtables, les deux hommes comptaient plus de 3’30 d’avance sur le peloton. Costauds.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-8)
A 50 kilomètres de l’arrivée, la tête de la course se résumait à un duo De Gendt-De Marchi. Inarrêtables, les deux hommes comptaient plus de 3’30 d’avance sur le peloton. Costauds.
Les routes du Tour sont traditionnellement peuplées d’étranges créatures. A l’image de l’inévitable « Lapinou », très présent l’an passé, et de retour sur la Grande Boucle à l’occasion de l’étape du jour. El Diablo a du souci à se faire…
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-8)
Les routes du Tour sont traditionnellement peuplées d’étranges créatures. A l’image de l’inévitable « Lapinou », très présent l’an passé, et de retour sur la Grande Boucle à l’occasion de l’étape du jour. El Diablo a du souci à se faire…
Décidément, cette 8è étape entre Mâcon et Saint-Etienne a fait plus d’une victime (voir par ailleurs). Sacré combatif du jour à Chalon-sur-Saône, Yoann Offredo vit en effet une journée particulièrement difficile. Saisi de vomissements depuis le départ, le baroudeur de la Wanty-Gobert était pointé à plus de 21 minutes de l’échappée à 90km de l’arrivée. Il est accompagné par Christophe Laporte (Cofidis), également malade.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-8)
Décidément, cette 8è étape entre Mâcon et Saint-Etienne a fait plus d’une victime (voir par ailleurs). Sacré combatif du jour à Chalon-sur-Saône, Yoann Offredo vit en effet une journée particulièrement difficile. Saisi de vomissements depuis le départ, le baroudeur de la Wanty-Gobert était pointé à plus de 21 minutes de l’échappée à 90km de l’arrivée. Il est accompagné par Christophe Laporte (Cofidis), également malade.
Au supplice depuis le départ, Christophe Laporte a finalement jeté l’éponge à 60 kilomètres de l’arrivée. Le coureur de l’équipe Cofidis comptait alors plus d’une demi-heure de retard sur le peloton. C’est l’hécatombe chez Cofidis, qui avait déjà perdu Nicolas Edet il y a deux jours.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-8)
Au supplice depuis le départ, Christophe Laporte a finalement jeté l’éponge à 60 kilomètres de l’arrivée. Le coureur de l’équipe Cofidis comptait alors plus d’une demi-heure de retard sur le peloton. C’est l’hécatombe chez Cofidis, qui avait déjà perdu Nicolas Edet il y a deux jours.
Thomas De Gendt est décidément très en jambes. Au sommet du Col de la Croix Paquet, le coureur de Lotto-Soudal est en effet passé en tête pour inscrire de nouveau 5 points, devançant Ben King, Alessandro de Marchi et Niki Terpstra. De quoi bousculer son coéquipier Tim Wellens au classement de la montagne ?
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-8)
Thomas De Gendt est décidément très en jambes. Au sommet du Col de la Croix Paquet, le coureur de Lotto-Soudal est en effet passé en tête pour inscrire de nouveau 5 points, devançant Ben King, Alessandro de Marchi et Niki Terpstra. De quoi bousculer son coéquipier Tim Wellens au classement de la montagne ?
C’est un record : lors de cette 8è étape, l’ancien cycliste Thomas Voeckler, désormais consultant sur le Tour pour France Télévision, a mis plus de deux heures avant de dégainer son inévitable « <em>les coureurs ont dû s’arrêter pour satisfaire un besoin naturel</em> ». A chacun son exploit.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-8)
C’est un record : lors de cette 8è étape, l’ancien cycliste Thomas Voeckler, désormais consultant sur le Tour pour France Télévision, a mis plus de deux heures avant de dégainer son inévitable « les coureurs ont dû s’arrêter pour satisfaire un besoin naturel ». A chacun son exploit.
Les jours passent et ne se ressemblent pas nécessairement sur les routes du Tour. A la lutte pour la victoire lors de la 7è étape, Caleb Ewan était ainsi au bord de l’asphyxie dans le Col de la Croix de Thel, après seulement 70 kilomètres de course… tout comme le vainqueur d’hier Dylan Groenewegen. On vous avait dit que les sprinteurs allaient en baver ce samedi…
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-8)
Les jours passent et ne se ressemblent pas nécessairement sur les routes du Tour. A la lutte pour la victoire lors de la 7è étape, Caleb Ewan était ainsi au bord de l’asphyxie dans le Col de la Croix de Thel, après seulement 70 kilomètres de course… tout comme le vainqueur d’hier Dylan Groenewegen. On vous avait dit que les sprinteurs allaient en baver ce samedi…
Incontournable, la patrouille de France a répondu à l’appel du Tour, parant le ciel azur de ses traditionnelles vapeurs tricolores. C’est beau comme du Guillaume Musso.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-8)
Incontournable, la patrouille de France a répondu à l’appel du Tour, parant le ciel azur de ses traditionnelles vapeurs tricolores. C’est beau comme du Guillaume Musso.
Dès le premier kilomètre, trois coureurs (De Gendt, Terpstra et King) sont sortis du peloton pour tenter une échappée. Saint-Etienne, ou est programmée l’arrivée du jour, a plutôt réussi aux deux premiers, qui y ont chacun remporté une étape du Dauphiné il y a plusieurs années. De bon augure pour ce samedi ?
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-8)
Dès le premier kilomètre, trois coureurs (De Gendt, Terpstra et King) sont sortis du peloton pour tenter une échappée. Saint-Etienne, ou est programmée l’arrivée du jour, a plutôt réussi aux deux premiers, qui y ont chacun remporté une étape du Dauphiné il y a plusieurs années. De bon augure pour ce samedi ?
Côté hiérarchie au départ de Mâcon, rien n’a bougé. Ciccone cumule toujours maillot blanc et maillot jaune, maintenant un écart inchangé avec ses poursuivants directs (6’’ sur Alaphilippe et 32’’ sur Teuns), Sagan reste en vert et Wellens est à pois.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-8)
Côté hiérarchie au départ de Mâcon, rien n’a bougé. Ciccone cumule toujours maillot blanc et maillot jaune, maintenant un écart inchangé avec ses poursuivants directs (6’’ sur Alaphilippe et 32’’ sur Teuns), Sagan reste en vert et Wellens est à pois.
A noter ce samedi le troisième abandon de ce Tour 2019, celui de Tejay Van Garderen. Le coureur américain d'Education First s'est cassé le pousse sur une chute au km 7 de l'étape d'hier. Courageux, il a poursuivi sa route pendant 223 kilomètres de plus jusqu'à Chalon-sur-Saône, avant que le diagnostic, cruel, ne soit posé. Van Garderen avait déjà connu l'abandon sur le Tour en 2015. Dur.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-8)
A noter ce samedi le troisième abandon de ce Tour 2019, celui de Tejay Van Garderen. Le coureur américain d'Education First s'est cassé le pousse sur une chute au km 7 de l'étape d'hier. Courageux, il a poursuivi sa route pendant 223 kilomètres de plus jusqu'à Chalon-sur-Saône, avant que le diagnostic, cruel, ne soit posé. Van Garderen avait déjà connu l'abandon sur le Tour en 2015. Dur.
Vendredi, c’est Dylan Groenewegen que a enlevé l’étape la plus longue de cette 106è édition du Tour, au terme d’un sprint plein d’autorité. Le TGV d’Amsterdam a ainsi signé sa 11è victoire en 2019, ce qui fait de lui le sprinteur le plus prolifique du peloton. A ce rythme, il risque fort d’effacer sa précédente marque (14 victoires l’an passé).
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-8)
Vendredi, c’est Dylan Groenewegen que a enlevé l’étape la plus longue de cette 106è édition du Tour, au terme d’un sprint plein d’autorité. Le TGV d’Amsterdam a ainsi signé sa 11è victoire en 2019, ce qui fait de lui le sprinteur le plus prolifique du peloton. A ce rythme, il risque fort d’effacer sa précédente marque (14 victoires l’an passé).
Les coureurs partent aujourd'hui de Mâcon pour un parcours de 200 kilomètres en direction de Saint-Etienne, tracé sur les routes de la Saône-et-Loire, du Rhône et de la Loire. Avec ses 4000 mètres de dénivelé positif et ses 7 cols, cette 8è étape devrait faire le bonheur des grimpeurs. Toutes les étapes ne peuvent pas s’achever au sprint…
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-8)
Les coureurs partent aujourd'hui de Mâcon pour un parcours de 200 kilomètres en direction de Saint-Etienne, tracé sur les routes de la Saône-et-Loire, du Rhône et de la Loire. Avec ses 4000 mètres de dénivelé positif et ses 7 cols, cette 8è étape devrait faire le bonheur des grimpeurs. Toutes les étapes ne peuvent pas s’achever au sprint…
Pas de mouvement en haut du classement général à l’issue du classement général. Giulio Ciccone reste en jaune, à portée de fusil des cadors. Rendez-vous samedi à Mâcon, ville de naissance du néo-Barcelonais Antoine Griezmann, pour la suite des hostilités.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-7)
Pas de mouvement en haut du classement général à l’issue du classement général. Giulio Ciccone reste en jaune, à portée de fusil des cadors. Rendez-vous samedi à Mâcon, ville de naissance du néo-Barcelonais Antoine Griezmann, pour la suite des hostilités.
Au terme d’un sprint royal dans les rues de Chalon-sur-Saône, c’est Dylan Groenewegen qui parvient à s’imposer d’un cheveu devant Caleb Ewan et l’incontournable Peter Sagan. Le coureur de Jumbo-Visma signe sa 4è victoire en carrière sur le Tour.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-7)
Au terme d’un sprint royal dans les rues de Chalon-sur-Saône, c’est Dylan Groenewegen qui parvient à s’imposer d’un cheveu devant Caleb Ewan et l’incontournable Peter Sagan. Le coureur de Jumbo-Visma signe sa 4è victoire en carrière sur le Tour.
« <em>Le vélo c’est comme l’apéro, le jaune c’est le meilleur</em>. » Rien à ajouter.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-7)
« Le vélo c’est comme l’apéro, le jaune c’est le meilleur. » Rien à ajouter.
Sans grande surprise, le duo Rossetto/Offredo a fini par craquer. A 12 kilomètres de l’arrivée, après 218 bornes d’échappée belle, le peloton a englouti les baroudeurs. Dur, mais pas dénué de panache.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-7)
Sans grande surprise, le duo Rossetto/Offredo a fini par craquer. A 12 kilomètres de l’arrivée, après 218 bornes d’échappée belle, le peloton a englouti les baroudeurs. Dur, mais pas dénué de panache.
A 50 kilomètres de l’arrivée, Stéphane Rossetto (Cofidis) et Yoann Offredo (Wanty-Gobert), les deux fuyards, conservaient 1'45” d'avance sur le peloton. Sans doute pas suffisant pour mener une échappée victorieuse.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-7)
A 50 kilomètres de l’arrivée, Stéphane Rossetto (Cofidis) et Yoann Offredo (Wanty-Gobert), les deux fuyards, conservaient 1'45” d'avance sur le peloton. Sans doute pas suffisant pour mener une échappée victorieuse.
Après 163 kilomètres de course, la vitesse moyenne depuis le départ était de 35,7 km/h. Résultat : 30 minutes de retard par rapport aux prévisions les plus lentes des organisateurs. On se disait aussi que notre sortie de sieste était un peu prématurée par rapport à nos estimations initiales.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-7)
Après 163 kilomètres de course, la vitesse moyenne depuis le départ était de 35,7 km/h. Résultat : 30 minutes de retard par rapport aux prévisions les plus lentes des organisateurs. On se disait aussi que notre sortie de sieste était un peu prématurée par rapport à nos estimations initiales.
Une forêt de casques, des étendards haut élevés, des cris de soutien : l’armée du Tour est en ordre de bataille ce vendredi. Enfin, bataille, bataille… C’est vite dit. L’ambiance n’était pas vraiment à l’empoignade à mi-course, mais plutôt à la veillée d’arme, en attendant le sprint final. Fin de la métaphore guerrière.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-7)
Une forêt de casques, des étendards haut élevés, des cris de soutien : l’armée du Tour est en ordre de bataille ce vendredi. Enfin, bataille, bataille… C’est vite dit. L’ambiance n’était pas vraiment à l’empoignade à mi-course, mais plutôt à la veillée d’arme, en attendant le sprint final. Fin de la métaphore guerrière.
Pas moins de 2'08'' de retard sur Geraint Thomas, 1'59'' sur Thibaut Pinot. Autant dire que Romain Bardet a perdu gros jeudi sur la Planche aux Belles Filles. Dans le dur, troublé, le leader de l’équipe AG2R semblait à la fois déçu et revanchard au départ de cette 7è étape. « <em>J'ai le sentiment de ne pas avoir été au niveau alors que j'ai travaillé si dur, explique le coureur, à froid. J'ai manqué ce premier rendez-vous, j'ai l'impression d'y avoir été un spectateur. Les jambes ne répondaient pas comme je le voulais</em>, a-t-il analysé. <em>Je prends le départ aujourd'hui déterminé à changer ça, à aller de l'avant, à me sentir acteur de ce Tour de France. Je veux être digne de la confiance et du travail de mon équipe. </em>» Dont acte ?
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-7)
Pas moins de 2'08'' de retard sur Geraint Thomas, 1'59'' sur Thibaut Pinot. Autant dire que Romain Bardet a perdu gros jeudi sur la Planche aux Belles Filles. Dans le dur, troublé, le leader de l’équipe AG2R semblait à la fois déçu et revanchard au départ de cette 7è étape. « J'ai le sentiment de ne pas avoir été au niveau alors que j'ai travaillé si dur, explique le coureur, à froid. J'ai manqué ce premier rendez-vous, j'ai l'impression d'y avoir été un spectateur. Les jambes ne répondaient pas comme je le voulais, a-t-il analysé. Je prends le départ aujourd'hui déterminé à changer ça, à aller de l'avant, à me sentir acteur de ce Tour de France. Je veux être digne de la confiance et du travail de mon équipe. » Dont acte ?
Certes, la qualité de la photographie laisse à désirer. La réalisation de cette gigantesque fresque végétale est en revanche remarquable. On aurait eu tort de vous en priver.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-7)
Certes, la qualité de la photographie laisse à désirer. La réalisation de cette gigantesque fresque végétale est en revanche remarquable. On aurait eu tort de vous en priver.
En France on n’a pas de pétrole, mais on a des idées, c’est bien connu. En l’occurrence, un tractopelle en guise de tribune.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-7)
En France on n’a pas de pétrole, mais on a des idées, c’est bien connu. En l’occurrence, un tractopelle en guise de tribune.
Plus original encore pour surplomber les coureurs : le tank. C’est bien aussi, le tank.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-7)
Plus original encore pour surplomber les coureurs : le tank. C’est bien aussi, le tank.
Déjà échappés à plusieurs reprises dans ce Tour de France, Yoann Offredo (Wanty-Gobert) et Stéphane Rossetto (Cofidis) se lançaient à l’aventure dès le km 3. Après 25km de course, le tandem comptait 4’25 d’avance sur le peloton. « <em>Les sprinters vont se battre pour une arrivée au sprint, a expliqué Offredo au départ. Mais j'ai fait un rêve que si j'étais échappé avec 30 minutes d'avance, si j'arrivais au bout… Je m'en voudrais en tout cas si une échappée partait et allait au bout sans moi.</em> » Martin Luther King approuve.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-7)
Déjà échappés à plusieurs reprises dans ce Tour de France, Yoann Offredo (Wanty-Gobert) et Stéphane Rossetto (Cofidis) se lançaient à l’aventure dès le km 3. Après 25km de course, le tandem comptait 4’25 d’avance sur le peloton. « Les sprinters vont se battre pour une arrivée au sprint, a expliqué Offredo au départ. Mais j'ai fait un rêve que si j'étais échappé avec 30 minutes d'avance, si j'arrivais au bout… Je m'en voudrais en tout cas si une échappée partait et allait au bout sans moi. » Martin Luther King approuve.
Moins chanceux, Tejay Van Garderen (Education First) et l'ancien maillot jaune Mike Teunissen (Jumbo-Visma) ont heurté un îlot directionnel après seulement dix minutes de course. Le premier a réintégré le peloton après avoir été traité par la voiture médicale.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-7)
Moins chanceux, Tejay Van Garderen (Education First) et l'ancien maillot jaune Mike Teunissen (Jumbo-Visma) ont heurté un îlot directionnel après seulement dix minutes de course. Le premier a réintégré le peloton après avoir été traité par la voiture médicale.
La 6è étape, jeudi, qui était aussi la première de montagne, a donné lieu à une sérieuse explication entre Giulio Ciccone et Dylan Teuns. Si le premier a craqué dans les derniers hectomètres, il a pu se consoler en revêtant le Maillot Jaune pour la première fois de sa jeune carrière.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-7)
La 6è étape, jeudi, qui était aussi la première de montagne, a donné lieu à une sérieuse explication entre Giulio Ciccone et Dylan Teuns. Si le premier a craqué dans les derniers hectomètres, il a pu se consoler en revêtant le Maillot Jaune pour la première fois de sa jeune carrière.
Un changement de leadership qui s’est malheureusement effectué au détriment de Julian Alaphilippe, pour six petites secondes. Le Français a toutefois de bonnes raisons d’être satisfait de sa course. Pour la première fois en effet, le leader de la Quick Step a rivalisé avec les meilleurs coureurs du Tour, terminant avec Thomas et Pinot, et finissant devant Quintana, Fuglsang, Landa, Porte, Bernal, Adam Yates, Uran, Kruijswijk, ou encore Nibali.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-7)
Un changement de leadership qui s’est malheureusement effectué au détriment de Julian Alaphilippe, pour six petites secondes. Le Français a toutefois de bonnes raisons d’être satisfait de sa course. Pour la première fois en effet, le leader de la Quick Step a rivalisé avec les meilleurs coureurs du Tour, terminant avec Thomas et Pinot, et finissant devant Quintana, Fuglsang, Landa, Porte, Bernal, Adam Yates, Uran, Kruijswijk, ou encore Nibali.
Au menu de la 7è étape du Tour ce vendredi : la plus longue étape de cette édition 2019. Soit 230 kilomètres entre Belfort et Chalon-sur-Saône. Si la première partie, bosselée, semble propice à des échappées, la longue fin d'étape en plaine pourrait être favorable à un regroupement et à une arrivée massive. Côté téléspectateurs, on prédit une sieste paisible et prolongée, seulement interrompue dans le dernier kilomètre par les râles des sprinteurs.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-7)
Au menu de la 7è étape du Tour ce vendredi : la plus longue étape de cette édition 2019. Soit 230 kilomètres entre Belfort et Chalon-sur-Saône. Si la première partie, bosselée, semble propice à des échappées, la longue fin d'étape en plaine pourrait être favorable à un regroupement et à une arrivée massive. Côté téléspectateurs, on prédit une sieste paisible et prolongée, seulement interrompue dans le dernier kilomètre par les râles des sprinteurs.
A seulement 24 ans, Giulio Ciccone , dont c’est le premier Tour de France, savoure sa première fois en jaune. Bon grimpeur, le coureur de Trek Segafredo pourrait bien le conserver jusque dans les Pyrénées.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-6)
A seulement 24 ans, Giulio Ciccone , dont c’est le premier Tour de France, savoure sa première fois en jaune. Bon grimpeur, le coureur de Trek Segafredo pourrait bien le conserver jusque dans les Pyrénées.
Courageux, Julian Alaphilippe a tout tenté pour conserver son Maillot Jaune, perdant la précieuse tunique au profit de Ciccione pour une poignée de secondes. Les favoris (Thomas et Pinot en tête) ont quant à eux changé de braquet. La lutte s’annonce rude pour la victoire finale…
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-6)
Courageux, Julian Alaphilippe a tout tenté pour conserver son Maillot Jaune, perdant la précieuse tunique au profit de Ciccione pour une poignée de secondes. Les favoris (Thomas et Pinot en tête) ont quant à eux changé de braquet. La lutte s’annonce rude pour la victoire finale…
A l’issue d’un formidable mano a mano dans l’ultime mur, Dylan Teuns est parvenu à faire exploser Giulio Ciccone pour s’adjuger cette 6è étape, dans la poussière de la Planche aux Belles Filles. C'est la première fois qu'une échappée parvient à aller au bout et à triompher au sommet du rempart.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-6)
A l’issue d’un formidable mano a mano dans l’ultime mur, Dylan Teuns est parvenu à faire exploser Giulio Ciccone pour s’adjuger cette 6è étape, dans la poussière de la Planche aux Belles Filles. C'est la première fois qu'une échappée parvient à aller au bout et à triompher au sommet du rempart.
Arrivé en tête sur le Col des Croix, Thomas De Gendt (au centre) a poursuivi son effort pour déposer le groupe d’échappés. Le vainqueur du Mont Ventoux 2016, poursuivi par huit coureurs, comptait 20 secondes d’avance sur ses chasseurs et près de 5 minutes sur le peloton à 20 kilomètres de l’arrivée. Pas forcément de quoi s’adjuger l’étape, mais sans doute suffisant pour décrocher le prix de la combativité du jour.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-6)
Arrivé en tête sur le Col des Croix, Thomas De Gendt (au centre) a poursuivi son effort pour déposer le groupe d’échappés. Le vainqueur du Mont Ventoux 2016, poursuivi par huit coureurs, comptait 20 secondes d’avance sur ses chasseurs et près de 5 minutes sur le peloton à 20 kilomètres de l’arrivée. Pas forcément de quoi s’adjuger l’étape, mais sans doute suffisant pour décrocher le prix de la combativité du jour.
Le peloton était particulièrement amaigri à la sortie du Col des Chevrères. Seuls, 38 coureurs - parmi lesquels la plupart des favoris du Tour - chassaient encore un quatuor composé de Ciccone, Teuns, Wellens et Meurisse, derniers rescapés de l’échappée du jour après que De Gendt a flanché, à 17 kilomètres de l’arrivée.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-6)
Le peloton était particulièrement amaigri à la sortie du Col des Chevrères. Seuls, 38 coureurs - parmi lesquels la plupart des favoris du Tour - chassaient encore un quatuor composé de Ciccone, Teuns, Wellens et Meurisse, derniers rescapés de l’échappée du jour après que De Gendt a flanché, à 17 kilomètres de l’arrivée.
Et de deux abandons ! Malade depuis le début de l’étape, Nicolas Edet a dû jeter l’épongee à 60 kilomètres de l’arrivée. Un coup dur pour l’équipe Cofidis.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-6)
Et de deux abandons ! Malade depuis le début de l’étape, Nicolas Edet a dû jeter l’épongee à 60 kilomètres de l’arrivée. Un coup dur pour l’équipe Cofidis.
Qu’il pleuve, qu’il neige, ou qu’il vente, les aficionados du Tour sont prêts à braver tous les éléments pour suivre le peloton. En respectant le code couleur en vigueur, comme de bien entendu.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-6)
Qu’il pleuve, qu’il neige, ou qu’il vente, les aficionados du Tour sont prêts à braver tous les éléments pour suivre le peloton. En respectant le code couleur en vigueur, comme de bien entendu.
L’heure de la « Minute Histoire » est venue. Le Ballon d’Alsace, que les coureurs s’apprêtaient à gravir à 70km de l’arrivée, a été le premier grand col franchi par le peloton du Tour de France, en 1905. L’ascension a souvent souri aux Français : 15 fois sur 26, c'est un coureur tricolore qui y est passé en tête. De bon augure… Ou pas.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-6)
L’heure de la « Minute Histoire » est venue. Le Ballon d’Alsace, que les coureurs s’apprêtaient à gravir à 70km de l’arrivée, a été le premier grand col franchi par le peloton du Tour de France, en 1905. L’ascension a souvent souri aux Français : 15 fois sur 26, c'est un coureur tricolore qui y est passé en tête. De bon augure… Ou pas.
Une question se pose aujourd’hui : Julian Alaphilippe sera-t-il capable de conserver le Maillot Jaune à l’issu des 7km d’ascension de la Planche-des-Belles-Filles ? Trouvera-t-il les ressources pour résister à la pression des autres cadors ? Réponse en anaérobie un peu avant 17h.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-6)
Une question se pose aujourd’hui : Julian Alaphilippe sera-t-il capable de conserver le Maillot Jaune à l’issu des 7km d’ascension de la Planche-des-Belles-Filles ? Trouvera-t-il les ressources pour résister à la pression des autres cadors ? Réponse en anaérobie un peu avant 17h.
Après 10 km de course, une première échappée se formait. Quatorze coureurs se détachaient - parmi lesquels l’actuel maillot à pois Tim Wellens - et comptaient jusqu’à 7’15’’ d’avance sur le peloton aux abords du Markstein, le premier sommet du jour.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-6)
Après 10 km de course, une première échappée se formait. Quatorze coureurs se détachaient - parmi lesquels l’actuel maillot à pois Tim Wellens - et comptaient jusqu’à 7’15’’ d’avance sur le peloton aux abords du Markstein, le premier sommet du jour.
A noter ce jeudi le premier abandon du Tour. Patrick Bevin (CCC) n’a pas pu se présenter au départ de cette 6è étape, en raison des conséquences d'une chute durant l'étape de Nancy. Le coureur néo-zélandais a passé des examens radiologiques qui ont révélé une fracture de deux côtes.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-6)
A noter ce jeudi le premier abandon du Tour. Patrick Bevin (CCC) n’a pas pu se présenter au départ de cette 6è étape, en raison des conséquences d'une chute durant l'étape de Nancy. Le coureur néo-zélandais a passé des examens radiologiques qui ont révélé une fracture de deux côtes.
Une nouveauté fait son apparition cette année sur le parcours : une portion retorse de 1100 mètres a été ajoutée en bout de course, avec des passages à 10 %, des replats à 3 ou 4 %, et dans les trois cents derniers mètres, du 20 %. De quoi briser quelques pattes.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-6)
Une nouveauté fait son apparition cette année sur le parcours : une portion retorse de 1100 mètres a été ajoutée en bout de course, avec des passages à 10 %, des replats à 3 ou 4 %, et dans les trois cents derniers mètres, du 20 %. De quoi briser quelques pattes.
Pas de quoi ravir Peter Sagan, vainqueur facile hier, au sprint, de la 5è étape - la 12è de sa carrière sur le Tour.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-6)
Pas de quoi ravir Peter Sagan, vainqueur facile hier, au sprint, de la 5è étape - la 12è de sa carrière sur le Tour.
En moins de sept ans, La Planche-des-Belles-Filles a déjà acquis une solide réputation : celle d'un sommet capable de révéler les rois du Tour de France. Et pour cause : les Maillots Jaunes à la Planche des Belles Filles (Wiggins en 2012, Nibali en 2014 et Froome en 2017) ont toujours remporté le Tour dans la foulée.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-6)
En moins de sept ans, La Planche-des-Belles-Filles a déjà acquis une solide réputation : celle d'un sommet capable de révéler les rois du Tour de France. Et pour cause : les Maillots Jaunes à la Planche des Belles Filles (Wiggins en 2012, Nibali en 2014 et Froome en 2017) ont toujours remporté le Tour dans la foulée.
