Vainqueur de l'Olympiakos, Nantes se qualifie pour les barrages de la Ligue Europa

Mostafa Mohamed a inscrit le premier but nantais jeudi. (Costas Baltas/Reuters)

Malmené, Nantes s'est tout de même imposé sur la pelouse de l'Olympiakos (2-0) jeudi. Cette victoire permet aux Nantais, deuxièmes de leur groupe, de se qualifier pour les barrages de la Ligue Europa.

Les Nantais ont réalisé le gros coup jeudi. Timorés durant soixante-quinze minutes, les hommes d'Antoine Kombouaré se sont imposés sur la pelouse de l'Olympiakos (2-0) grâce à des buts de Mostafa Mohamed (79e) et de Ludovic Blas (90e). Les Canaris se sont ainsi qualifiés pour les barrages de la Ligue Europa, au détriment des Azerbaïdjanais de Qarabag, accrochés par Fribourg (1-1).


lire aussi

Le film d'Olympiakos - Nantes

Nantes s'est fait peur en première mi-temps. Sans Fabio, sorti sur blessure en début de match (5e), les Nantais ont subi les offensives de l'Olympiakos. L'Anglais Josh Bowler a allumé la première mèche mais sa frappe, trop écrasée, n'a pas inquiété Alban Lafont (6e), impérial peu de temps après devant El-Arabi (19e) puis le même Bowler (20e). Dans le même temps, Fribourg ouvrait le score à Qarabag (25e) et donnait de l'espoir aux supporters des Canaris.

Mostafa Mohamed, l'attaquant nantais, a délivré tout un peuple à la réception d'un centre sublime de Ludovic Blas (79e), auteur du deuxième but de la rencontre, d'un lob tout en subtilité, sur une passe de son coéquipier Mostafa Mohamed (90e). Donnant-donnant. Malgré l'égalisation de Qarabag en fin de match (1-1, 90e+2), les Nantais se sont qualifiés pour les barrages de la Ligue Europa et peuvent retrouver des équipes reversées de Ligue des champions, comme le FC Barcelone ou la Juventus.


lire aussi

Les résultats et classement du groupe de Nantes


Le joueur : Alban Lafont impérial

À moins de trois semaines de la Coupe du monde au Qatar (20 novembre - 18 décembre), Alban Lafont est en forme internationale. Jeudi, le portier de Nantes a dégoûté les Grecs, à l'instar de son envolée sur une frappe pleine lucarne du milieu camerounais Pierre Kunde (63e). Le Français a réalisé cinq arrêts pour maintenir sa cage inviolée.