JO - Bleus : Aït-Saïd : «Une immense fierté»

Le gymnaste, qui s'était gravement blessé à Rio, ne voit pas son rôle de porte-drapeau comme une revanche sur le sort. Il veut surtout montrer que sa combattivité peut lui permettre de décrocher une médaille à Tokyo.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles