À Fiorito, banlieue de Buenos Aires, sur les traces de Maradona

C’est à Fiorito, banlieue pauvre de Buenos Aires (Argentine) que la légende du football Diego Maradona est née. Et sur un terrain vague devenu depuis terrain de foot, qu’à 8 ans, il usait ses crampons avant d'un jour fouler le gazon. Dans ce quartier, où les matchs du week-end permettent d’oublier la misère, l’histoire de Maradona est une source d’inspiration et d'espoir. Maintenir l'héritage Les plus jeunes rêvent de marcher dans les pas d’une idole qu’ils n’ont connu que dans le récit des aînés. Maintenir l’héritage, Armando Mansilla, gardien du stade en a fait une mission : "Avant, c’était un vrai bidonville, se rappelle-t-il. Je voyais Maradona jouer du matin au soir, taper avec un ballon contre les murs." À 68 ans, il sait qu’il ne pourra pas veiller sur les jeunes de Fiorito éternellement, mais il sait combien ce terrain les éloigne d’une délinquance qui gangrène le quartier. "J’aimerais, dit-il, créer ici un vrai stade pour permettre à plus de jeunes d’être repérés et les sortir de la drogue."