Téléphone : "Dès qu’il sonne, ça me stresse"… Ils sont jeunes et ne veulent plus de coups de fil

Jan Vacek

VOTRE VIE VOTRE AVIS - Accusés par leurs aînés d’être allergiques au téléphone, nos jeunes lecteurs témoignent de leurs difficultés à passer des appels.

Graham Bell doit se retourner dans sa tombe. Depuis plusieurs semaines, plusieurs posts Twitter avancent que les jeunes générations seraient devenues allergiques au téléphone. Pas au smartphone auquel ils sont toujours accrochés, mais plus précisément aux appels téléphoniques. « Ils ne veulent plus passer de coups de fil, ou même en recevoir. Ils trouvent cela intrusif ou impoli. »

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Pour en avoir le cœur net, 20 Minutes a interrogé ses jeunes lecteurs, entre 16 et 25 ans sur leur éventuel désamour de ce mode de communication.

Une véritable source de stress

« Le téléphone a toujours été une angoisse pour moi. Dès qu’il sonne ou que je dois passer un appel, je stresse. Je panique et je perds mes mots. C’est pire que de passer le bac. » Comme Jamil, ils ont été nombreux à témoigner d’une peur ou d’un inconfort face au combiné, le trouvant même parfois trop brutal. Valentine, 23 ans, ne répond jamais aux appels. Une situation handicapante dans sa vie professionnelle :(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Les personnes âgées bénéficient-elles d’un traitement de faveur devant la justice ?
Phishing : Comment éviter que des arnaqueurs vous piègent avec de faux SMS
Climat : Elisabeth Borne prête à « associer » des jeunes aux politiques environnementales
Vous n’utilisez plus les transports en commun ? Dites-nous pourquoi
Marseille : L’étonnant choix de Martine Vassal pour expérimenter le RSA contre des heures travaillées

VIDÉO - L'Allemagne déloge ses cabines téléphoniques