Pour la 6è étape de la Grande Boucle - la 1ère de montagne -, les coureurs partent aujourd'hui de Mulhouse pour un parcours de 160,5 kilomètres en direction de La Planche-des-Belles-Filles, tracé sur les routes des départements du Haut-Rhin, du Territoire de Belfort, des Vosges et de la Haute-Saône.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-6)
Pour la 6è étape de la Grande Boucle - la 1ère de montagne -, les coureurs partent aujourd'hui de Mulhouse pour un parcours de 160,5 kilomètres en direction de La Planche-des-Belles-Filles, tracé sur les routes des départements du Haut-Rhin, du Territoire de Belfort, des Vosges et de la Haute-Saône.
La côte des Trois-Epis aura été fatale à la cohésion de l’échappée. Mads Würtz (Katusha) a lâché le premier, avant d’être rejoint par Wellens et Clarke. A 26 kilomètres de l’arrivée, Toms Skujins (Trek) faisait cavalier seul, 44’’ secondes devant le peloton. Un peloton qui l’avalera finalement à 20 kilomètres de l’arrivée.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-5)
La côte des Trois-Epis aura été fatale à la cohésion de l’échappée. Mads Würtz (Katusha) a lâché le premier, avant d’être rejoint par Wellens et Clarke. A 26 kilomètres de l’arrivée, Toms Skujins (Trek) faisait cavalier seul, 44’’ secondes devant le peloton. Un peloton qui l’avalera finalement à 20 kilomètres de l’arrivée.
C’est Peter Sagan qui s’impose finalement à Colmar, en patron. Il n’aura rien laissé à ses adversaires lors du sprint final, pour s’adjuger sa première victoire sur le Tour cette année, la douzième de sa carrière. Costaud.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-5)
C’est Peter Sagan qui s’impose finalement à Colmar, en patron. Il n’aura rien laissé à ses adversaires lors du sprint final, pour s’adjuger sa première victoire sur le Tour cette année, la douzième de sa carrière. Costaud.
Des balcons fleuris, des maisons à colombages : pas de doute, le Tour passe bien par l’Alsace en ce mercredi après-midi.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-5)
Des balcons fleuris, des maisons à colombages : pas de doute, le Tour passe bien par l’Alsace en ce mercredi après-midi.
Après la Champagne, le Tour poursuit sa route des vins dans les vignobles de Riesling. Pour ceux qui en doutaient encore : non, les coureurs ne tournent pas à l’eau claire.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-5)
Après la Champagne, le Tour poursuit sa route des vins dans les vignobles de Riesling. Pour ceux qui en doutaient encore : non, les coureurs ne tournent pas à l’eau claire.
Les jours se suivent et se ressemblent pour Yoann Offredo (Wanty-Gobert), de loin le plus gros baroudeur de ce Tour, 106è du nom. Le Français a en effet passé 345 km en tête de course sur les 623 km disputés depuis le départ de Bruxelles (sans compter le CLM par équipes). Soit 55% de la distance totale parcourue jusqu'à maintenant. Il devance Rossetto (209 km), Schär (197 km), Backaert (195 km) et Wellens (193 km). Solide.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-5)
Les jours se suivent et se ressemblent pour Yoann Offredo (Wanty-Gobert), de loin le plus gros baroudeur de ce Tour, 106è du nom. Le Français a en effet passé 345 km en tête de course sur les 623 km disputés depuis le départ de Bruxelles (sans compter le CLM par équipes). Soit 55% de la distance totale parcourue jusqu'à maintenant. Il devance Rossetto (209 km), Schär (197 km), Backaert (195 km) et Wellens (193 km). Solide.
Ah, voilà ! On commençait à s’inquiéter de ne pas le voir. Dieter Senft, alias El Diablo, est bien présent cette année sur la route du Tour. Apparemment, les problèmes d’argent qui l’ont empêché de suivre les coureurs entre 2014 et 2016 sont bel et bien derrière lui. Et c’est tant mieux : que serait la Grande Boucle sans son sympathique démon, on vous le demande ma bonne dame ?
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-5)
Ah, voilà ! On commençait à s’inquiéter de ne pas le voir. Dieter Senft, alias El Diablo, est bien présent cette année sur la route du Tour. Apparemment, les problèmes d’argent qui l’ont empêché de suivre les coureurs entre 2014 et 2016 sont bel et bien derrière lui. Et c’est tant mieux : que serait la Grande Boucle sans son sympathique démon, on vous le demande ma bonne dame ?
La moisson continue pour Tim Wellens, qui engrange les points en passant en tête au sommet de la Côte du Haut-Koenigsbourg. La maillot à pois est solidement arrimé à ses épaules.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-5)
La moisson continue pour Tim Wellens, qui engrange les points en passant en tête au sommet de la Côte du Haut-Koenigsbourg. La maillot à pois est solidement arrimé à ses épaules.
Une certaine idée du cyclisme.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-5)
Une certaine idée du cyclisme.
Un Français en jaune, c’est suffisamment rare pour ne pas bouder notre plaisir. Pourvu que Julian Alaphilippe ne faiblisse pas dans la côte du Haut Kœnigsbourg, première difficulté du jour longue de 5,9 kilomètres dotée d'une pente moyenne de 5,9%.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-5)
Un Français en jaune, c’est suffisamment rare pour ne pas bouder notre plaisir. Pourvu que Julian Alaphilippe ne faiblisse pas dans la côte du Haut Kœnigsbourg, première difficulté du jour longue de 5,9 kilomètres dotée d'une pente moyenne de 5,9%.
Le quatuor de tête a couru à 45,25km/h durant la deuxième heure de course. Une belle moyenne sur l’échelle d’Usain Bolt qui, rappelons-le, a atteint une vitesse de pointe de 44,72 km/h le 16 août 2009, pour devenir le premier homme à passer en-dessous des 9’60 au 100 mètres. Ça n’a rien à voir avec la choucroute, mais ça peut toujours vous permettre de briller dans les dîners.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-5)
Le quatuor de tête a couru à 45,25km/h durant la deuxième heure de course. Une belle moyenne sur l’échelle d’Usain Bolt qui, rappelons-le, a atteint une vitesse de pointe de 44,72 km/h le 16 août 2009, pour devenir le premier homme à passer en-dessous des 9’60 au 100 mètres. Ça n’a rien à voir avec la choucroute, mais ça peut toujours vous permettre de briller dans les dîners.
Il y a cent ans jour pour jour, un petit écho publié dans le journal L'Auto annonçait que Henri Desgrange, patron du Tour de France, avait commandé « <em>un maillot spécial </em>» (sans en préciser la couleur) « <em>afin de permettre de reconnaître du premier coup d'oeil dans le peloton des Tours de France, le leader de notre grande randonnée</em> ». Le Maillot Jaune était né.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-5)
Il y a cent ans jour pour jour, un petit écho publié dans le journal L'Auto annonçait que Henri Desgrange, patron du Tour de France, avait commandé « un maillot spécial » (sans en préciser la couleur) « afin de permettre de reconnaître du premier coup d'oeil dans le peloton des Tours de France, le leader de notre grande randonnée ». Le Maillot Jaune était né.
Après plusieurs tentatives d’échappée infructueuses, un nouveau groupe est parvenu à s’extraire du peloton au km 21. Le quatuor composé de Simon Clarke (Education First), Tom Skujins (Trek), Mads Würtz (Katusha) et le maillot à pois Tim Wellens (Lotto-Soudal) comptait deux minutes d’avance après une heure de course.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-5)
Après plusieurs tentatives d’échappée infructueuses, un nouveau groupe est parvenu à s’extraire du peloton au km 21. Le quatuor composé de Simon Clarke (Education First), Tom Skujins (Trek), Mads Würtz (Katusha) et le maillot à pois Tim Wellens (Lotto-Soudal) comptait deux minutes d’avance après une heure de course.
Hier, c’est Elia Viviani qui s’est imposé à Nancy, à l’occasion de la quatrième étape. Un premier succès sur la Grande Boucle pour le coureur italien qui a fait les affaires de la Quick Step, ravie de voir en outre Julian Alaphilippe conserver le Maillot Jaune acquis de haute lutte à Reims.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-5)
Hier, c’est Elia Viviani qui s’est imposé à Nancy, à l’occasion de la quatrième étape. Un premier succès sur la Grande Boucle pour le coureur italien qui a fait les affaires de la Quick Step, ravie de voir en outre Julian Alaphilippe conserver le Maillot Jaune acquis de haute lutte à Reims.
Au menu de la cinquième étape du Tour ce mercredi, un passage dans les contreforts des Vosges et à travers la plaine alsacienne. Soit un parcours de 175,5 km qui devrait faire le bonheur des baroudeurs, avec quelques côtes intéressantes au programme, comme celles du Haut-Koenigsbourg (2e catégorie) et des Trois-Épis (2e catégorie).
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-5)
Au menu de la cinquième étape du Tour ce mercredi, un passage dans les contreforts des Vosges et à travers la plaine alsacienne. Soit un parcours de 175,5 km qui devrait faire le bonheur des baroudeurs, avec quelques côtes intéressantes au programme, comme celles du Haut-Koenigsbourg (2e catégorie) et des Trois-Épis (2e catégorie).
La Quick Step est décidément très en jambes en ce début de Tour. Non seulement le sprinteur maison, Elia Viviani, a décroché la première victoire de sa carrière sur la Grande Boucle, mais Julian Alaphilippe conserve en outre son Maillot Jaune. De quoi aborder la cinquième étape de la compétition avec le sentiment du devoir accompli.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-4)
La Quick Step est décidément très en jambes en ce début de Tour. Non seulement le sprinteur maison, Elia Viviani, a décroché la première victoire de sa carrière sur la Grande Boucle, mais Julian Alaphilippe conserve en outre son Maillot Jaune. De quoi aborder la cinquième étape de la compétition avec le sentiment du devoir accompli.
Bien aidé par le travail de Julian Alaphilippe, c’est finalement l’Italien Elia Viviani qui s’impose ce mardi à Nancy devant Alexander Kristoff et Caleb Ewan, au terme d’un sprint parfaitement maîtrisé.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-4)
Bien aidé par le travail de Julian Alaphilippe, c’est finalement l’Italien Elia Viviani qui s’impose ce mardi à Nancy devant Alexander Kristoff et Caleb Ewan, au terme d’un sprint parfaitement maîtrisé.
A 18km de l’arrivée, ce qui devait arriver arriva : les échappés étaient repris par le peloton. Cruel, après quasiment 200 kilomètres de fuite.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-4)
A 18km de l’arrivée, ce qui devait arriver arriva : les échappés étaient repris par le peloton. Cruel, après quasiment 200 kilomètres de fuite.
Un pompon jaune. Un pompon vert. Pas de pompon à pois. Cette discrimination est insupportable.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-4)
Un pompon jaune. Un pompon vert. Pas de pompon à pois. Cette discrimination est insupportable.
Une certaine idée du Maillot Jaune.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-4)
Une certaine idée du Maillot Jaune.
Après 160 kilomètres d’échappée, le trio de tête Offredo-Backaert-Schär ne comptait plus qu’1’30’’ d’avance sur le peloton. Sans doute pas suffisant pour aller au bout.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-4)
Après 160 kilomètres d’échappée, le trio de tête Offredo-Backaert-Schär ne comptait plus qu’1’30’’ d’avance sur le peloton. Sans doute pas suffisant pour aller au bout.
La statistique réconfortante du jour. Les quatre vainqueurs français des étapes à Nancy sont tous des vainqueurs du Tour et, qui plus est, s'y sont imposés au cours d'une édition qu'ils ont remporté : Louis Trousselier en 1905, René Pottier en 1906, Louison Bobet en 1954 et Bernard Hinault en 1978. De bon augure pour les coureurs tricolores ?
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-4)
La statistique réconfortante du jour. Les quatre vainqueurs français des étapes à Nancy sont tous des vainqueurs du Tour et, qui plus est, s'y sont imposés au cours d'une édition qu'ils ont remporté : Louis Trousselier en 1905, René Pottier en 1906, Louison Bobet en 1954 et Bernard Hinault en 1978. De bon augure pour les coureurs tricolores ?
On ne peut pas dire que l’action soit véritablement au rendez-vous de cette 4è état de la Grande Boucle. Seule secousse à signaler : la chute qui a ébranlé le peloton après 100 kilomètres de course. Un accident dont ont été victimes une quinzaine de coureurs, au nombre desquels Tony Gallopin (AG2R), Gorka Izagirre (Astana) et Serge Pauwels (CCC).
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-4)
On ne peut pas dire que l’action soit véritablement au rendez-vous de cette 4è état de la Grande Boucle. Seule secousse à signaler : la chute qui a ébranlé le peloton après 100 kilomètres de course. Un accident dont ont été victimes une quinzaine de coureurs, au nombre desquels Tony Gallopin (AG2R), Gorka Izagirre (Astana) et Serge Pauwels (CCC).
Les routes du Tour sont peuplées d’esprits patriotes, mais aussi de quelques indécis, comme l’illustre ce singulier patchwork héraldique.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-4)
Les routes du Tour sont peuplées d’esprits patriotes, mais aussi de quelques indécis, comme l’illustre ce singulier patchwork héraldique.
Déjà présent dans l'échappée de la veille, Yoann Offredo est devenu lors de cette quatrième étape le coureur ayant accumulé le plus de kilomètres à l'avant de la course. Le Français avait passé 161 km en tête avant le départ de cette 4e étape. Après deux heures de course ce mardi, le coureur de Wanty en compait déjà presque 70 de plus, faisant de lui le plus gros baroudeur de ce Tour de France 2019. Courageux.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-4)
Déjà présent dans l'échappée de la veille, Yoann Offredo est devenu lors de cette quatrième étape le coureur ayant accumulé le plus de kilomètres à l'avant de la course. Le Français avait passé 161 km en tête avant le départ de cette 4e étape. Après deux heures de course ce mardi, le coureur de Wanty en compait déjà presque 70 de plus, faisant de lui le plus gros baroudeur de ce Tour de France 2019. Courageux.
Comme d'habitude, les motos font la course en tête.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-4)
Comme d'habitude, les motos font la course en tête.
Dès les premiers mètres, Offredo et Backaert ont accéléré, suivis de Mickael Schär. Au km 10, le trio d’échappés comptait 3 minutes d’avance. Un écart stabilisé après une heure de course.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-4)
Dès les premiers mètres, Offredo et Backaert ont accéléré, suivis de Mickael Schär. Au km 10, le trio d’échappés comptait 3 minutes d’avance. Un écart stabilisé après une heure de course.
Si Tim Wellens n’est pas parvenu à concrétiser jusqu’au bout son raid solitaire entamé à 48 kilomètres de l’arrivée de la 3è étape, son effort lui a permis de passer en tête de toutes les difficultés répertoriées. Avec 7 points, il domine le classement de la montagne devant Xandro Meurisse (3 pts) et Greg van Avermaet (2 pts). Quant à Peter Sagan - ô surprise -, il est en vert au départ de cette quatrième étape.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-4)
Si Tim Wellens n’est pas parvenu à concrétiser jusqu’au bout son raid solitaire entamé à 48 kilomètres de l’arrivée de la 3è étape, son effort lui a permis de passer en tête de toutes les difficultés répertoriées. Avec 7 points, il domine le classement de la montagne devant Xandro Meurisse (3 pts) et Greg van Avermaet (2 pts). Quant à Peter Sagan - ô surprise -, il est en vert au départ de cette quatrième étape.
Julian Alaphilippe est parvenu à creuser hier un écart suffisant pour prendre les commandes du classement général, avec 26’’ d’avance sur ses premiers poursuivants sur la ligne d’arrivée. Il possède une marge de 20’’ sur Wout van Aert, le podium provisoire étant complété par Steven Kruijswijk, à 25’’.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-4)
Julian Alaphilippe est parvenu à creuser hier un écart suffisant pour prendre les commandes du classement général, avec 26’’ d’avance sur ses premiers poursuivants sur la ligne d’arrivée. Il possède une marge de 20’’ sur Wout van Aert, le podium provisoire étant complété par Steven Kruijswijk, à 25’’.
Auteur de sa plus belle saison, avec notamment des succès sur Milan-San Remo, la Flèche Wallonne ou encore les Strade Bianche, le coureur de Quick Step a signé hier l’une des plus belles victoires de sa carrière en enlevant la 3è étape du Tour et le Maillot Jaune des épaules de Mike Teunissen. Un Français en jaune au départ de Reims : on avait plus vu cela depuis José Catieau, en 1973.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-4)
Auteur de sa plus belle saison, avec notamment des succès sur Milan-San Remo, la Flèche Wallonne ou encore les Strade Bianche, le coureur de Quick Step a signé hier l’une des plus belles victoires de sa carrière en enlevant la 3è étape du Tour et le Maillot Jaune des épaules de Mike Teunissen. Un Français en jaune au départ de Reims : on avait plus vu cela depuis José Catieau, en 1973.
Honneur aux bolides aujourd’hui pour la quatrième étape du Tour. Partis de Reims, les coureurs doivent gagner Nancy après un parcours de 213,5km, au terme duquel les attend une ligne droite de 1500 mètres qui fait saliver d’avance les sprinteurs aguerris (et les téléspectateurs alanguis).
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-4)
Honneur aux bolides aujourd’hui pour la quatrième étape du Tour. Partis de Reims, les coureurs doivent gagner Nancy après un parcours de 213,5km, au terme duquel les attend une ligne droite de 1500 mètres qui fait saliver d’avance les sprinteurs aguerris (et les téléspectateurs alanguis).
En s’imposant à Epernay, Alaphilippe a fait coup double : non seulement il a décroché la victoire d’étape, mais en plus il s’est emparé du Maillot Jaune. Une première pour un coureur français depuis Tony Galoppin, en 2014. Cocorico !
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-3)
En s’imposant à Epernay, Alaphilippe a fait coup double : non seulement il a décroché la victoire d’étape, mais en plus il s’est emparé du Maillot Jaune. Une première pour un coureur français depuis Tony Galoppin, en 2014. Cocorico !
Après Le Grand-Bornand et Bagnères-de-Luchon l’an passé, Julian Alaphilippe a réalisé un authentique exploit ce lundi sur les routes de Champagne, en gagnant en solitaire après avoir dynamité le peloton à 15 kilomètres de l’arrivée. Courageux, le coureur de Quick Step a serré les dents jusqu’au bout, tenant bon dans l’ultime ascension du jour, pour s’offrir sa troisième victoire de sa carrière sur le Tour.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-3)
Après Le Grand-Bornand et Bagnères-de-Luchon l’an passé, Julian Alaphilippe a réalisé un authentique exploit ce lundi sur les routes de Champagne, en gagnant en solitaire après avoir dynamité le peloton à 15 kilomètres de l’arrivée. Courageux, le coureur de Quick Step a serré les dents jusqu’au bout, tenant bon dans l’ultime ascension du jour, pour s’offrir sa troisième victoire de sa carrière sur le Tour.
La côte de Mutigny, à 17km de l’arrivée, a été fatale à Tim Wellens, victime d’une attaque foudroyante de Julian Alaphilippe, à quelques centaines de mètres du sommet. Incapable de suivre le rythme, le Maillot Jaune Mike Teunissen voyait quant à lui ses chances de conserver la précieuse liquette fondre comme neige au soleil.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-3)
La côte de Mutigny, à 17km de l’arrivée, a été fatale à Tim Wellens, victime d’une attaque foudroyante de Julian Alaphilippe, à quelques centaines de mètres du sommet. Incapable de suivre le rythme, le Maillot Jaune Mike Teunissen voyait quant à lui ses chances de conserver la précieuse liquette fondre comme neige au soleil.
A 30km de l’arrivée, et après 180km d’échappée, le quatuor de fuyards, déposé dans un premier temps par Tim Wellens, était englouti par le peloton. La dure loi du Tour…
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-3)
A 30km de l’arrivée, et après 180km d’échappée, le quatuor de fuyards, déposé dans un premier temps par Tim Wellens, était englouti par le peloton. La dure loi du Tour…
A 48km de l’arrivée, et 5 de la première ascension classée du jour - la Côte de Nanteuil-la-Forêt, Tim Wellens (Lotto-Soudal) faussait compagnie à ses compagnons d’échappée. Peut-être encore un peu tôt pour penser remporter l’étape du jour, mais sans doute suffisant pour déposséder Greg Van Avermaet du maillot à pois.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-3)
A 48km de l’arrivée, et 5 de la première ascension classée du jour - la Côte de Nanteuil-la-Forêt, Tim Wellens (Lotto-Soudal) faussait compagnie à ses compagnons d’échappée. Peut-être encore un peu tôt pour penser remporter l’étape du jour, mais sans doute suffisant pour déposséder Greg Van Avermaet du maillot à pois.
A 60km de l’arrivée, les coureurs passaient au pied de la cathédrale de Reims. Un ultime répit, avant d’attaquer les premiers reliefs - piégeux - de la montagne de Reims, et de sillonner les vignobles de Champagne. Attention à ne pas s’égarer sur la route des vins…
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-3)
A 60km de l’arrivée, les coureurs passaient au pied de la cathédrale de Reims. Un ultime répit, avant d’attaquer les premiers reliefs - piégeux - de la montagne de Reims, et de sillonner les vignobles de Champagne. Attention à ne pas s’égarer sur la route des vins…
Les vaches meuglent, le peloton passe…
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-3)
Les vaches meuglent, le peloton passe…
A 100km de l’arrivée, les hommes de tête ne comptaient plus que 3’10’’ d’avance sur le peloton, alors que derrière, Peter Sagan s’assurait virtuellement de conserver le maillot vert devant Mike Teunissen, après avoir glané 9 points lors du sprint intermédiaire.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-3)
A 100km de l’arrivée, les hommes de tête ne comptaient plus que 3’10’’ d’avance sur le peloton, alors que derrière, Peter Sagan s’assurait virtuellement de conserver le maillot vert devant Mike Teunissen, après avoir glané 9 points lors du sprint intermédiaire.
Un village pittoresque, une foule nombreuse de part et d’autre de la chaussée, des guirlandes à fanions, des drapeaux tricolores et une colonne de vélos dévorant le bitume à vive allure : pas de doute, le Tour est arrivé dans l’Hexagone.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-3)
Un village pittoresque, une foule nombreuse de part et d’autre de la chaussée, des guirlandes à fanions, des drapeaux tricolores et une colonne de vélos dévorant le bitume à vive allure : pas de doute, le Tour est arrivé dans l’Hexagone.
Après seulement un quart d’heure de course, un petit groupe constitué de Stéphane Rossetto (Cofidis), Tim Wellens (Lotto-Soudal), Paul Ourselin (Total Direct Energie), Yoann Offredo (Wanty-Gobert) et Anthony Delaplace (Arkea-Samsic) lançait la première échappée du jour. Après 70 kilomètres d’échappée, les cinq hommes comptaient 5’15’’ d’avance sur le peloton.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-3)
Après seulement un quart d’heure de course, un petit groupe constitué de Stéphane Rossetto (Cofidis), Tim Wellens (Lotto-Soudal), Paul Ourselin (Total Direct Energie), Yoann Offredo (Wanty-Gobert) et Anthony Delaplace (Arkea-Samsic) lançait la première échappée du jour. Après 70 kilomètres d’échappée, les cinq hommes comptaient 5’15’’ d’avance sur le peloton.
A noter que la première commune française traversée par le Tour est aussi la ville du champion du monde de foot français, Benjamin Pavard. Espérons que les coureurs français réussiront une étape de bât…
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-3)
A noter que la première commune française traversée par le Tour est aussi la ville du champion du monde de foot français, Benjamin Pavard. Espérons que les coureurs français réussiront une étape de bât…
Eddy Merckx a tellement dominé le game en son temps qu’il peut encore s’aligner quarante ans plus tard sur la ligne de départ avec les cadors du Tour. Et sans vélo.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-3)
Eddy Merckx a tellement dominé le game en son temps qu’il peut encore s’aligner quarante ans plus tard sur la ligne de départ avec les cadors du Tour. Et sans vélo.
Yvette Horner, disparue l’an passé à l’âge de 95 ans, était une figure emblématique du Tour. La légendaire accordéoniste peut reposer en paix : la relève est assurée.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-3)
Yvette Horner, disparue l’an passé à l’âge de 95 ans, était une figure emblématique du Tour. La légendaire accordéoniste peut reposer en paix : la relève est assurée.
Cette troisième étape devrait voir plusieurs coureurs sortir du bois, à l’image de Julian Alaphilippe. Très à l’aise sur ce type de parcours, le Français rêve d’une victoire aujourd’hui, voire du Maillot Jaune à l’arrivée à Epernay. Ses 31 secondes de retard sur Teunissen le condamnent néanmoins à l’exploit.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-3)
Cette troisième étape devrait voir plusieurs coureurs sortir du bois, à l’image de Julian Alaphilippe. Très à l’aise sur ce type de parcours, le Français rêve d’une victoire aujourd’hui, voire du Maillot Jaune à l’arrivée à Epernay. Ses 31 secondes de retard sur Teunissen le condamnent néanmoins à l’exploit.
Hier, lors du contre-la-montre, Jumbo-Visma a créé la surprise en reléguant le Team Ineos, pourtant dominateur tout au long de l’après-midi, à plus de 20 secondes. Résultat : un joli tir groupé en haut du classement général et la conservation du Maillot Jaune pour le Néerlandais Mike Teunissen.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-3)
Hier, lors du contre-la-montre, Jumbo-Visma a créé la surprise en reléguant le Team Ineos, pourtant dominateur tout au long de l’après-midi, à plus de 20 secondes. Résultat : un joli tir groupé en haut du classement général et la conservation du Maillot Jaune pour le Néerlandais Mike Teunissen.
A l'occasion de la troisième étape ce lundi, le peloton va quitter la Belgique et pénétrer en France. Au programme des réjouissances : une étape de 215 km entre Binche et Épernay, dont le relief accidenté dans les 30 derniers kilomètres devrait permettre aux puncheurs de faire parler la poudre.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-3)
A l'occasion de la troisième étape ce lundi, le peloton va quitter la Belgique et pénétrer en France. Au programme des réjouissances : une étape de 215 km entre Binche et Épernay, dont le relief accidenté dans les 30 derniers kilomètres devrait permettre aux puncheurs de faire parler la poudre.
Carton plein pour Jumbo-Visma au terme de cette deuxième étape, qui parvient à préserver le Maillot Jaune de Mike Teunissen, et hisse également cinq coureurs au sommet du classement général, au nez et à la barbe du Team Ineos.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-2)
Carton plein pour Jumbo-Visma au terme de cette deuxième étape, qui parvient à préserver le Maillot Jaune de Mike Teunissen, et hisse également cinq coureurs au sommet du classement général, au nez et à la barbe du Team Ineos.
Mission accomplie pour Jumbo-Visma, et de quelle manière ! Au terme d’une course époustouflante, la formation de Mike Teunissen écrase la concurrence en 28’57’’, reléguant le Team Ineos, deuxième, à 20 secondes. De quoi voir la vie en jaune encore quelques jours…
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-2)
Mission accomplie pour Jumbo-Visma, et de quelle manière ! Au terme d’une course époustouflante, la formation de Mike Teunissen écrase la concurrence en 28’57’’, reléguant le Team Ineos, deuxième, à 20 secondes. De quoi voir la vie en jaune encore quelques jours…
L’équipe du Maillot Jaune Mike Teunissen était la dernière à s’élancer aujourd’hui, avec un objectif : franchir la ligne d'arrivée avec moins de 10'' de retard sur Ineos, de sorte que le coureur néerlandais de Jumbo-Visma conserve le maillot jaune.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-2)
L’équipe du Maillot Jaune Mike Teunissen était la dernière à s’élancer aujourd’hui, avec un objectif : franchir la ligne d'arrivée avec moins de 10'' de retard sur Ineos, de sorte que le coureur néerlandais de Jumbo-Visma conserve le maillot jaune.
Katusha a longtemps tenu la dragée haute à Ineos. La formation d'Ilnur Zakarin et d'Alex Dowsett, a en effet réalisé les meilleur temps sur les deux pointages intermédiaires, avant de céder en toute fin de parcours, finissant à 5’’ du team britannique.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-2)
Katusha a longtemps tenu la dragée haute à Ineos. La formation d'Ilnur Zakarin et d'Alex Dowsett, a en effet réalisé les meilleur temps sur les deux pointages intermédiaires, avant de céder en toute fin de parcours, finissant à 5’’ du team britannique.
C’est jour d’anniversaire aujourd’hui. Peter Sagan célèbre en effet aujourd’hui son 100è jour en vert sur le Tour. Une histoire d’amour avec le sprint hexagonal commencée en 2012 après sa victoire à Seraing et qui ne s’est plus arrêtée depuis. Solide.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-2)
C’est jour d’anniversaire aujourd’hui. Peter Sagan célèbre en effet aujourd’hui son 100è jour en vert sur le Tour. Une histoire d’amour avec le sprint hexagonal commencée en 2012 après sa victoire à Seraing et qui ne s’est plus arrêtée depuis. Solide.
C’est un des gros coups de cette deuxième étape. L’équipe Groupama-FDJ parvient à réaliser le 2è temps provisoire à l'arrivée, à seulement 12" d'Ineos. La chute de David Gaudu dans le dernier kilomètre, sans gravité, n’a pas pénalisé la formation de Thibaut Pinot, qui a terminé au sprint et a coupé la ligne en premier.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-2)
C’est un des gros coups de cette deuxième étape. L’équipe Groupama-FDJ parvient à réaliser le 2è temps provisoire à l'arrivée, à seulement 12" d'Ineos. La chute de David Gaudu dans le dernier kilomètre, sans gravité, n’a pas pénalisé la formation de Thibaut Pinot, qui a terminé au sprint et a coupé la ligne en premier.
Partie la première, la formation de Geraint Thomas établit un premier temps de référence : 29'18'', soit une vitesse moyenne de 56,5 km/h. Ces hommes n'ont aucun respect pour les limitations de vitesse.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-2)
Partie la première, la formation de Geraint Thomas établit un premier temps de référence : 29'18'', soit une vitesse moyenne de 56,5 km/h. Ces hommes n'ont aucun respect pour les limitations de vitesse.
Petit point règlement pour les néophytes du contre-la-montre : le temps est pris sur le quatrième coureur à franchir la ligne. Au classement par équipe, c'est ce temps qui est reporté quatre fois.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-2)
Petit point règlement pour les néophytes du contre-la-montre : le temps est pris sur le quatrième coureur à franchir la ligne. Au classement par équipe, c'est ce temps qui est reporté quatre fois.
Le Team Ineos s’est élancé à 14h30 dans les rues de Bruxelles. Si la bande à Geraint Thomas n'a jamais gagné un c.l.m. par équipe sur le Tour, sept des huit coureurs qui la composent cette année ont néanmoins déjà gagné un chrono individuel, à l'exception de Luke Rowe. Une vraie équipe de premiers de la classe…
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-2)
Le Team Ineos s’est élancé à 14h30 dans les rues de Bruxelles. Si la bande à Geraint Thomas n'a jamais gagné un c.l.m. par équipe sur le Tour, sept des huit coureurs qui la composent cette année ont néanmoins déjà gagné un chrono individuel, à l'exception de Luke Rowe. Une vraie équipe de premiers de la classe…
Hier, contre toute attente, c’est le Néerlandais Mike Teunissen (Jumbo-Visma) qui a ravi à Peter Sagan le privilège de revêtir le premier Maillot Jaune de ce Tour 2019, en s’imposant au sprint pour quelques centimètres.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-2)
Hier, contre toute attente, c’est le Néerlandais Mike Teunissen (Jumbo-Visma) qui a ravi à Peter Sagan le privilège de revêtir le premier Maillot Jaune de ce Tour 2019, en s’imposant au sprint pour quelques centimètres.
Les chances de voir le coureur de Jumbo-Visma conserver la précieuse liquette sont toutefois minces aujourd’hui, tant la concurrence est rude. A commencer par celle du Team Ineos, redoutable dans l’exercice du contre-le-montre par équipe, qui s’élance en première position aujourd’hui. Le temps de référence du parcours risque fort de plonger le reste du peloton dans une profonde dépression.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-2)
Les chances de voir le coureur de Jumbo-Visma conserver la précieuse liquette sont toutefois minces aujourd’hui, tant la concurrence est rude. A commencer par celle du Team Ineos, redoutable dans l’exercice du contre-le-montre par équipe, qui s’élance en première position aujourd’hui. Le temps de référence du parcours risque fort de plonger le reste du peloton dans une profonde dépression.
L’équipe Groupama-FDJ devait toutefois pouvoir venir titiller le team britannique. L’équipe française peut en effet compter cette année sur une nouvelle locomotive, le Suisse Stefan Küng. Excellent rouleur, le transfuge de BMC possède un palmarès étoffé contre la montre : champion du monde par équipes (2015), 2è du chrono individuel du Tour à Düsseldorf (2017), vainqueur par équipes à Cholet (2018). De quoi rassurer son coéquipier Thibaut Pinot, considéré comme l’un des favoris de la Grande Boucle.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-2)
L’équipe Groupama-FDJ devait toutefois pouvoir venir titiller le team britannique. L’équipe française peut en effet compter cette année sur une nouvelle locomotive, le Suisse Stefan Küng. Excellent rouleur, le transfuge de BMC possède un palmarès étoffé contre la montre : champion du monde par équipes (2015), 2è du chrono individuel du Tour à Düsseldorf (2017), vainqueur par équipes à Cholet (2018). De quoi rassurer son coéquipier Thibaut Pinot, considéré comme l’un des favoris de la Grande Boucle.
Place au contre-la-montre par équipe pour cette deuxième étape du Tour, 106è du nom. Une épreuve qui verra les 176 coureurs engagés cette année sillonner les rues de Bruxelles sur un parcours de 27,6 km entre le Palais Royal et l’Atomium. De quoi permettre aux équipes de rouleurs de se mettre en valeur, puisqu’il n'y a pas de véritable difficulté sur le parcours.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-2)
Place au contre-la-montre par équipe pour cette deuxième étape du Tour, 106è du nom. Une épreuve qui verra les 176 coureurs engagés cette année sillonner les rues de Bruxelles sur un parcours de 27,6 km entre le Palais Royal et l’Atomium. De quoi permettre aux équipes de rouleurs de se mettre en valeur, puisqu’il n'y a pas de véritable difficulté sur le parcours.
C’est une belle surprise pour le coureur de Jumbo-Visma. Habituel lanceur de Dylan Groenewegen, le Néerlandais a en effet profité de la chute de son leader à un kilomètre de l’arrivée pour prendre les choses en mains et revêtir le premier Maillot Jaune de la Grande Boucle, cru 2019.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-1)
C’est une belle surprise pour le coureur de Jumbo-Visma. Habituel lanceur de Dylan Groenewegen, le Néerlandais a en effet profité de la chute de son leader à un kilomètre de l’arrivée pour prendre les choses en mains et revêtir le premier Maillot Jaune de la Grande Boucle, cru 2019.
Au terme d’un sprint qui a rapidement tourné au mano a mano, c’est finalement le Néerlandais Mike Teunissen qui s’est imposé devant Peter Sagan, pour une poignée de centimètres.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-1)
Au terme d’un sprint qui a rapidement tourné au mano a mano, c’est finalement le Néerlandais Mike Teunissen qui s’est imposé devant Peter Sagan, pour une poignée de centimètres.
Le coup de théâtre du jour s’est produit à 18km de l’arrivée. Jakob Fuglsang (Astana), l’un des favoris du Tour cette année, a lourdement chuté, s’ouvrant assez largement l’arcade. Le récent vainqueur du Critérium du Dauphiné comptait 50 secondes de retard sur le peloton à 17km de l’arrivée.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-1)
Le coup de théâtre du jour s’est produit à 18km de l’arrivée. Jakob Fuglsang (Astana), l’un des favoris du Tour cette année, a lourdement chuté, s’ouvrant assez largement l’arcade. Le récent vainqueur du Critérium du Dauphiné comptait 50 secondes de retard sur le peloton à 17km de l’arrivée.
A 58km de l’arrivée, Stéphane Rossetto, vice-champion de France du chrono, plaçait une accélération qui laissait le peloton sur place. A 32 ans, le coureur de l’équipe Cofidis , qui dispute son premier Tour cette année, est un habitué des équipées solitaires. L’an passé, ce rouleur pur jus était même allé chercher la plus belle victoire de sa carrière sur le Tour de Yorkshire, au prix d'un effort titanesque (120 km parcourus en solitaire). Un exploit qu'il n'a malheureusement pas réitéré lors de cette première étape du Tour : à 10km de l'arrivée, le peloton a en effet fini par engloutir le combatif du jour.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-1)
A 58km de l’arrivée, Stéphane Rossetto, vice-champion de France du chrono, plaçait une accélération qui laissait le peloton sur place. A 32 ans, le coureur de l’équipe Cofidis , qui dispute son premier Tour cette année, est un habitué des équipées solitaires. L’an passé, ce rouleur pur jus était même allé chercher la plus belle victoire de sa carrière sur le Tour de Yorkshire, au prix d'un effort titanesque (120 km parcourus en solitaire). Un exploit qu'il n'a malheureusement pas réitéré lors de cette première étape du Tour : à 10km de l'arrivée, le peloton a en effet fini par engloutir le combatif du jour.
Sans surprise, le Slovaque Peter Sagan a commencé sa moisson de points lors du sprint intermédiaire des Bons Villers au kilomètre 69. Le sextuple maillot vert est bien parti pour faire une nouvelle fois parler la poudre cette année…
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-1)
Sans surprise, le Slovaque Peter Sagan a commencé sa moisson de points lors du sprint intermédiaire des Bons Villers au kilomètre 69. Le sextuple maillot vert est bien parti pour faire une nouvelle fois parler la poudre cette année…
Le secteur pavé de Thiméon aura eu raison de l’avance des hommes de tête. Pris en chasse par un premier peloton vorace, le trio Berhane-Würtz-Meurisse se faisait dévorer à 70km de l’arrivée.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-1)
Le secteur pavé de Thiméon aura eu raison de l’avance des hommes de tête. Pris en chasse par un premier peloton vorace, le trio Berhane-Würtz-Meurisse se faisait dévorer à 70km de l’arrivée.
Cette 106è édition du Tour est aussi celle du centenaire de la création du Maillot Jaune. Pour la petite histoire, la mythique liquette est apparue pour la première fois dans le peloton le 19 juillet 1919 sur les épaules d’Eugène Christophe. Pour marquer ce bel anniversaire, ceux qui gagneront le privilège de le porter cette année auront aussi l’honneur d’endosser des exemplaires uniques, dont le visuel sera à chaque fois adapté au parcours de l’étape sur laquelle ils le porteront.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-1)
Cette 106è édition du Tour est aussi celle du centenaire de la création du Maillot Jaune. Pour la petite histoire, la mythique liquette est apparue pour la première fois dans le peloton le 19 juillet 1919 sur les épaules d’Eugène Christophe. Pour marquer ce bel anniversaire, ceux qui gagneront le privilège de le porter cette année auront aussi l’honneur d’endosser des exemplaires uniques, dont le visuel sera à chaque fois adapté au parcours de l’étape sur laquelle ils le porteront.
A 100km de l’arrivée, le trio de tête constitué de Natnael Berhane (Cofidis), Mads Würtz (Katusha) et Xandro Meurisse (Wanty) roulait toujours avec 2'20'' d'avance sur le peloton.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-1)
A 100km de l’arrivée, le trio de tête constitué de Natnael Berhane (Cofidis), Mads Würtz (Katusha) et Xandro Meurisse (Wanty) roulait toujours avec 2'20'' d'avance sur le peloton.
Le saviez-vous ? Le maillot à pois a été créé en 1975, et remporté pour la première fois par le coureur belge Lucien Van Impe - un exploit qu’il réitèrera à trois reprises par la suite (1977, 1981, 1983). Vous voilà prêt à remporter un hypothétique camembert orange à Trivial Poursuit. Ou à briller lors de votre prochaine sortie à vélo avec les copains.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-1)
Le saviez-vous ? Le maillot à pois a été créé en 1975, et remporté pour la première fois par le coureur belge Lucien Van Impe - un exploit qu’il réitèrera à trois reprises par la suite (1977, 1981, 1983). Vous voilà prêt à remporter un hypothétique camembert orange à Trivial Poursuit. Ou à briller lors de votre prochaine sortie à vélo avec les copains.
Cette année, la Grande Boucle fera la part belle aux grimpeurs. Chacune des 21 étapes de cette 106è édition comportera en effet au moins une ascension répertoriée au GP de la montagne. C'est seulement la seconde fois que cela arrive depuis la création du prix.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-1)
Cette année, la Grande Boucle fera la part belle aux grimpeurs. Chacune des 21 étapes de cette 106è édition comportera en effet au moins une ascension répertoriée au GP de la montagne. C'est seulement la seconde fois que cela arrive depuis la création du prix.
Grâce à son ascension autoritaire de la première difficulté du Tour, le fameux « Mur de Grammont » (classé en 3e catégorie et long de 1,2km à 7,8% de moyenne), le champion olympique Greg Van Avermaet (CCC) a pris les deux points du GP de la montagne, s’assurant de revêtir le maillot à pois de meilleur grimpeur après l'arrivée à Bruxelles.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-1)
Grâce à son ascension autoritaire de la première difficulté du Tour, le fameux « Mur de Grammont » (classé en 3e catégorie et long de 1,2km à 7,8% de moyenne), le champion olympique Greg Van Avermaet (CCC) a pris les deux points du GP de la montagne, s’assurant de revêtir le maillot à pois de meilleur grimpeur après l'arrivée à Bruxelles.
Lui, tant qu’il sera dans le métier, ses adversaires risquent fort de n’en voir que le n°1 qui frappe le dos de son maillot. Vainqueur l’an passé, et en l’absence de Chris Froome - gravement blessé après une chute lors du Dauphiné en juin dernier -, Geraint Thomas (Ineos) fait en effet figure de favori pour cette 106è de la Grande Boucle. Rendez-vous le 28 juillet prochain pour la confirmation du pronostic.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-1)
Lui, tant qu’il sera dans le métier, ses adversaires risquent fort de n’en voir que le n°1 qui frappe le dos de son maillot. Vainqueur l’an passé, et en l’absence de Chris Froome - gravement blessé après une chute lors du Dauphiné en juin dernier -, Geraint Thomas (Ineos) fait en effet figure de favori pour cette 106è de la Grande Boucle. Rendez-vous le 28 juillet prochain pour la confirmation du pronostic.
Quand le Tour de France pointe le bout de ses roues, on n’étend plus vraiment le même linge.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-1)
Quand le Tour de France pointe le bout de ses roues, on n’étend plus vraiment le même linge.
La première échappée du Tour n’a pas trainé. Dès le kilomètre 189, le champion olympique Greg Van Avermaet (CCC), Natnael Berhane (Cofidis), Mads Würtz (Katusha - Alpecin), et Xandro Meurisse (Wanty - Gobert) ont mis les bouts. Huit kilomètres plus loin, le quatuor comptait un peu plus de 3’ d’avance, un écart qui devait se stabiliser par la suite.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-1)
La première échappée du Tour n’a pas trainé. Dès le kilomètre 189, le champion olympique Greg Van Avermaet (CCC), Natnael Berhane (Cofidis), Mads Würtz (Katusha - Alpecin), et Xandro Meurisse (Wanty - Gobert) ont mis les bouts. Huit kilomètres plus loin, le quatuor comptait un peu plus de 3’ d’avance, un écart qui devait se stabiliser par la suite.
Le second grand départ donné de Bruxelles, après celui de 1958, doit faire la part belle à l'une des spécialités du pays : le sprint. Le parcours du jour emmène en effet le peloton sur les routes des classiques flandriennes, et une arrivée massive devant le Palais Royal est à prévoir. Seules deux montées - le Mur de Grammont et le Bosberg - vont donner un peu de relief à cette première étape du Tour. On ne surnomme pas la Belgique « le Plat Pays » pour rien…
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-1)
Le second grand départ donné de Bruxelles, après celui de 1958, doit faire la part belle à l'une des spécialités du pays : le sprint. Le parcours du jour emmène en effet le peloton sur les routes des classiques flandriennes, et une arrivée massive devant le Palais Royal est à prévoir. Seules deux montées - le Mur de Grammont et le Bosberg - vont donner un peu de relief à cette première étape du Tour. On ne surnomme pas la Belgique « le Plat Pays » pour rien…
Symbole oblige, le Manneken Pis n’a bien évidemment pas été oublié… et vêtu pour l’occasion de la mythique liquette jaune.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-1)
Symbole oblige, le Manneken Pis n’a bien évidemment pas été oublié… et vêtu pour l’occasion de la mythique liquette jaune.
Nous y voilà ! Le Tour de France 106è du nom commence aujourd’hui à Bruxelles, pour une première étape de 194,5km, avec départ et arrivée dans la capitale du Plat Pays. Pour l’occasion, nos amis belges ont sorti les bijoux de famille, le roi Philippe et Eddy Merckx - quintuple vainqueur du Tour - en tête.
Tour de France 2019 : les plus belles photos de la Grande Boucle (J-1)
Nous y voilà ! Le Tour de France 106è du nom commence aujourd’hui à Bruxelles, pour une première étape de 194,5km, avec départ et arrivée dans la capitale du Plat Pays. Pour l’occasion, nos amis belges ont sorti les bijoux de famille, le roi Philippe et Eddy Merckx - quintuple vainqueur du Tour - en tête.

À lire aussi