Le TOP 10 des Bleus impopulaires

Si certains joueurs de l’équipe de France sont largement plébiscités par le public tricolore (Griezmann, Pogba, Lloris, etc…), d’autres passent parfois par la case “sifflets”. Voici le TOP 10 des Bleus impopulaires.

Franck Ribéry

L’impopularité de Ribéry en équipe de France tient en deux mots : Zahia et Knysna. Tout avait pourtant démarré sur les chapeaux de roue en 2006…

Karim Benzema

Refus de chanter La Marseillaise, affaire Zahia, affaire de la sex-tape, déclarations douteuses sur Didier Deschamps avant l’EURO 2016… Depuis plusieurs années, la cote de popularité de l’attaquant du Real chez les Bleus ne cesse de décroître…

Christophe Dugarry

Qu’il soit joueur ou consultant, “Duga” a toujours été clivant : on aime ou on déteste. Le public tricolore en a longtemps fait sa tête de Turc, l’estimant pistonné par son ami Zizou. La célébration revancharde de son but lors de France-Afrique du Sud (3-0) en ouverture du Mondial 98 restera dans les annales. 

David Ginola

Belle gueule aux cheveux longs, Ginola a payé (injustement) son physique avantageux mais aussi et surtout son centre mal négocié face à la Bulgarie le 17 novembre 93, amenant le fameux but de Kostadinov qui priva les Bleus du Mondial 94 aux USA. Le sélectionneur Gérard Houllier n’avait pas hésité à le traiter de “salaud” le lendemain du match.

Mathieu Valbuena

Entre son goût pour le plongeon, l’affaire de la sex-tape et ses choix sportifs douteux (pige d’un an en Russie pour l’argent puis signature à l’OL alors qu’il n’avait d’yeux que pour l’OM), “Petit Vélo” est copieusement sifflé dans tous les stades de France. Et pas qu’à Marseille…

Reynald Pedros

Lui aussi a longtemps été sifflé pour son style nonchalant et ses cheveux longs, mais aussi et surtout pour son penalty raté en demi-finale de l’Euro 96 face à la République Tchèque. 

Thierry Henry

Longtemps adulé, notamment en 98 et 2000, Henry est apparu progressivement antipathique aux yeux du public tricolore. Son but de la main face à l’Irlande, synonyme de qualification honteuse pour la Coupe du monde 2010 a creusé un peu plus le fossé entre ses adorateurs et ses détracteurs. 

Nicolas Anelka

Son nom est étroitement lié au plus grand fiasco de l’histoire des Bleus : Knysna. Plusieurs fois, il s’est fermé les portes de la sélection avec des déclarations fracassantes (“Qu’il s’agenouille devant et je reviendrai” avait-il dit à Jacques Santini). Son highlight : avoir insulté Domenech à la Coupe du monde 2010 (“va te faire enc… sale fils de p…”).

Raymond Domenech

Le pire sélectionneur de l’histoire des Bleus. Le plus impopulaire aussi. Et de loin…

Samir Nasri

Avec ses insultes à répétition (Deschamps, les journalistes, certains anciens coéquipiers comme Gallas,…), et ses prestations décevantes, Samir Nasri n’a jamais eu la cote chez les Bleus.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages