Commerces : l’ouverture des magasins le dimanche, une solution contre la crise ?

La principale rue commerçante de Versailles (Yvelines) n’attire pas les foules dimanche 24 janvier. C’est pourtant le premier week-end des soldes d’hiver. “Les distractions sont limitées, alors j’apprécie”, commente le client d’une boutique. “Le samedi, c’est un peu la course, justement à cause des courses alimentaires, des activités des enfants. Le moins essentiel, je le fais plutôt le dimanche", explique un autre. Un choix difficile Pour tenter de compenser la fermeture imposée à 18 heures par le couvre-feu, une quarantaine de commerçants sur les 200 que compte le quartier ont ouvert. Un choix difficile. “Il est vrai que la main-d’œuvre du dimanche est une main-d’œuvre qui a un coût beaucoup plus élevé qu’en semaine”, rappelle René Bordeau, gérant d’une boutique.