Revivez le match France - Espagne en images

L’équipe de France s’est inclinée 2 buts à 0 au Stade de France face à l’Espagne. La Roja a été au dessus des Bleus durant la majeure partie de la rencontre et mérite largement sa victoire. Les hommes de Didier Deschamps peuvent regretter leur manque de réalisme en début de match ainsi qu’en début de seconde période. À noter que l’arbitrage vidéo a eu une grande influence sur la victoire espagnole, ce qui peut paraître dur pour les Bleus, mais c’est une très bonne chose pour le football. Revivez en images la victoire des Espagnols face aux Français.

 

<p>La composition de l’équipe de France : Lloris – Jallet – Koscielny – Umtiti – Kurzawa – Kanté – Rabiot – Tolisso – Mbappé – Griezmann – Gameiro</p>
Première titularisation pour Mbappé et Tolisso

La composition de l’équipe de France : Lloris – Jallet – Koscielny – Umtiti – Kurzawa – Kanté – Rabiot – Tolisso – Mbappé – Griezmann – Gameiro

<p>De Gea – Alba – Piqué – Ramos – Carvajal – Busquets – Iniesta – Koke – Pedro – Isco – Morata<br>(Photo Reuters)</p>
La composition de l’Espagne

De Gea – Alba – Piqué – Ramos – Carvajal – Busquets – Iniesta – Koke – Pedro – Isco – Morata
(Photo Reuters)

<p>Le Stade de France affiche complet pour cette 35e confrontation entre la France et l’Espagne.<br>(Photo Reuters)</p>
Très belle ambiance

Le Stade de France affiche complet pour cette 35e confrontation entre la France et l’Espagne.
(Photo Reuters)

<p>Le public et les joueurs ont participé à une minute d’applaudissement en hommage à Raymond Kopa, ex-joueur de Reims et du Real Madrid, décédé le 3 mars dernier à l’âge de 85 ans.<br>(Photo Reuters)</p>
Hommage à Kopa

Le public et les joueurs ont participé à une minute d’applaudissement en hommage à Raymond Kopa, ex-joueur de Reims et du Real Madrid, décédé le 3 mars dernier à l’âge de 85 ans.
(Photo Reuters)

<p>Première grosse occasion du match. À la 5e minute, Kurzawa centre et trouve Mbappé qui devance Ramos, mais voit sa belle déviation repoussée par De Gea.<br>(Photo Reuters)</p>
Mbappé est déjà chaud

Première grosse occasion du match. À la 5e minute, Kurzawa centre et trouve Mbappé qui devance Ramos, mais voit sa belle déviation repoussée par De Gea.
(Photo Reuters)

<p>Le capitaine des Bleus dispute sa 87e sélection avec la France, soit autant que le divin chauve : Fabien Barthez.<br>(Photo Reuters)</p>
Lloris égale Barthez

Le capitaine des Bleus dispute sa 87e sélection avec la France, soit autant que le divin chauve : Fabien Barthez.
(Photo Reuters)

<p>Suite à une faute obtenue par Mbappé, Griezmann dépose un coup-franc sur la tête de Koscielny, mais Piqué dégage le ballon sur sa ligne, De Gea était battu.<br>(Photo Reuters)</p>
Piqué sauve l’Espagne

Suite à une faute obtenue par Mbappé, Griezmann dépose un coup-franc sur la tête de Koscielny, mais Piqué dégage le ballon sur sa ligne, De Gea était battu.
(Photo Reuters)

<p>Si les plus belles occasions sont Françaises, l’Espagne domine nettement dans le jeu. La défense française recule beaucoup trop.<br>(Photo Reuters)</p>
L’Espagne domine

Si les plus belles occasions sont Françaises, l’Espagne domine nettement dans le jeu. La défense française recule beaucoup trop.
(Photo Reuters)

<p>Suite à une belle passe de Pedro, Iniesta frappe en angle fermé, Lloris repousse la première frappe cadrée espagnole du match.<br>(Photo AFP)</p>
Iniesta brille

Suite à une belle passe de Pedro, Iniesta frappe en angle fermé, Lloris repousse la première frappe cadrée espagnole du match.
(Photo AFP)

<p>Juste après une frappe d’Isco captée facilement par Lloris, l’arbitre renvoie les 22 joueurs aux vestiaires. Si la Roja a dominé dans le jeu, les plus belles occasions sont Françaises. Malgré le 0-0 à la pause, le match est plaisant.<br>(Photo Reuters)</p>
La France et L’Espagne dos à dos

Juste après une frappe d’Isco captée facilement par Lloris, l’arbitre renvoie les 22 joueurs aux vestiaires. Si la Roja a dominé dans le jeu, les plus belles occasions sont Françaises. Malgré le 0-0 à la pause, le match est plaisant.
(Photo Reuters)

<p>L’arbitre allemand de la rencontre a refusé un but d’Antoine Griezmann dès la reprise de la seconde mi-temps. Le but a été validé dans un premier temps, mais grâce à la vidéo, l’arbitre a pu voir que Kurzawa était hors-jeu sur l’action et refuse à juste titre le but tricolore. Vive la technologie.<br>(Photo AFP)</p>
But refusé grâce à la vidéo

L’arbitre allemand de la rencontre a refusé un but d’Antoine Griezmann dès la reprise de la seconde mi-temps. Le but a été validé dans un premier temps, mais grâce à la vidéo, l’arbitre a pu voir que Kurzawa était hors-jeu sur l’action et refuse à juste titre le but tricolore. Vive la technologie.
(Photo AFP)

<p>Les Bleus auront cru seulement quelques secondes ouvrir le score. Mais ils ont été rattrapés par la vidéo.<br>(Photo AFP)</p>
Fausse joie pour les Bleus

Les Bleus auront cru seulement quelques secondes ouvrir le score. Mais ils ont été rattrapés par la vidéo.
(Photo AFP)

<p>Entré à la pause à la place d’Adrien Rabiot, le Monégasque Tiémoué Bakayoko fait sa première apparition sous le maillot tricolore, et sûrement pas la dernière.<br>(Photo Reuters)</p>
Première sélection pour Bakayoko

Entré à la pause à la place d’Adrien Rabiot, le Monégasque Tiémoué Bakayoko fait sa première apparition sous le maillot tricolore, et sûrement pas la dernière.
(Photo Reuters)

<p>Dominés en première mi-temps, les hommes de Didier Deschamps sont revenus de la pause avec de meilleures intentions.<br>(Photo Reuters)</p>
La France repart bien

Dominés en première mi-temps, les hommes de Didier Deschamps sont revenus de la pause avec de meilleures intentions.
(Photo Reuters)

<p>Suite à une grossière erreur de Bakayoko dans ses 25 mètres, Deulofeu récupère le ballon et Koscielny commet une faute sur l’attaquant tout juste entré en jeu. Silva transforme le penalty, 1-0 pour l’Espagne.</p>
But sur penalty pour l’Espagne

Suite à une grossière erreur de Bakayoko dans ses 25 mètres, Deulofeu récupère le ballon et Koscielny commet une faute sur l’attaquant tout juste entré en jeu. Silva transforme le penalty, 1-0 pour l’Espagne.

<p>Au terme d’une magnifique action collective, la Roja inscrit un second but. Dans un premier temps refusé par l’arbitre pour un hors-jeu, le but a finalement été validé grâce à la vidéo. Si la vidéo aide beaucoup les arbitres, elle n’aide pas les Bleus.<br>(Photo Reuters)</p>
L’Espagne double la mise

Au terme d’une magnifique action collective, la Roja inscrit un second but. Dans un premier temps refusé par l’arbitre pour un hors-jeu, le but a finalement été validé grâce à la vidéo. Si la vidéo aide beaucoup les arbitres, elle n’aide pas les Bleus.
(Photo Reuters)

<p>Alors que le but a été refusé dans un premier temps, l’arbitre communique avec son assistant avant d’annoncer la mauvaise nouvelles a Lloris : le but est bel et bien valide.<br>(Photo Reuters)</p>
L’abritre communique avec son assistant vidéo

Alors que le but a été refusé dans un premier temps, l’arbitre communique avec son assistant avant d’annoncer la mauvaise nouvelles a Lloris : le but est bel et bien valide.
(Photo Reuters)

<p>C’est ce qu’on appelle un coaching payant. À peine entré en jeu, Deulofeu a obtenu un penalty et inscrit un but.<br>(Photo Reuters)</p>
Deulofeu fait la différence

C’est ce qu’on appelle un coaching payant. À peine entré en jeu, Deulofeu a obtenu un penalty et inscrit un but.
(Photo Reuters)

<p>La sélection espagnole vient s’imposer logiquement au Stade de France après une très belle prestation. Les deux buts encaissés en seconde période ont fait très mal aux Bleus, bien moins forts que leur adversaire du soir.<br>(Photo Reuters)</p>
L’Espagne s’impose 2-0

La sélection espagnole vient s’imposer logiquement au Stade de France après une très belle prestation. Les deux buts encaissés en seconde période ont fait très mal aux Bleus, bien moins forts que leur adversaire du soir.
(Photo Reuters)

À lire aussi