Un XI idéal pour le PSG après le mercato d'été

Après cette saison de transition qui se soldera certainement par deux des échecs les plus douloureux de l'ère QSI, le Paris Saint-Germain va certainement procéder à un grand chantier cet été. Un chantier dans son organigramme d'abord, où la direction sportive va changer de main, mais aussi dans son effectif, qui a montré des carences effrayantes par moment cette saison. Il ne s'agira pas d'empiler les signatures rutilantes et de refaire le onze, mais de vendre les joueurs considérés comme les...

Défense : un latéral gauche, vite

Si Paris possède l'une des meilleures défenses d'Europe, elle est aussi l'un des grands chantiers auquel le PSG devra s'atteler cet été. En particulier ses latéraux : Serge Aurier et Layvin Kurzawa étaient sensés être le futur de Paris, ils sont aujourd'hui considérés comme les deux points faibles. 


À droite, Thomas Meunier a prouvé sa valeur et devrait à priori être titulaire la saison prochaine. Le départ de Serge Aurier pourra laisser la place à une recrue, ou bien à la promotion en équipe première du jeune Alec Georgen. Mais le grand chantier se situera à gauche, où Kurzawa et Maxwell sont sur le départ. Plusieurs noms ont été évoqués, deux en particulier : José Gaya (21 ans) et Ricardo Rodriguez (24 ans), le second étant une priorité de longue date des dirigeants parisiens. Il ne sera toutefois pas évident à attirer, puisqu'il est courtisé par de nombreux autres clubs. Quoiqu'il en soit, Paris va devoir reconstruire intégralement le côté gauche de sa défense et ces deux noms sont deux pistes très solides. 


On peut également imaginer que le PSG saisira, si elle se présente, l'opportunité de signer une très grosse pointure à un poste de gardien qui n'a su susciter le consensus depuis bien longtemps. L'idée peut apparaître séduisante d'imaginer un Hugo Lloris dans les bois, et elle aurait d'autant plus de sens si Paris décide de se séparer de Thiago Silva, dont le statut a été largement remis en question ces derniers mois. Paris récupérerait alors un vrai leader pour cette arrière garde et un potentiel capitaine pour son équipe, Lloris étant capitaine des Spurs et de l'Équipe de France actuellement. 

Milieu : faire place pour des guerriers

Au milieu de terrain, les futurs de Thiago Motta et Blaise Matuidi dans la capitale s'écrivent en pointillées. L'un s'approche doucement de la retraite, tandis que l'autre, en négociation pour une prolongation, commencerait sérieusement à envisager un départ cet été. Des postes seraient donc à pourvoir dans ce secteur de jeu. 


On peut imaginer que, malgré les récentes déclarations de son agent, Paris fera le nécessaire pour conserver - et recadrer - Marco Verratti. Reste à savoir qui va l'accompagner dans ce milieu de terrain. Le départ de Matuidi devrait faire monter de grade Adrien Rabiot dans la hiérarchie, mais il faudra aussi recruter pour combler les vides laissés par les partants. Parmi les noms évoqués, deux font particulièrement sens dans le cadre du projet parisien : Tiémoué Bakayoko et Radja Nainggolan


Deux éventualités alors : si Paris venait à conserver son schéma tactique, avec trois milieux, on pourrait ainsi voir Bakayoko ou Rabiot associé à Nainggolan et Verratti. Dans le cadre d'un milieu à deux, l'association du Belge et de l'Italien pourrait faire des merveilles, avec Rabiot comme autre solution et possiblement les jeunes Nkunku et Callegari en coulisses. 

Attaque : les côtés faibles

Même s'il n'est pas le secteur de jeu où il a le plus de problèmes sur le papier, l'attaque parisienne a un peu souffert cette saison, à part Cavani qui sort la saison de sa carrière. Ce qu'on note surtout : un manque cruel d'inspiration offensive côté parisien, avec notamment des ailiers à la ramasse. Un bon point de départ pour remodeler cette attaque serait d'entériner les départs de Lucas et éventuellement Di Maria qui, s'il s'est réveillé depuis l'arrivée de Draxler, ne fait pas vraiment l'unanimité depuis son arrivée à Paris. 


Le nom d'Alexis Sanchez a souvent été évoqué pour l'attaque parisienne, et il représente en effet une piste sérieuse pour le côté droit. Julian Draxler et Edinson Cavani devraient, eux, garder leur place, tandis que Javier Pastore, s'il arrive à rester éloigné de l'infirmerie la saison prochaine, pourrait bien finir par s'imposer dans le cœur de cette attaque à ce poste de numéro 10 sur lequel aime s'appuyer Unai Emery. 

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages