Coronavirus - Becker : ''Si vous n'êtes pas dans le top 150, le tennis est une profession très difficile''

Omnisport

Les joueurs de tennis qui aspirent à entrer dans le top 150 pourraient voir leurs rêves dérailler avec la pandémie de coronavirus qui menace de mettre un terme aux petits tournois, selon le 6 fois titré en Grand Chelem, Boris Becker.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi