Football : le TOP 10 des clubs les plus dépensiers

Le mercato estival a comme à son habitude fait couler beaucoup d’encre. Les spéculations et les rumeurs allaient bon train, entre Neymar “viendra, viendra pas” ou les mystères Mbappé et Coutinho. Alors au-delà de ces bruits de vestiaire, l’argent est le nerf de la guerre : découvrez quels sont les clubs les plus dépensiers d’Europe.

Voici le classement de la valeur des achats des clubs depuis 2011, les données s’arrêtent au 22 août à 17h et les montants sont exprimés en million d’euros.

Peu de surprise à la tête du classement avec deux clubs soutenus par des émirats. On vous laisse les découvrir !

Antoine Zirimis

526,4 M€ : Internazionale Milano

L’Internazionale de Milan ferme ce Top 10 des clubs les plus dépensiers depuis 2011. Voilà certaines des raisons : l’achat du Français Kondogbia en 2015 pour 35 M€ ou encore le transfert l’an dernier du Portugais Joāo Mario venu du Sporting CP de Lisbonne pour 45 millions d’euros. Ajoutez à ceci les transferts aux alentours des 30 M€ d’Antonio Candreva et Gabriel Barbosa depuis le rachat du club par des investisseurs chinois. Les Nerrazzuri sont effectivement financés par l’étranger, ce qui peut promettre des transferts historiques avec un renouveau sur la scène européenne. (Crédit : Getty Images)

550 M€ : Real Madrid

Les Merengues de Zizou gagnent tout ! Avec des recrues comme les leurs, ça aide. On se rappelle du transfert record de Gareth Bale, arrivé de Tottenham pour près de 100 millions d’euros. Ou encore l’achat du Colombien James Rodriguez venu de Monaco pour 80 M€. Le Real se permet toutes les folies comme celle d’avoir acheté un génie brésilien, Vinicius Júnior, à 45 M€ alors qu’il n’a que 17 ans et qu’il n’intègrera le club madrilène qu’en juillet 2018. (Crédit : Getty Images)

556 M€ : AS Roma

Avec un Riyad Mahrez toujours incertain entre son actuel Leicester et l’AS Roma, le club de la capitale italienne a proposé près de 40 M€ aux Renards. Le mercato 2015 était un cru dépensier pour la Louve avec les arrivées de Mohammed Salah, Edin Dzeko et Iago Falqué ; respectivement pour un montant de 15 millions, 11 et 7 millions d’euros. (Crédit : Getty Images)

602,9 M€ : Liverpool

Les hommes du Normal One Jürgen Klopp ont arrosé ces dernières années pour contrecarrer les départs de ses stars Torres en 2011, Suarez en 2014 et Sterling l’année d’après. Malheureusement, les résultats ne sont pas au rendez-vous dans cette Premier League vraiment concurrentielle. Tout ça malgré les arrivées record de Roberto Firmino et Sadio Mané chacun autour de 41 M€. (Crédit : Getty Images)

622,2 M€ : FC Barcelona

Un effectif stable (oubliez Neymar) et une tête d’affiche sans égal : Lionel Messi, l’Argentin qui est à Barcelone chez lui, n’a pas eu de réel montant vu qu’il a passé sa fin de carrière jeune et toute sa carrière professionelle là-bas. En revanche, le club catalan a déboursé plus de 86 M€ en 2013 pour le prodige de Santos. L’année d’après, c’est Suarez qui arrive de Liverpool pour 83 millions d’euros. Les Blaugranas attendraient l’arrivée d’un certains Philippe Coutinho, aussi de Liverpool, pour la maudique somme de 150 millions. Serait-ce la réponse du club pour marquer le désinterêt face au départ du mal-aimé Neymar ? (Crédit : Getty Images)

750,6 M€ : Juventus Turin

En Serie A, ce sont eux les rois. Les Bianconieri avancent presque seul avec un jeu et une défense qui font peur à toutes les attaques d’Europe. La Juventus n’a encaissé aucun but à domicile en 2016. En 2015, le premier club turinois s’offre les services du prodige argentin Paulo Dybala. Beaucoup le voient comme le futur Messi. Pour 40 millions d’euros, il quitte Palerme pour performer avec la Juve avec qui il a déjà gagné deux Coupes et deux Championnats d’Italie. Que serait l’actuelle Juventus sans Gonzalo Higuain ? Venu de Napoli en 2016, 90 M€ sera le montant versé au club pour le voir briller chez les Bianconieri et ce malgré les moqueries sur son physique. (Crédit : Getty Images)

834,6 M€ : Chelsea

Les Blues, qui ont remporté une Champions League en 2012 et une Europa League l’année d’après, voient leurs investissements payants. Malgré la compétitivité qui règne en Premier League ; le Chelsea de Benitez, Mourinho, Hiddink et depuis 2016 Antonio Conte continue son chemin sereinement en restant une référence dans le monde du football. Les derniers plus gros transferts du club ? Diego Costa en 2014 pour 83,4 millions d’euros, l’inépuisable N’Golo Kante en 2016 pour plus de 79 M€ ou encore le Belge Hazard venu du LOSC pour plus de 40 millions d’euros en 2012 (ne pas oublier les bonus). (Crédit : Getty Images)

916,6 M€ : Manchester United

Pogboom et les Red Devils occupent la troisième place de ce classement des clubs les plus dépensiers. Après le départ de Sir Alex Ferguson, le club connait une petite période à froid et voit sa suprématie ébranlée. Mais les locataires d’Old Trafford sont réputés pour avoir une bonne santé économique, ce qui leur permet à chaque mercato depuis quatre ans de dépenser au moins 150 M€. On pense récemment à Pogba, Ibrahimovic, José Mourinho en tant qu’entraîneur ou encore Romelu Lukaku venu d’Everton pour plus de 105 millions. (Crédit : Getty Images)

941,1 M€ : PSG

Dans la capitale parisienne, la méthode est la même qu’à City. Le club parisien, racheté en 2011 au fond d’investissement Colony Capital par le Qatar Sports Investments, revoit les choses en grand ! On casse presque tout et on recommence : c’est Nasser al-Khelaïfi qui est désormais aux commandes et alloue dès son premier mercato 100 millions d’euros pour constituer un effectif digne de leur slogan : Rêvons plus grand. La récente arrivée de Neymar au Parc des Princes promet de belles choses pour le club qui rêve de C1, et quand on veut réaliser un rêve ; 222 millions d’euros, c’est pas grand chose. (Crédit : Getty Images)

1204,1 M€ : Manchester City

La folie des grandeurs aboudabienne n’a pas été en reste avec Manchester City. Racheté en 2008, le club n’a connu que des transferts de taille depuis. En 2015, les Citizens s’octroient les faveurs du Diable Rouge Kevin de Bruyne pour un montant de 75 millions d’euros. La même année, venu de Liverpool, Raheem Sterling signe pour plus de 60 millions. Pour les Skyblues qui pâtissent d’une longue période de disette, aux grands maux, les grands remèdes (financiers). (Crédit : Getty Images)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages